Le gros bébé de l’année

On organise un sondage pour élire le plus gros pigneur de l’année 2012

Par Jamie Lee Curtis Taete

Étant donné que la population toute entière s’est transformée en armée de fiottes à une vitesse alarmante, les prétendants au titre de gros bébé de la semaine n’ont pas manqué cette année. Je me suis parfois retrouvé avec un nombre conséquent d’options jusqu’à être contraint d’en virer quelques-unes. Cette fille qui a traîné sa mère en justice parce qu’elle avait posté des photos gênantes sur Facebook, par exemple.

Ci-dessous, vous trouverez la liste des gros bébés de l’année. Vous pouvez voter pour le plus insupportable d’entre eux dans le sondage tout en bas de l’article. Quand l’heureux élu sera choisi, je lui présenterai un trophée et je le prendrai en photo avec quand il éclatera en sanglots ou essaiera de me faire arrêter sans raison apparente.

 

 

Gros Bébé #1 : Ashley Taylor

(via)
L’incident : Ashley Taylor, reporter pour une chaîne locale de Myrtle Beach, s’est fait choper son micro en direct par un type qui s’est mis à hurler allègrement « C’est moi le négro ! Ayyyyeeeyaaay ! » à la caméra.

La réaction la plus appropriée : Rire à en pleurer, puis appeler tous ses potes en leur demandant : « Ah, t’étais en train de mater ? T’as vu ce qu’il s’est passé ?!?!? Ahahahahah ! » avant de partir dans un nouveau fou rire.

Ce qui s’est vraiment passé : À en croire le reportage INCROYABLEMENT SÉRIEUX que vous pouvez voir ci-dessus, Ashley a porté plainte contre l’odieux voleur de micro. On ne sait pas vraiment de quoi il a écopé, mais elle fait clairement mention de « poursuites sérieuses ».

Et surtout, elle en a fait un putain de reportage, dans lequel elle évoque l’incident plusieurs fois en le qualifiant d’« attaque », parle avec un « coordinateur du service des victimes » (!!!!) et balance des énormités type « L’ironie de cette attaque ? Je faisais un reportage sur un crime à Myrtle Beach. J’étais loin de me douter que je deviendrais la victime », avec un sérieux qui serait acceptable si elle était la victime d’une fusillade en train de faire un reportage sur sa propre mort. Si on laissait de côté le fait qu’un type risque vraiment d’aller en prison pour ces conneries, ce serait probablement la vidéo la plus drôle du monde.

 

 

Gros Bébé #2 : Mamie Sonnier

KPLC 7 News, Lake Charles, Louisiane

(via)
L’incident : Une école a installé des scanners d’empreintes digitales dans sa cafétéria pour que la queue avance plus vite.

La réaction la plus appropriée : Ne rien faire.

Ce qui s’est vraiment passé : Faceaux caméras de sa chaîne locale au budget incroyablement réduit, une MÈRE INQUIÈTE, Mamie Sonnier, a menacé de désinscrire ses enfants de l’école.

Mamie explique qu’elle est contre l’utilisation de ce type de scanners en raison de ses croyances. « Parce que je suis chrétienne, j’ai lu la Bible et je vais à l’Église, et je sais comment cette histoire va finir : par la marque de la bête, et je ne laisserai pas mes enfants se faire souiller. » Selon le reportage, c’est un avis partagé par de nombreux parents.

Malheureusement, Mamie ne s’emploie pas à soutenir sa théorie avec des preuves complémentaires. Ce qui est dommage, parce que ç’aurait été hyper drôle. J’imagine qu’elle a fait le lien parce que la marque de la bête et le scanner d’empreintes impliquent des mains ? Sérieux, j’en sais rien.

Le principal de l’école a réussi à tenir toute l’interview sans regarder la caméra une seule fois, en secouant lentement la tête et en marmonnant « C’est quoi ce bordel ? » Ce qui est vraiment impressionnant. Il faut augmenter le salaire de cet homme. 

 

 

Gros Bébé #3 : Lana Massey

(via)
L’incident : Une femme avec un tatouage merdique de Fée Clochette en train de s’enfiler un interrupeur (photo ci-dessus) a été sommée de quitter Legoland. Elle a été intégralement remboursée et on lui a même offert des tickets pour sa prochaine visite.

