Comment prendre de la drogue quand on est une fille

Par Gina Delacy

Je suis une fille. Si vous aussi vous êtes une fille, on vous a probablement donné plein de conseils précieux pour réussir votre vie. Des conseils qui vous aident à trouver le mec idéal, qui vous disent d'éviter de monter dans un taxi banalisé, qui vous expliquent comment jongler entre la famille et le travail et comment faire rajeunir votre vagin. Mais même si ce n'est pas très intéressant, est-ce que quelqu'un vous a déjà vraiment appris à vous défoncer ? Probablement pas, et c'est pour ça qu'on est beaucoup plus nulles que les garçons pour ce genre de choses.

Voici quelques recommandations pour les débutantes, afin qu'elles puissent ingérer des drogues de qualité sans finir comme cette fille trop maquillée qui vomit dans un coin sombre du bus de nuit, en plein sur vos chaussures.

MIEUX VAUT RENTRER AVANT 5H DU MATIN

C'est une règle valable pour tout le monde, pas juste pour les filles.  Chaque soirée connaît un point inévitable où le fun se transforme en tristesse, en mauvaises décisions, en incohérence universelle, en mauvaise musique et en conversations qui traitent de vos amis qui ne vous respectent plus. C'est un point de non-retour qu'il ne faut jamais dépasser.

NE PRENEZ PAS DE DROGUES QUAND VOUS AVEZ VOS RÈGLES

Vous pensez vraiment qu'après trois pilules (si vous êtes une fille, ne dépassez jamais ce chiffre), vous vous souviendrez qu'il faut changer votre tampon ? Sûrement pas. Vous aurez l'air d'un abattoir ambulant. Ajoutez à cela la probabilité de 95% que vous voudrez coucher avec quelqu'un par la suite, et vous obtenez une parfaite recette pour perdre le peu qu'il vous reste de respectabilité. Quand le mec se rendra compte qu'il essaie de fourrer ce qui ressemble désormais à un trou souillé par l'ovulation, vous serez probablement condamnée à devoir le gratifier d'une fellation pourrie qui durera trois heures sans qu'il parvienne à jouir.

APPRENEZ À ROULER

C'est une règle de base pour tous les gosses qui ne veulent pas passer leur vie à pleurnicher dans le noir sans permis de conduire, sans travail et sans appartement. Mais c'est d'autant plus important si vous êtes une fille, parce que le monde est sexiste et correspondre à ce stéréotype de merde est la dernière chose dont vous avez besoin.

NE JOUEZ PAS L'EFFRONTÉE

Ne parlez pas aux videurs quand vous êtes défoncée. On l'a toutes fait, mais leur travail est chiant et s'il y a quelqu'un qui peut savoir à quoi ressemble une droguée, c'est eux. Vous allez finir par vous faire confisquer un truc, vous faire virer du club, ou pire - finir par sortir avec eux si vous avez 14 ans, les tromper quand ils seront en prison, et passer le restant de vos jours dans l'angoisse de retomber sur ce gros tas de merde en jogging.

NE DEVEZ RIEN À PERSONNE

Personne ne va m'écouter, mais je vais le dire quand même : n'acceptez JAMAIS un rail de coke. Peu importe l'identité de votre fournisseur. Croyez-moi, c'est un excellent conseil. Si vous aimez ça, achetez-la vous-même. Vous allez en vouloir plus, et il n'y a rien de plus répugnant qu'une personne désespérée de trouver de la coke en rab (c'est un oxymore, d'ailleurs). Les garçons utiliseront la coke pour vous persuader de les baiser, et si vous pensez que vous n'êtes pas le genre de fille à vous prostituer pour de la drogue, il est clair que vous n'avez jamais été en galère de coke à 3h du matin.

FAITES ATTENTION AUX GENS PRÉVENANTS

Quand les garçons vous disent : « T'en as trop pris », ils veulent en réalité dire « Donne-moi le reste de ta kétamine », donc ne laissez pas ce petit con vous gâcher la soirée. En revanche, si vous vomissez, que vous avez un trou noir et que vous sentez votre foie se dissoudre dans votre circulation sanguine, c'est peut-être le moment de ralentir. Ce serait dommage de terminer votre soirée en ayant l'impression d'avoir flotté au dessus de votre corps pendant les six dernières heures - ce qui signifie que vous allez passer pas mal de temps avec des psychiatres pendant les six prochaines années.

FAITES-LE JOUIR VITE

Un conseil pour les garçons : concentrez-vous quand vous nous baisez. Ce qui est chiant avec les drogues, c'est qu'elles vous permettent de tenir des heures. Il y a pourtant des chances qu'à ce stade, on ait juste envie d'un coup rapide qui s'avérera bien plus satisfaisant. Déjà, sucer pendant plus de vingt minutes est une activité assez fastidieuse quand on est sobres, donc par pitié, finissez le plus vite possible.

NE SOMBREZ PAS DANS L'HYSTÉRIE

N'allez pas crier sur tous les toits qu'un type a abusé de vous. C'est déjà nul pour vous, parce que vous êtes en train d'admettre que vous avez couché avec quelqu'un qui ne vous aurait même pas attirée si vous étiez sobre. Mais c'est aussi nul pour lui, parce que vous êtes en train de l'accuser de viol.

DEVENEZ AMIE AVEC UN TYPE QUI PORTE UN SURVÊT

Les garçons évitent parce qu'ils ont peur de se faire tabasser, mais devenez amie avec un type en complet Lotto, et vous ne serez plus jamais à court de papier à rouler.

PROMENEZ-VOUS

Vous avez pris deux cachets qui ne font toujours pas effet ? Trouvez un mec et marchez avec lui. Je ne sais pas pourquoi ça fonctionne, mais vous imposer une mission donnera à votre cerveau l'envie d'envahir votre corps des effets de la drogue. Quand vous retournerez à la fête, vous serez d'humeur mignonne, et si le garçon est cool, vous aurez tissé « un lien spécial » avec lui, qu'il confondra avec de « l'amour » dans six mois.

NE PRENEZ JAMAIS DE PHOTO

Les appareils photo font chier tout le monde, c'est un fait. Pourquoi est-ce que les gens choisissent les soirées où ils sont particulièrement moches pour braquer leur appareil sur eux et sur les autres ? Ces gens sont des fascistes doublés de nazis. Votre bouche tordue, votre eyeliner qui coule sur votre visage et  vos fringues maculées par tous les liquides de la soirée ne constituent pas un look qui gagnerait à être préservé dans un format digital pour que des inconnus puissent en profiter sur Internet, pour l'éternité.

RENTREZ CHEZ VOUS

C'est dans votre maison que se trouve votre lit. C'est là que vos clés ouvrent la porte, c'est là que vous pouvez vous purifier de la soirée que vous venez de vivre, et c'est aussi un endroit où vous pouvez virer les autres (et non pas l'inverse).

RESTEZ NATURELLE

Le maquillage et la drogue ne font pas bon ménage. Vous allez finir par suinter et fondre comme une sculpture de glace, et ce qu'il restera de vous sera aussi élégant que le suggèrera le reflet de votre iPod. Quand vous vous trouvez dans une salle sombre entourée de gens qui n'arrivent pas à regarder un point fixe, ça ne sert à rien de se faire jolie.

Commenter