©2014 VICE Media LLC

    The VICE Channels

      Les bites d’animaux sont super bizarres, sérieux

      May 18, 2013

      Par VICE Staff

      Ce qui est génial avec la nature, c’est que tout ce qui la compose– les chiens, les fleurs, les serpents, les baleines, les fourmis, les méduses, les crabes, les toucans, tout – cherche soit à manger, soit à baiser, et ce, constamment. Sur les innombrables milliards d’organismes qui peuplent notre planète, des millions et des millions sont en train de fricoter en ce moment même. Des pénis entrent dans des vagins, des œufs se font fertiliser, et le cycle de la vie continue.

      Si on ne vous a rien appris sur la sexualité des animaux à l’école, c’est parce que vos pauvres profs de SVT avaient déjà assez de problèmes comme ça, sans devoir dire « bite d’éléphant » devant une classe d’adolescents. Mais leurs méthodes de reproduction et les organes sexuels qu’ils ont développés pour perpétuer leur espèce sont souvent des choses merveilleuses, et il n’y a aucune raison pour que les jeunes d’aujourd’hui ne sachent pas tout des petites– et parfois énormes – merveilles que sont les pénis des animaux.

      On a donc demandé à certains de nos contributeurs d’écrire sur les bites d’animaux. Et si vous voulez vraiment apprendre des trucs sur le sexe des animaux, vous devriez regarder les vidéos d’Isabella Rossellini, Green Porno. Sinon, allez faire un tour au parc et avec un peu de chance, vous pourrez voir des écureuils baiser.

      L’hippocampe


      Photo via l'utilisateur Flickr jimg944

      Quand vous êtes sortis du gland de la bite de votre père, vous étiez un mignon petit bébé déjà entièrement formé ? Félicitations, vous devez être un hippocampe. Les hippocampes femelles fécondent les mâles pendant un coup d’un soir avant de les laisser s’occuper des petits sans payer aucune pension alimentaire, un peu comme dans une chanson de Beyoncé mais à l’envers.

      Le jeu de séduction commence quand la femelle et le mâle se mettent à racler le sol marin avec leurs queues. Le mâle garde la tête repliée sur sa poitrine pendant toute la parade parce que c’est un genre de grosse fiotte. La femelle lui tourne autour, l’obligeant à voir ses couleurs. Ensuite, elle l’attrape avec sa queue et le pénètre. Ils nagent face à face, collés, pendant qu’elle excrète jusqu’à 600 œufs dans sa poche ventrale. Puis elle se casse pour toujours.

      Après quelques semaines seulement, le mâle ressent ses premières contractions, et expulse enfin un tas d’hippocampes miniatures par sa petite bite d’hippocampe.

      -Kara Crabb

      L’échidné

      Photo via l'utilisateur Flickr Reilly

      L’échidné est un mammifère ovipare menacé d’extinction, originaire d’Australie et de Nouvelle-Guinée. Si vous en avez entendu parler un jour, c’était sûrement Knuckles l’Echidné, le pote roux de Sonic dont presque personne ne se souvient. On le surnomme le fourmilier à piquants, mais on devrait plutôt l’appeler la bête au pénis d’alien : regardez ce putain de chibre à quatre têtes, sérieux. Les glands des échidnés s’appellent des rosettes, et les quatre peuvent éjaculer. N’imaginez pas pour autant que leur bite envoie quatre jets de foutre ininterrompus en même temps, comme ces têtes de tuyaux d’arrosages avec lesquelles on s’amusait quand on était gosse. A priori, ça marche plutôt comme un flingue, selon National Geographic.

      On ne sait toujours pas exactement pourquoi l’échidné a un pénis à quatre têtes. L’échidné femelle possède deux organes sexuels et Stewart [Nicol, spécialiste du sexe des échidnés] pense que le pénis fonctionne comme un double fusil à pompe à deux coups, tirant des deux têtes d’un côté, puis de nouveau de l’autre juste après.

      OK, mais comment font-ils pour pisser ? Ils en foutent partout ? En fait, la bite des échidnés ne leur sert qu’à baiser. Pour tout le reste, ils ont un trou à usages multiples qu’on appelle le cloaque. Les mâles chient et pissent par leur cloaque, et les femelles l’utilisent également pour pondre des œufs, parce que mêmes si ces bestioles sont des mammifères, elles pondent des œufs comme les oiseaux et les reptiles. Sincèrement, ce sont de magnifiques créatures. Voici une vidéo d’un zoologiste en train d’exciter un échidné mâle. Ne la regardez pas.