La réaction la plus appropriée : Porter des fringues pour dissimuler son tatouage (qu’elle a d’ailleurs qualifié d’ « œuvre d’art des années 1940 » - ahahahaha) avant de se rendre dans un endroit où les enfants foisonnent par centaines.

Ce qui s’est vraiment passé : Selon un article du Dallas Observer, Lana est allée voir les « médias sociaux » pour raconter cette histoire qu’elle juge « discriminatoire » et s’est attiré le soutien de gens comme Yelawolf, Travis Barker et Busta Rhymes.

Voici comment Lana a décrit l’incident : « Dès que je suis entrée dans le parc, j’ai vu que j’étais suivie. Naturellement, je me suis dit qu’on venait me voir pour me demander qui était l’artiste à l’origine du tatouage. »  Je vais arrêter la citation ici. Une femme qui porte un tatouage d’un personnage Disney en train de se masturber se promène à Legoland, constate qu’elle est suivie et pense immédiatement que quelqu’un veut savoir qui a fait son tatouage. Plusieurs options sont envisageables :

1) Lana évolue dans un univers parallèle où elle ne rencontre jamais d’enfants et n’est absolument pas consciente du fait que certaines personnes n’ont pas envie d’exposer leurs rejetons à des images sexuellement explicites.

2) Lana a une maladie mentale.

3) Lana est une menteuse et veut juste que Legoland lui file du blé (je penche pour cette option).

Elle a également écrit un post illisible sur un forum dans lequel elle explique son plan machiavélique pour poursuivre Legoland en raison de leur discrimination, tout en précisant « je n’ose imaginer à quel point ma conception de la société a été blessée ». Je me sens obligé de préciser ici que je n’ai rien d’un prude. Je ne pense pas que son tatouage pourrait vraiment blesser un enfant. Si je l’avais croisé à Legoland à l’âge de 7 ans, j’aurais eu un truc mortel à raconter toute l’année. Mais en même temps, je comprends que tout le monde ne réagisse pas comme ça. C’est pour cette raison que je ne vais pas dans les piscines à boules de McDonald’s pour distribuer des photos de ma bite.

 


Gros bébé #4 : Thomas Amons

(via)
L’incident : Thomas Amons, le principal d’un collège communautaire du Texas, trouvait qu’une des personnes du cours de cosmétologie avait l’air gay.

La réaction la plus appropriée : Ne rien faire.

Ce qui s’est vraiment passé : Même au Texas, c’est tout à fait illégal d’empêcher l’accès à l’éducation d’une personne à cause de sa sexualité. Mais monsieur Amons, qui est aussi le diacre d’une église baptiste du coin, ne voulait vraiment pas de gay dans son école. Il a donc décidé d’annuler tout le cours.

Peu après, l’enseignante du cours, Cequena Clark, est allée raconter cette histoire à une chaîne locale, en expliquant qu’elle avait été licenciée. Ce qui semble vraiment, vraiment illégal.

En parlant de l’incident, Cequena a déclaré : « Je me suis faite à l’idée, je ne vais faire aucun compromis et ne mentir à personne. J’adore vraiment mon travail – mais je dois me battre pour la bonne cause. »

:(

On pourrait pourtant penser que Thomas Amons a des choses plus intéressantes à faire. Actualiser le site officiel de son école qui ressemble à un truc tout pété fait sur GeoCities, par exemple.

 


Gros bébé #5 : MC Chris

(via)
L’incident : Un type a tweeté un truc négatif à propos d’un groupe qu’il était en train de regarder jouer.

La réaction la plus appropriée : Rien.

Ce qui s’est vraiment passé : OK, voici la version complète de l’histoire : Un type assistait au concert d’un « rappeur nerdcore » (allez savoir) répondant au doux nom de « MC Chris » et a tweeté « Cher rappeur nerd qui fait la première partie de Powerglove/MC Chris. Tu n’es pas assez bon pour me faire céder. Tu feras mieux la prochaine fois. »

Quand MC Chris est arrivé sur la scène, il a demandé qui était l’auteur du tweet afin de pouvoir l’éjecter de la salle. Ses mots exacts : « La sécurité va te dégager petit enfoiré, voilà ce qu’il se passe quand on dit de la merde sur Internet. » Il est important de souligner que MC Chris a 36 ans, et qu’il est par conséquent un peu trop vieux pour s’énerver sur Twitter (et BIEN trop vieux pour faire des vidéos YouTube où il rappe à propos de Star Wars).

