Hé les islamophobes, allez vous coucher

Une râlote de l'auteur des Taqwacores contre ces enfoirés de trolls haineux

Par Michael Muhammad Knight

Le jour où j’ai accepté d’avoir une rubrique sur le site VICE, un espace m’a été alloué, et je suis donc responsable de tout ce qui s’y dit. Aujourd’hui, je vais donc me faire un plaisir de l’utiliser pour frotter votre merde d’enfoirés de racistes et de connards intolérants sur votre propre gueule.

Pour plusieurs raisons, je suis loin d’être un musulman exemplaire. J’ai souvent enfreint les règles de bienséance et de croyances. D’ailleurs, j’ai même publié un bouquin décrivant mes nombreux péchés en prenant le risque de donner le mauvais exemple à mes frères et sœurs. Cela dit, je n’ai aucuns scrupules à être associé aux communautés qualifiées d’hérétiques. J’ai même émis la possibilité de consommer des drogues dans la pratique de l’islam. Je me suis aussi inspiré de William S. Burroughs pour un projet au sujet du Coran. Même si je n’ai aucune idée de ce que ça peut bien vouloir dire, on m’a surnommé le parrain du punk rock musulman. Et enfin, il y a dix ans, j'ai écrit des trucs à propos de la puanteur de Cat Stevens.Je ne veux pas jouer au jeu du gentil et du méchant musulman, mais je me suis dit que ça vous plairait de lire les pensées d’un musulman hérétique pro-gays et pro-drogues. Si vous faites partie des gens mal informés qui louchent un peu et voient l’islam comme une religion universellement et fondamentalement oppressante et rigide, il y a des chances que je puisse remédier à votre problème oculaire. Au moins, je pourrai peut-être élargir votre champ de vision pour que vous arrêtiez de croire que tous les musulmans pensent et agissent de la même manière. OK ? OK.

Rien qu’en voyant mon deuxième prénom – Muhammad – certains d’entre vous vont automatiquement penser que je suis là pour tuer des juifs et exciser vos petites filles. Les commentaires au bas de chaque article que j’écris pour VICE sont à l’image de ce que j’ai pu subir lors de ma détention à la frontière USA/Canada. Ils m’ont arrêté parce que j’avais de la littérature chiite dans mon coffre : les musulmans sont des musulmans, d’une façon assez étonnante. En dépit de mes prises de position modérées, il y a toujours des commentaires du style : « Au moins nous, on n’égorge pas des gens dans des grottes. » J’ai appris à ne plus lire les commentaires parce qu’on y trouve aussi des trucs du genre : « L’islam est l’aisselle du monde. Ils traitent les gens comme des chiens et du bétail. Ils sacrifient leurs propres familles et détestent leurs ennemis plus qu’ils n’aiment leur proches – j’emmerde l’islam et le chameau qui l’a ramené chez nous. »

« Il est ridicule de penser qu’un culte aussi haineux et apocryphe que l’islam puisse résoudre des problèmes comme le racisme. »

« L’islam est une idéologie rétrograde et destructive. Il suffit de lire leurs écrits. »

« Ce livre [le Coran] est une menace pour la survie de l’Homme et pour son bien-être en général. C’est pour ça qu’il y a des martyrs musulmans. C’est pour ça que les martyrs sont les « vrais musulmans ». Il est stupide de dire le contraire. »

« Quel âge avait l’enfant avec qui a couché Muhammad déjà ? »

« L’islam ne fonctionne pas et ça ne date pas d’hier. »

« Il faut être dingue pour se convertir à l’islam. »

« L’islam n’est pas compatible avec la liberté… Ce n’est pas une religion mais un programme politique à consonance religieuse. »

« Comment appelle-t-on les avorteuses à La Mecque ? Les combattantes du crime. »

[sic]

Il y a une leçon à retenir de ce ramassis de conneries bigotes. L’un des premiers échecs du mouvement « musulman progressiste » était dû à son désir de tirer un trait sur les différentes communautés dans le but de créer un nouvel islam. Cependant, l’islamophobie enragée de ces dix dernières années a eu un impact là-dessus, parce que les islamophobes se foutent complètement de la division entre conservateurs et progressistes – ils se mettent à dégueuler un paquet de conneries dès qu’ils voient le mot « musulman ».

Certains voient l’islam comme une catégorie raciale où nous sommes tous de mauvais musulmans simplement parce que nous sommes musulmans.

Ceux d’entre nous qui se disent progressistes dans les domaines de la sexualité, des questions de genre, des rites ou encore de la loi ont compris qu’il fallait qu’ils protègent leur famille religieuse contre cette haine extérieure en présentant un front uni, tout en maintenant, à l’intérieur de cette famille, la possibilité du débat – le droit à ne pas être d’accord. En d’autres mots, les musulmans conservateurs n’ont jamais été aussi proches de cet islam décomplexé, pro-gay et hétérodoxe, et c’est en partie grâce à vous, bande de trolls haineux.

J’aime ma famille musulmane et je vous emmerde. Il y a assez de musulmans qui regardent en direction de l’avenir et qui vous invitent à sortir de votre trou d’ignorants. Ils sourient et parlent d’un « héritage abrahamique » et disent même que les « valeurs musulmanes sont les valeurs américaines » juste pour vous prouver que nous sommes des gens raisonnables. Mais vous savez quoi ? Allez vous faire foutre. D’autres musulmans se joindront à votre mission de diabolisation des barbes et du voile : « Regardez, nous ne sommes pas comme eux, nous buvons du vin ! Nous prions en anglais ! » Peut-être que le choix de vous envoyer vous faire foutre est un privilège de Blanc mais au moins ça vous donne une bonne raison de me diaboliser. Allez vous faire foutre.

Paix à Yusuf.

Michael Muhammad Knight est l’auteur de huit livres. Les Taqwacores est le seul à être traduit en français pour le moment.

 

Du même auteur :

LE SANG DE MA RELIGION – Égorger une chèvre ou donner son sang pour fêter sa foi

L’INNOCENCE DES BLANCS – L’avis de l’auteur des Taqwacores sur L’Innocence des musulmans

LES CONFESSIONS D’UN MUSULMAN BUVEUR DE THÉ PSYCHÉDÉLIQUE – Retrouver la foi avec des substances psychoactives d’Amérique du Sud

Commenter