©2014 VICE Media LLC

    The VICE Channels

      La baleine la plus seule du monde va faire l’objet d’un documentaire

      July 19, 2013

      Par Ben Richmond


      Un rorqual esseulé, photo : tomp77/Flickr

      Après 24 années passées à écouter son chant de solitude, des vidéastes vont tenter de rencontrer l’animal surnommé « la baleine la plus seule du monde ».

      Depuis les années 1980, les scientifiques ont entendu une baleine très particulière dans le Pacifique, chantant à une fréquence plus haute que tous ses congénères – soit 52 Hz, tandis qu’une baleine « normale » – baleine bleue ou rorqual – chante entre 15 et 20 Hz. Le chant de cette baleine mâle est régulièrement entendu depuis vingt ans, mais jamais on n’a vu une baleine femelle lui répondre :(

      Mary Ann Daher, une spécialiste en biologie marine, a cosigné l’article qui a permis de faire connaître celui qu’on surnomme désormais 52 hertz. Étrangement, l’idée d’une baleine mâle – qui est normalement une créature sociale – éclusant les océans en chantant à une fréquence bien plus élevée que tous ses pairs sans jamais entendre une réponse a séduit le public. Daher en entend parler quotidiennement depuis :

      « Je reçois des lettres, des e-mails et des poèmes (surtout de la part de femmes), et parfois c’est déchirant de lire ce que les gens ont à dire. Ils s’identifient avec cet animal qui n’a sa place nulle part, qui n’arrive pas à se faire d’amis, se sent seul et différent. »

      On n’a jamais observé la baleine, on ignore donc si 52 hertz voyage seul ou en groupe. On ne sait même pas précisément de quel espèce de baleine il s’agit – baleine bleue ou rorqual, ou peut-être une espèce éteinte dont 52 hertz serait le dernier représentant.

      « On ne l’a jamais vu, commente Daher. On ne sait pas de quelle espèce il s’agit. On ne sait pas s’il a une malformation. De totue évidence, l’animal est en bonne santé, puisqu’il a vécu toutes ces années. Est-il seul ? Je ne sais pas. Les gens aiment à imaginer cette baleine esseulée, chantant sans que jamais personne ne l’entende. »

      Joshua Zerman, un documentariste, fait partie de ceux que cette histoire a émus. Il va chapeauter le film, dont la réalisation inclura un voyage dans le Pacifique Nord afin de trouver la baleine. La page Facebook du documentaire est la preuve de l’impact de cette histoire sur le grand public.

      Mais, au fait, cette baleine est-elle vraiment seule ?

      « Il est plus que probable que cet animal soit l’équivalent d’un humain qui zézaye, et que ses congénères puissent tout de même le comprendre », déclare Bruce Mate, un chercheur de l’université de l’Oregon, qui va diriger l’équipe scientifique de l’expédition. Il s’attend à trouver 52 hertz parmi un groupe de 15 autres baleines.

      Malgré cela, les gens préfèrent s’imaginer cette baleine comme bune créature esseulée émettant des sons inutiles dans l’immensité océanique, une âme solitaire qui jamais ne trouvera d’alter ego.

      -

      Thèmes: 52 hertz, baleine, rorqual, solitude

      Commentaires