Après s’être fait jeter de la salle, le vilain twittos est allé se plaindre sur Reddit en expliquant pourquoi MC Chris était un putain de gros bébé pleurnicheur et son post est resté en première page, brassant ainsi près de 6000 commentaires. La plupart traitant du fait que MC Chris est un putain de gros bébé pigneur.

Quand il a réalisé que tout le peuple d’Internet était furieux contre lui, MC Chris a fait une vidéo pour s’excuser (ci-dessus). Et pour la première fois depuis longtemps, on peut y voir un gros bébé qui pleure de vraies larmes (il a nié par la suite, mais la vérité saute aux yeux). Allez direct à 2mn25 pour le voir chouiner. Mais soyez prévenu : vous n’avez jamais rien regardé d’aussi embarassant, à part peut-être quand vous avez vu votre collègue du marketing, bourré à 16h48, danser en moulinant des bras pour la première fois.


Gros bébé #6: Douglas Nicholls

(via)
L’incident : Un adulte a vu une insulte écrite sur un bout de papier.

La réaction appropriée : Ne RIEN faire.

Ce qui s’est vraiment passé : Comme tout abruti fini qui se respecte, le type est allé se plaindre à son journal local, The Worcester News.

Douglas Nicholls (en photo ci-dessus) est facteur. Pendant son trajet matinal, il a remarqué qu’une des lettres qu’il était censé délivrer était adressée à un certain « Monsieur Va Te Faire Mettre ».

Dans une interview qu’il a adressée au sujet de ce non-événement spectaculaire, Douglas a déclaré : « Je n’arrivais pas à y croire. En 32 ans de métier, je n’avais jamais rien vu de tel. »

« Je l’ai déposée un vendredi, vers midi. Puis j’y ai repensé et je me suis senti encore plus insulté. »

Il a aussi eu la gentillesse de livrer une anecdote sur la fois où il est allé voir Meet the Fockers et a expliqué qu’il ne pouvait même pas se résoudre à dire le nom du film : « J’ai préféré dire Meet the Parents. »

Bordel.
De.
Merde.

 


Gros bébés #7 : Jennifer Farmer et Hannah Rockey

(via)
L’incident : Pendant un bal de promo dans le Colorado, des gosses dansaient « comme s’ils faisaient l’amour tout habillés ».

La réaction la plus appropriée : Ne rien faire C’est comme ça qu’on danse en 2012.

Ce qui s’est vraiment passé : Selon un procès-verbal que s’est procuré The Smoking Gun, Jennifer Farmer et Hannah Rockey, qui chaperonnaient le bal, ont dit aux kids qui dansaient qu’ils « faisaient la promotion de la sodomie » et ont traitées des élèves de « traînées et de salopes ». En marge de ces attaques verbales, elles auraient vaporisé du désinfectant Lysol sur les lycéens. Ces derniers maintiennent qu’ils se sont fait asperger les yeux et la bouche et qu’ils ont été contraints de quitter la fête.

Sinon, si vous écoutez bien la vidéo, le type dit « supposebly » au lieu de « supposedly ». Comment il est parvenu à cet âge sans pouvoir dire ce mot correctement ?


Gros bébé #8 : Abby Wolfson

(via)
L’incident : Des enfants ont fait un combat de bombes à eau dans un parc de Brooklyn.

La réaction la plus appropriée : Les regarder et sourire, tout en vous sentant un peu triste parce que cette partie de votre vie est terminée et que vous ne vous amuserez plus jamais comme ça. Puis sourire à nouveau, parce que ça défonce de regarder des enfants s’amuser.

