La psychiatrie est une industrie de mort

Les Scientologues détestent vraiment, mais alors vraiment, les spécialistes de la santé mentale

Par Glen Coco

« Psychiatrie : une industrie de mort » est un musée de plusieurs millions de dollars et un centre d’accueil de la Commission citoyenne des droits de l'homme, située à Los Angeles. La CCDH est une association cofondée par l'Église de scientologie. Leur décision de ne pas attacher directement leur nom à ce musée se comprend : les gens seront moins amenés à dire « mégaLOL, fermez vos gueules les Scientologues » pendant toute leur visite du musée.

En rentrant dans le bâtiment, des écriteaux indiquent partout qu'il est interdit de prendre des photos. En plus de ça, dès l'entrée, ils prennent les sacs de tout le monde – c'est pourquoi cet article ne contient pas de photos. À la base, je voulais me ramener avec un petit appareil pour prendre des photos en cachette mais les avocats de la boîte m’en ont rapidement dissuadé. Apparemment, ça m’aurait valu de me faire poursuivre en justice à vie par les Scientologues. Donc désolé les mecs, mais si ça vous intéresse, vous pouvez checker ici la gueule qu'a le musée de l'intérieur.

Bref, quoi qu'il en soit, j'ai appris beaucoup de trucs sur les psychiatres et les psychologues, dont je n’avais jamais eu conscience auparavant. Préparez-vous donc à OUVRIR LES YEUX sur une réalité dérangeante.

 

LA MORT DE GEORGE WASHINGTON

Première révélation bouleversante du musée. Saviez-vous que Benjamin Rush, le premier mec à avoir écrit un livre sur la psychiatrie aux USA, était en fait celui qui avait conseillé de saigner George Washington ? Ce qui, comme vous le savez, a causé sa mort.

D'emblée, le musée annonce la couleur. Sur l'écriteau de l'expo, il est écrit « le Père fondateur de la nation américaine est en réalité mort à cause du père de la psychologie ». Ça commence mal, là, la psychologie.

 

LES ATTAQUES DU 11-SEPTEMBRE

Ensuite, sous une immense photo des tours en feu, un petit texte expliquant pourquoi les psychiatres sont en réalité responsables du 11-Septembre.

« Oussama Ben Laden et son groupe terroriste, Al-Qaïda, ont perpétré les attaques terroristes contre le World Trade Center et le Pentagone. L'un des conseillers les plus proches d’Oussama Ben-Laden était le psychiatre égyptien Ayman al-Zawahiri, connu comme “Le cerveau de Ben Laden”. »

Attendez, donc si j'ai bien compris, les responsables des attaques sont les psychiatres ? Mais, pourquoi ils auraient fait un truc pareil au juste ?

« Dans les jours qui ont suivi le 11-Septembre, les psychiatres ont prédit que 30 % des gens affectés par ces attaques développeraient des troubles de stress post-traumatique. Ils ont donc demandé 3 milliards de dollars pour pouvoir financer tous les traitements. Les ventes d'antidépresseurs ont explosé juste après. »

Ahhhhhh, d'accord, je comprends mieux maintenant.

 

TOUT LES AUTRES ACTES TERRORISTES

Pire que le 11-Septembre, les psys auraient organisé plein d'autres trucs :

« Des recherches menées par des ingénieurs étudiant les crimes commis contre l'humanité ont montré l'incroyable domination des psychiatres et des psychologues dans ces actes monstrueux. Ils ont mis en évidence les outils typiques qu'ils employaient – les principaux étant la drogue et leurs méthodes coercitives ».

Par exemple, saviez-vous que le psychiatre égyptien – cité ci-dessus– était en fait le frangin de Ben Laden ? Et que c'est lui qui serait impliqué dans les attentats de Londres en 2005 ? Saviez-vous aussi qu'il y a un psy, quelque part au Moyen-Orient, qui, un jour, a déclaré que le comportement des kamikazes était rationnel ? Saviez-vous aussi que Theodore Kaczynski, le fameux Unambomber, a contacté à PLUSIEURS reprises un certain nombre de professionnels en psychiatrie ? Ou encore que le gourou des attaques au gaz neurochimique de Tokyo était lui-même un psychiatre ? Ou encore, que les pilotes kamikazes prenaient des paquets d'amphétamines, une drogue souvent prescrite par LES PSYCHIATRES ?

