©2014 VICE Media LLC

    The VICE Channels

      Girl News - Les filles et le porno

      March 13, 2012

      Par Kate Carraway

      Nous entrons dans une période historique pour la pornographie. Les hommes de l’industrie du sexe américaine sont désormais obligés de porter une capote quand ils baisent. Depuis quelques jours, un vent froid souffle dans la vallée de Los Angeles, comme une garantie qu’à partir de maintenant, tous les bons pornos viendraient d’Europe ou de la sphère amateur (ou de Berverly Hills, où apparemment, cette loi ne s’appliquerait pas ; je me suis fait épiler les sourcils là-bas et c’est ce qu’on m’a révélé. Si cette nouvelle se vérifie et que l’industrie s’installe de ce côté de la colline, ce serait « que du bonus »).

      Mais bon, tout cela me paraît vraiment stupide parce que, si en effet on met une capote (enfin, certains d’entre vous) avant de pénétrer un trou inconnu dans la vraie vie, le porno est pour sa part censé être un divertissement ; et honnêtement, loucher sur une bite recouverte de plastique est clairement la chose la moins excitante au monde. Globalement, il est très difficile de réussir un porno. Malheureusement, les filles en ont besoin au quotidien, un peu comme… la salade. Les chaussures ? Les sacs. Le rouge à lèvres ? Les hommes.

      PRÉLUDE

      « Closer » de Nine Inch Nails passait à la radio quand je suis sortie du parking sous un soleil de plomb après avoir acheté du vrai porno, physiquement, cet après-midi. (Et un joujou tout ce qu’il y a de plus commun, mais ce n’est pas le sujet). Parfait, n’est-ce pas ?

      LE VÉRITABLE PROBLÈME AVEC LES FILLES ET LE PORNO

      C’est que rien n’est bien. Beaucoup de pornos sont dégueulasses (boutons sur le cul) ou chiant (quand ils parlent) ou sexiste (par définition) ou pas assez sexiste (vous savez) ou déprimant (esclavage sexuel, viol, exploitation de manière générale). Et puis, le porno fait pour les filles – ouais, même les trucs cool, je les ai vus, merci bien – sont loin d’être assez hardcore. Une fois, j’ai cru que j’allais enfin pouvoir me mettre un petit plaisir sous la dent quand on m’a envoyé un porno féministe sur le skateboard (d'ailleurs, on me l’a envoyé au bureau ! Ouais !) J’imaginais un film avec un skater de 18 ans un peu hardcore, comme dans mes rêves « les plus fous ». Et au lieu de ça, je me suis retrouvée face à un truc à moitié SM où les skateboards étaient utilisés comme des équipements bondage. C’était vraiment hyper triste.

      AVALER

      Aux Etats-Unis, un « freshie » désigne cette boisson orange que l’on offre aux enfants, à la mi-temps de leur match de foot. C’est également le nom de la pire chaîne de fast foot plus ou moins « saine » du Canada (8$ pour une barquette de riz froid, sérieux). Mais c’est surtout comme ça que j’appelle les verres d’eau glacée que j’apporte avec moi dans les chambres du sexe, pour les siroter juste avant de passer à l’acte. Eh bien, à chaque fois que je vois une fille avaler sa dose de foutre dans un porno, puis sourire béatement pendant quelques secondes tandis que la caméra s’éloigne peu à peu, je me dis toujours : « Cette fille a vraiment besoin d’un freshie ».

      LA VRAIE VIE

      Le porno est le simulacre le plus réussi, selon moi. Mis à part les prises de vue en contre-plongée sous les couilles (c’est nul, systématiquement). Jouer ce qui ne peut être qu’un acte de vérité humaine essentiel, c’est un peu entrer dans le Disney World de la représentation, du commentaire, de la reproduction. Je suppose que cette théorie ne s’applique pas aux pornos amateurs, mais quand même. Les aspects grotesques, tristes et très, très conservateurs du porno (plan pour plan, le porno traite de rapports que, j’espère, personne n’a) sont tellement ridicules qu’ils rendent ce genre de trucs, des trucs genre Internet, clairement et foncièrement malhonnêtes.

      CONCEPTION

      C’est là que le porno perd tout son intérêt pour la plupart des filles. J’aime les efforts réalisés dans les nouveautés en HD, mais les filles ont toujours des french manucures, des extensions grasses, du gloss et prétendent toujours s’éclater sur une couette à motifs qu’aucune fille habitant dans son propre appartement ne jugerait (ou, en tout cas, ne devrait juger) acceptable. C’est là qu’on se rend compte qu’elles sont esclaves. Autre problème, les baskets, chaussures et alliances que portent les mecs. Je croyais qu’on avait établi que tout cela était infect. Il n'en est rien. Ah et si, ne serait-ce qu’une fois, l’actrice porno baisait avec des Louboutin à 1000 euros plutôt que des talons compensés Chaussland, je jouirais de suite. Pas à la manière d’une femmelette, non. Je jouirais en arc-en-ciel, en jet sur le pare brise de la décapotable rouge que je conduis dans un scénario mental où deux filles gonzo sont en train de se tortiller sur ma banquette arrière.

      LE REGARD

      C’est important les regards dans les pornos, pas vrai ? Réponse : NON.