      -Ryan Grim

      La limace

      Photo via Wikipedia

      Les limaces sont dégueulasses, mais le procédé par lequel d’autres limaces sont faites est encore plus gerbant. Quand une limace est excitée, elle laisse derrière elle une traînée de bave pleine d’hormones pour faire savoir aux autres limaces qu’elle est chaude. Si une autre limace en chaleur sent l’odeur de la bave – les limaces sont hermaphrodites et peuvent toutes être fécondées – elle va suivre la traînée jusqu’à sa source et mordiller le cul de sa cible pour lui faire savoir qu’elle veut aussi niquer. Quand elles ont toutes les deux compris que c’était dans la poche, elles cherchent un endroit discret (comme le dessous d’une branche ou sous un rebord de fenêtre) pour se laisser aller.

      Elles commencent à s’enlacer en formant un cercle puis elles se mettent à se câliner plus intensément. Après environ une heure de préliminaires (relou !), elles produisent une sorte de filet spécialement pour l’occasion fait de mucus, grâce auquel, toujours entrelacées, elles descendent.

      C’est à ce moment-là que leurs bites sortent. Elles sont bleues, presque transparentes et émergent de trous minuscules situés à l’arrière de leurs têtes. Leurs pénis s’entrelacent puis se déploient pour donner ce truc bizarre bleu en forme de fleur que vous pouvez voir sur la photo ci-dessus.

      Ensuite, elles restent là à se pomper mutuellement leur semence, jusqu’à ce que les deux limaces soient fertilisées, ce qui les fait tomber au sol.

      -Jamie Lee Curtis Taete

      Le chat

      Photo via l'utilisateur Flickr Hunter-Desportes

      La pire chose qu’ait faite Internet, c’est d’avoir rendu les chats mignons. Je sais qu’il existe des caisses de félins trop mimis sur cette putain de planète mais la vérité sur leur vie sexuelle est tellement affreuse que je n’ose même plus y penser, de peur de faire des cauchemars. Le pénis du chat est un véritable instrument de viol et de torture, c’est le plus vicieux, le plus coriace et le plus sadique des pénis du royaume des bites. Les relations sexuelles des chats sont un véritable calvaire.

      Le pénis de chat est couvert d’environ 150 épines d’un millimètre de long qui pointent vers l’arrière (Vous pouvez les voir en gros plan ici). Ces épines empêchent la chatte de se soustraire à l’acte sexuel jusqu’à ce que le mâle éjacule. Si elle essaye de s’enfuir, les épines déchireront sa cavité vaginale. C’est pour cette raison que lorsque les chats baisent, on a l’impression que la chatte se fait torturer – c’est parce qu’elle se fait vraiment torturer. Plus les épines sont grosses, plus il y a d’hormones masculines. J’imagine les soirées de la haute-société féline, où les chats mesurent les pointes acérées sur leur bite en se rappelant ce vieux proverbe : « Ce n’est pas la taille de l’épine sur la bite qui compte, c’est la façon de ravager le vagin. »

      -Dave Schilling

      Le canard

      Photo via l'utilisateur Flickr Glen Bowman

      Tout d’abord, le sexe chez les canards, n’est rien d’autre qu’un viol en règle. Les canes détestent le faire et elles ont même développé des vagins sinueux évolués pour éviter de se faire pénétrer de force par des inconnus. Les mâles se sont adaptés et ont développé des pénis élaborés en tire-bouchon, dont la longueur correspond aux pièges parsemés dans le vagin de la femelle, comme l’explique une scientifique spécialisée dans la sexualité des canards. Le pénis sort également de l’intérieur du canard à une vitesse impressionnante. Une érection de canard ralentie dix fois, ça ressemble à ça :

      À gerber. Alors maintenant, estimez-vous tous heureux de ne pas être l’une des femelles qui a affaire à ce genre de bites.

      -Harry Cheadle

       

      Plus de bites :

      QUELQUES TIPS POUR SUCER SA PROPRE BITEAllez les mecs, admettez que vous avez déjà essayé

      LA TERRIBLE HISTOIRE DU MEC QUI S'EST CASSÉ LA BITEElle file des cauchemars

      LA POSSIBILITÉ D'IMPRIMER SON PROPRE PÉNISBonjour, amis du péché, par Warren Ellis

      -

      Thèmes: penises, animal sex, duck penises, echidna penises, nature is gross, cat penises, slug sex, seahorse sex, Knuckles from Sonic the Hedgehog had a four-headed cock

      Commentaires