Comment faire un gâteau pour une personne, à cuire au micro-ondes

Par Émilie Laystary

Émilie était notre stagiaire édito jusqu'à hier soir, date où elle a repris sa liberté en ne laissant derrière elle qu'un paquet de bonbons Arlequins et une chaise tristement vide. C'est à elle qu'on doit entre autres l'article sur les blagues racistes à propos des asiatiques, l'investigation capillaire à Château d'Eau et le reportage sur les noichs discriminés du XXème arrondissement - puis plein d'autres trucs que vous avez lu ici-même ces six derniers mois et qui n'ont rien à voir avec les minorités visibles. Il y a longtemps, on lui avait promis qu'on publierait « un jour » sa recette de cuisine pour faire un gâteau au chocolat chez soi avec des ingrédients aussi fous que des oeufs, du nutella et du sucre. On s'est dit que c'était le moment.

Cher lectorat,

J'écris ces mots une petite larme à l'oeil, puisque c'est mon dernier post en tant que stagiaire chez Vice. C'est donc ce qu'on pourrait appeler « un post de "au revoir" » (mais pas d'adieu hein, JE REVIENDRAI).

À la façon des écoliers le dernier jour de l'année scolaire, on va faire un gâteau. Tous ensemble. Le gâteau le plus pratique du monde, en termes de coût-avantage-risque.

Laissez moi vous livrer la RECETTE DE GÂTEAU AU CHOCOLAT MICRO-ONDÉ - une recette que vous serez obligés d'apprécier, parce que :

- Elle est trop mignonne

- Elle se prépare en moins de 3 minutes (ce qui est assez fou pour un gâteau)

- La préparation se cuit au micro-ondes. Pas besoin de four, donc.

- Les filles : ce gâteau est parfait pour tous ces soirs où vous vous sentez grosse et moche. Il permet, à terme et de façon répétée,  de faire de vos cuisses des coussins tout mous sur lequel poser vos têtes et pleurer moelleusement.

- Les garçons : ce gâteau permet de vous créer une sensibilité, de vous inventer un background culinaire, de cultiver diaboliquement une crédibilité de mec attachant, et ainsi de serrer toutes les meufs du monde.

GATEAU CHOCOLAT EXPRESS AU MICRO-ONDE (également appelé « gâteau de la déprime » sur divers forums)

Ingrédients :

- 1 oeuf

- 2 (ou 3, pour les gourmands) cuillers à soupe de Nutella

- 2 cuillers à soupe de farine

- 2 cuillers à soupe de sucre

- 1 pincée de levure (comme ça, le gâteau gonfle et c'est trop mignon)

 

Étapes :

1. Tout mélanger ensemble comme un bourrin, dans votre mug préféré (ou un petit ramequin mignon)

2. Mettre au micro-onde 1 minute 30 (humer l'odeur trop mignonne de chocolat qui se répand dans la cuisine)

3. Sortir le mug, laisser refroidir un peu.

 

Bien entendu, la possibilité de faire un gâteau cuit au micro-onde en autant de temps qu'il n'en faut pour sortir les poubelles autorise une utilisation fourbe de la manoeuvre, comme quand vous réchauffez des surgelés et faites croire à vos copines que c'est vous qui avez tout cuisiné avec des légumes du marché.  C'est mesquin, ça s'appelle du hustling gastronomique, mais c'est OK parce que ça fonctionne.

Je ne vous ferai pas l'affront d'épiloguer sur les diverses options "ajout de coulis framboise/sucre glacé/pépites de chocolat" : c'est de la coquetterie, et vous trouverez déjà ce genre d'infos dans la rubrique cuisine du forum sur lequel 1/3 de vos connaissances ont déjà posté en scred à l'âge de 16 ans pour poser des questions sur les maladies vénériennes (Doctissimo), en home de aufeminin.fr et dans les basiques de marmiton.org.

Laissez-moi néanmoins vous livrer une dernière astuce : vous pouvez aussi séparer la pâte dans des petites coupelles trop mignonnes ou des mini-moules à cupcakes. C'est une réflexion de type packaging, mais c'est désormais reconnu : la gueule de ce que l'on mange change notre appréciation de son goût.

Étape finale : MANGER.

Bon... euh, et bien voilà. Vous venez de lire le premier post cuisine de Viceland, soit le dernier truc un peu « fille » que j'aurais réussi à balancer dans cette rédac de mecs - quoique très girl friendly. D'ailleurs, de cette rédac, parlons en. Le rédacteur en chef est un ours peu expansif mais hyper attendrissant (quand je lui ai dit au revoir, il m'a dit « dans mes bras, petite » sur un ton mi-solennel, mi-ému) , le music editor est l'avatar du genre de mecs que j'aurais aimé être si j'avais été un mec (j'adore sa juste maîtrise de l'humour et de la méchanceté) et l'online editor est le mec le plus cool de la planète (vous savez, le génie qui porte des tongues et qu'on apprécie forcément ?).

Aaahhh, ils sont tous trop MIGNONS. Bande d'enfoirés, vous me manquez déjà :(

Commenter