      LE NON-RESPECT DES NORMES

      Dans un article brillant et terrifiant au sujet du porno sur internet pour The Atlantic, une amie a démontré que l’accès total à toutes sortes de rapports sexuels modifiait les normes et les attentes des jeunes gens d'aujourd'hui. Par exemple : se faire prendre en levrette lors d’un premier rencart est tout à fait normal. (J’ai beau croire au porno et aux rapports consentants quels qu’ils soient, je crois aussi aux sentiments et c’est pour ça que vous ne devez pas baiser le premier soir, idiotes.) Et même si c’est la meilleure position, et la plus confortable si vous êtes fatiguée ou bourrée, c’est aussi très glauque, parce que cela signifie que les filles qui ne sont pas toujours partantes à l’idée de se retrouver à quatre pattes sont censée « faire un effort », et ce, quoiqu’il arrive. Ne pas regarder de porno, ou ne pas vouloir que votre mec mate du porno est un péché de type La Petite maison dans la prairie et, en même temps, se baser sur le porno est tout à fait dysfonctionnel. Comment en sommes-nous arrivés à un point où tout le monde est à la fois hyper romantique et attentionné, et aussi à l’aise avec l’idée de baiser bizarrement ?

      PROBLÈME DE B.O

      Évidemment la musique des pornos, comme la plupart des dialogues, est infernale. Autant couper le son et mettre votre propre BO. J’ai quelques playlists spécialement pour ça : une de new wave, une de shoegaze (je l'ai même tweetée un jour) et d’autres avec Wavves, Warpaint, Ty Segall, etc. Si, en plus, vous pouvez faire en sorte d’être défoncée, c’est encore mieux.

      DES STARS DU PORNO HILARANTES

      La meilleure chose qui puisse arriver à une actrice de cul est a) de posséder un compte Twitter – et je sais que ça peut paraître hyper sexiste de dire ça – parce que certaines sont vraiment connes à un point qui dépasse l’entendement (exemple de tweet salé : « Pourquoi y a-t-il autant de monde à New York !!!??? ») Et b) il y a ce truc où au lieu de faire un site, les actrices porno font une wishlist sur Amazon sur laquelle elles demandent de la lingerie et des chaussures Chaussland (normal, me direz-vous), mais aussi, parfois, des pantalons de survet’, des casseroles ou des animaux en peluche. Plus sérieusement, la meilleure chose qui pouvait arriver aux starlettes du porno était qu’on se mette à les baiser avec des capotes (c’est mauvais pour notre divertissement, mais bon pour leur santé), mais enfin, vous voyez ce que je veux dire. C’est sincèrement la première fois de ma vie que je comprends tous les mecs hétéros qui trainent sur Internet et parlent de « mode de vie salope ».

      SOUVENIRS

      Le premier porno que j’ai jamais vu était enregistré sur une VHS qui appartenait à la collection que le frère d’une copine cachait sous son matelas. On a maté la cassette dans le salon de cette fille qu’on avait barricadé avec des fausses chaises Louis XIV. Je me souviens d'une scène dans laquelle deux filles fricotaient sur le bord d’une baignoire. Je n’ai jamais revu ce genre de trucs depuis.

      LES FILLES DANS LE PORNO / LES MECS DANS LE PORNO

      Les femmes gagnent plus d’argent que les hommes dans : le porno, le striptease et... C’est tout. Mais gardons tout de même un œil de pute sur James Deen (l’acteur porno que Bret Easton Ellis veut mettre à l’affiche de son prochain film) ; Sasha Grey de son côté, a fait un film, puis un autre projet dans le troisième gouffre, puis plus rien.

      MEILLEURS POTES

      Vous pouvez être sûre que votre relation avec un mec est platonique si vous pressez vos doigts contre votre bouche en disant : « Mmmmh, tiens, je suis d’humeur hardcore amateur » et que le mec vous envoie dix liens en moins de six minutes, tout en restant tout à fait insensible à vos tristes avances.

      UNE IDÉE

      Lisez jusqu’au bout pour vous constituer un screenshot mental : et si on mélangeait une vidéo de cul avec l'une de ces vidéos qu’on trouve sur YouTube dans lesquelles des meufs montrent fièrement leur dernier achat ? Les pubs de mode et les clips sont meilleurs en porno que les films pornos eux-mêmes, donc l’idée me semblait plutôt évidente.

      Sinon, on pourrait faire un genre de porno/jeu de rôle du style : choisis ta propre aventure. Ça existe déjà je pense, mais je m'en fous. Moi ça donnerait ça : deux filles s’embrasseraient pendant quelques heures et là, Rocco Siffredi s’approcherait, en foutrait une des deux à la porte et se mettrait au travail avec l’autre. Ça finirait avec lui en train de jouir en elle, puis un bébé naîtrait et Rocco serait un super papa. Il ferait hyper gaffe à ce que le gosse fasse bien ses devoirs et ne regarderait jamais d’autre fille, sauf en cas de plan à trois bien encadré, parce que sinon « ça se fait pas ». Ensuite, on verrait une fille nue en train de fumer au bord d’une piscine. Un assassin s’approcherait en douce avec un pack de jus de fruit et des magazines, il lui ferait un cunni pendant une heure et finirait par se barrer et la laisser tranquille. Ensuite on la verrait plonger dans la piscine. Fin.

       

      Suivez Kate sur Twitter : @KateCarraway

      Commentaires