Ce qui s’est vraiment passé : Selon cet article paru dans The Brooklyn Paper, Abby Wolfson – une mère inquiète – a entamé une « discussion animée sur un serveur local de listes de diffusion ». J’ai aucune idée de ce que ça veut dire, j’imagine que c’est un truc pour les parents indie-connards de Brooklyn qui n’a aucun intérêt, donc je ne vais même pas faire l’effort de faire une recherche Google. Ensuite, elle a été interviewée par le journal, s’est fait prendre en photo et a dit des trucs type « je crois vraiment aux châtiments corporels, mais il en va de ma responsabilité de m’assurer qu’un enfant ne risque pas de s’étouffer à cause d’un objet dangereux. Peut-être qu’on devrait installer une pancarte qui dirait “Veuillez mettre les bombes à eau à l’écart des parcs pour enfants” et une autre “Veuillez nettoyer” ».

Regardez cette photo, sérieux. Elle est vraiment contrariée ! Qui a le temps de se faire interviewer et prendre en photo pour une merde pareille ? Elle est jamais allée dans un parc ou quoi ? Les bébés peuvent aussi s’étouffer avec des glands ou des pierres. Surveillez juste votre gosse correctement.

Aussi, le pied de son bébé semble être d’une différente espèce que le reste de son corps. Ce qui n’a aucun rapport, mais c’est quand même chelou, non ? J’y connais rien aux vrais bébés.

 

 

Gros Bébé #9 : Un agent de police anonyme de Piedmont 

(via)
L’incident : Un garçon de 3 ans a uriné dans le jardin de sa mère.

La réaction la plus appropriée : Lui demander d’aller aux toilettes la prochaine fois.

Ce qui s’est vraiment passé : Un agent de police qui passait par là a donné une amende à sa mère pour « épanchement d’urine sur la voie publique », et maintenant elle doit payer 2 500 $.

L’enfant, Dillan, était en train de jouer dans le jardin de sa mère à Piedmont, dans l’Oklahoma. Dillan avait envie de faire pipi, il a donc baissé son pantalon et répondu à l’appel de la nature.

À ce moment-là, un agent de police de Piedmont s’est arrêté, a demandé à voir les papiers de sa mère et lui a donné une amende pour « épanchement d’urine sur la voie publique ».

« J’ai répondu “Sérieusement ? Il a seulement 3 ans”, et il m’a dit que ça ne changeait rien », a déclaré Jennifer Warden, créditée dans le reportage en tant que « PROPRIÉTAIRE CONTRARIÉE ». Je crois aussi que c’est la grand-mère du petit garçon.

Ashley a appelé le département de police pour se plaindre de son amende, mais sa plainte a été rejetée. Elle est attendue au tribunal le mois prochain.

 


Gros Bébé #10 : Les parents de l’Encinitas Union School District

(via)
L’incident :Une école s’est mis à proposer des cours de yoga.

La réaction la plus appropriée : Si vous êtes un élève de cette école : faire du yoga. Si vous êtes un parent d’élèves : rien du tout.

Ce qui s’est vraiment passé :Un groupe de parents d’élèves est allé se plaindre à la direction de l’école et envisage des représailles légales.

En novembre dernier, sept parents et un avocat ont exprimé leur colère lors d’un conseil d’école, prétextant que ces cours relevaient de « l’endoctrinement religieux » et incitaient leurs enfants à pratiquer l’hindouisme.

Des représentants officiels de l’école ont précisé que ces cours étaient totalement laïques, mais ont accepté de mener une enquête. Des chercheurs de l’université de San Diego s’emploieront à étudier les cours afin de déterminer s’ils poussent à pratiquer une certaine religon. Ce qui semble constituer une magnifique perte de temps pour tout le monde.

Andy Vick, qui a trois enfants dans cette école, a déclaré : « Je ne laisserai pas mes enfants se faire endoctriner par ce programme religieux hindou… à cause de ça, vous m’obligez à les isoler. » Il a ajouté que les enfants désinscrits de ces cours se faisaient tyranniser, avant de comparer la situation à l’Allemagne nazie. Carrément. Tout ça parce qu’une école a vraiment dépassé les bornes.

 

Alors, qui est le plus gros bébé ouin-ouin de l’année ? Participez au sondage ci-dessous, afin qu’il reposte une vidéo YouTube de lui en train de chouiner :

 

Commenter