La Mesure B nous casse les couilles

Une déferlante de caoutchouc menace de s’abattre sur le porno

Par Chris Nieratko

Sans déconner, les préservatifs c'est vraiment de la merde – dans la vie privée ET dans les pornos. C'est inconfortable, ça fait débander et les filles essayent toujours de faire des trous dedans pour me faire des enfants. Et puis, en tant que fan de porno, c'est pas vraiment stimulant de voir un sac plastique pénétrer la bouche ou l'anus d'une meuf. Je comprends leur utilité mais je ne les aime pas et je suis bien content d'être marié et de ne plus avoir à en porter. Récemment, une loi grotesque est passé à Los Angeles : elle prévoit d'envoyer en taule les acteurs et actrices porno s'ils n'utilisent pas de capotes, digues dentaires ou autres protections pendant les tournages. Cette loi s'appelle « Mesure B » (Measure B ou la mesure de merde de l'année).

La Mesure B, qui en soi n'est qu'une chasse aux sorcières et un moyen de virer les pornographes de LA, a été proposée par Michael Weinstein, le président de l'organisation sur-friquée AIDS HealthCare Foundation. Les éléments de langage sur le scrutin étaient si trompeurs qu'on aurait dit une loi pour la protection des acteurs de l'industrie pornographique. En réalité, la Mesure B oblige les pornographes à acheter des « permis de santé » et les soumet à des inspections surprises par le ministère de la Santé. Et ça concerne tout le monde, même les amatrices qui font des shows solo derrière leur webcam pour financer leurs études.

Beaucoup de mes amis sont effrayés et énervés par les conséquences d'une telle décision. La réalisatrice Kimberly Kane – que vous connaissez peut-être si vous avez vu les épisodes de Skinema que je lui ai consacrés, ou lu son article dans le mag de ce mois-ci sur ses amis Zak et Mandy (on le fout en ligne demain) – est donc une criminelle, à en croire ce nouveau règlement. Elle est restée sans voix quand je lui ai demandé ce qu'elle pensait de la loi. Finalement, elle m'a dit : « Techniquement, un couple marié qui voudra faire un film sans capote sera puni par la loi. Maintenant, tout ce que je fais est illégal sans un permis, une capote, et un fonctionnaire du ministère de la Santé qui s'assure que tout soit en règle. Je ne sais pas ce qu'on va faire. Ils disent que ça viole le Premier Amendement et que ça sera contesté pendant longtemps. Mais personne ne sait. Tout le monde est inquiet. En gros, la Mesure B veut nous virer de cette ville. Il se peut que l'industrie soit relocalisée à Las Vegas ou dans le Nevada... »

AIDS HealthCare Foundation a vendu la Mesure B comme un truc impératif pour éviter une flambée des cas de sida, mais les contaminations sont rares dans l'histoire du porno. Les acteurs doivent passer des tests mensuels voire bimensuels avant de pouvoir tourner. Certaines boîtes demandent même un test dans les 24 heures précédentes pour être certaines à 100 % que les acteurs ne prennent pas de risques. L'industrie du porno est très à cheval sur l'autocontrôle. Le gouvernement américain devrait plutôt penser à appliquer les mesures de sécurité internes du porno à l’échelle nationale pour éviter la propagation du virus. Quand je me suis fait dépister il y a deux ans avec Kimberly Kane pour Skinema, ça faisait 35 ans que je ne l’avais pas fait. La plupart des gens que je connais ne se sont jamais fait dépister, sûrement parce qu’ils ont peur du résultat. Cela dit, je préfère faire l’amour sans protection avec une actrice de cul professionnelle plutôt que de faire l’amour avec une inconnue dans un bar, muni d’une capote. Le corps d’une star du X est son outil de travail, donc elle a une très bonne compréhension de son fonctionnement et peut s’occuper rapidement d’une éventuelle MST et continuer à travailler normalement. Par contre, le citoyen moyen ne se rend pas forcément compte lorsqu’il répand des verrues génitales ou de l’herpès, parce qu’il est ignorant et inconscient.

La Free Speech Coalition s’efforce d’engager un débat légal contre la Mesure B, et je ne vois personnellement pas comment cette loi pourrait se maintenir. Et puis d’ailleurs, je n’ai jamais entendu parler de vote au sujet de cette loi. Ces prochains mois, je vous tiendrai au courant du développement de cette loi anticonstitutionnelle et antiaméricaine. Entre temps, regardez le dernier communiqué de FSC ici.

Et voici deux avis POUR/CONTRE que j’ai recueillis à l’expo porno EXXXOTICA à Edison, dans le New Jersey :

Plus de trucs stupides sur ChrisNieratko.com. Regardez aussi la série Skinema sur VICE.com.

 

Plus de porno :

LES ARRIÈRE-PLANS DU PORNO AMATEUR

UN ENTRETIEN AVEC UNE PORNSTAR ADOLESCENTE – Jessie Andrews est la meuf la plus normale du monde

ÉCRIVEZ DU PORNO POUR DE L’ARGENT ! – Un résumé de mon expérience à Union pour réécrire les courriers « coquins » de lecteurs

Commenter