 

LA SHOAH

OK, petite leçon d'histoire : en 1879, un psychologue allemand répondant au nom de Willhelm Wundt a déclaré que l'âme n'existait pas et que les hommes étaient en réalité très similaires aux animaux. Mais les écriteaux du musée nient en bloc cette version :

« Les chiens ne conduisent pas de voiture, les chevaux n'ont jamais peint d'œuvre d'art et on n’a jamais vu un opéra joué par un orchestre de singes. »

À l’évidence, cette phrase ne tient plus : les chiens PEUVENT conduire des bagnoles. Bon, mais ses deux autres propositions restent vraies. Malgré ça, les psychologues ont décidé d'essayer de changer le comportement des gens de la même façon qu'ils le feraient pour les animaux – en ayant recours à la thérapie par aversion. Comme le musée l'explique : « Cette croyance populaire selon laquelle la force peut influencer les pensées a jeté les bases d'une époques des plus destructives de l'histoire de l'humanité ».

Rendons-nous directement aux années 1940. À cause de ce psychologue nommé Willhelm Wundt, qui assurait que les gens étaient des animaux, Hitler s’est dit que c’était totalement OK de faire plein de trucs merdiques aux juifs/gays/tsiganes/handicapés européens. Ah, et vous savez pourquoi Hitler en avait particulièrement contre les juifs ? Simplement parce qu'il avait un goût prononcé pour ce qu'on appelle « l'eugénisme » – qui est, encore une fois vous l'aurez deviné, un truc inventé par la PSYCHIATRIE. Voilà les vraies raisons du génocide. Bref, comme le résume bien le musée, « c'est la psychiatrie qui a entraîné la mort de ces millions de personnes ».

P.-S. : environ 40 % des psychiatres allemands ont rejoint les SS. Parce que « leurs croyances étaient extrêmement similaires ».

L’affaire est close.

 

RACISME

Cette partie du musée est quelque peu confuse et déroutante, mais l'essentiel réside en ceci : chaque acte raciste effectué au cours des derniers siècles est le résultat d'un complot secret organisé par un groupe de psychiatres et de psychologues. Et là, on en a un bon paquet : le Ku Klux Klan (« les étranges théories psychologiques comme l'eugénisme ont inspiré la résurrection du KKK »), l'Apartheid (« les bases soi-disant scientifiques de l'apartheid sud-africain proviennent en fait de tests de QI racialement biaisés »), l'esclavage (« les psys expliquent que les esclaves qui s’enfuyaient souffraient en réalité de drapétomanie ») et la ségrégation («En 1922, l'eugéniste américain Paul Popenoe a inventé une théorie raciste selon laquelle l'intelligence était déterminée par le sang »).

 

LA MORT DE L'ART

Toute une salle du musée est dédiée à la façon dont les psychiatres ont infiltré Hollywood et ont TOUT DÉTRUIT. Cette idée est traduite par la très subtile métaphore visuelle qui représente une immense pierre tombale sur laquelle est écrite « CRÉATIVITÉ ».

Autour de la pierre tombale, on trouve un certain nombre de têtes appartenant à de grandes figures de l'histoire artistique et culturelle. L'idée de l'artiste était de les représenter avec des lumières qui pointent vers eux mais qui ont été éteintes par des psychiatres. Des personnes comme Kurt Cobain (« on lui avait prescrit du Ritalin, une drogue connue pour ses effets dévastateurs »), Marilyn Monroe (« le jour de sa mort, elle avait vu Ralph Greensoon, son psychiatre, avec qui elle était restée 6 heures avant de succomber à une overdose ») ou encore Judy Garland (« elle a été victime d'électrochocs ») ou Stevie Nicks (« Stevie s'était mise à voir un psy après avoir arrêté la cocaïne pour s'assurer qu'elle ne replongerait jamais »).

 

LES FUSILLADES EN MILIEU SCOLAIRE

« La propagande des psys sur l'éducation des enfants a induit les parents, les enseignants et les politiciens en erreur, en leur faisant croire que des comportements infantiles normaux étaient en fait des maladies mentales et que le seul moyen pour lutter contre ça était de droguer les enfants. »

Saviez-vous qu'Eric Harris était sous antidépresseurs quand il a buté tout le monde à Columbine ? Ou que Kip Kinkel était sous Prozac quand il a tué les gosses de Thurston High School ? En fait, force est de constater que toute personne qui a, un jour ou l'autre, commis une tuerie de masse était en réalité sous traitement médical au moment des faits. Tout est plus clair maintenant ; il y a toujours un lien entre les mecs qui butent des mômes et la psychiatrie.

 

LA DESTRUCTION DU FUTUR

Ah, et puis comme si les établissements scolaires qui ont connu une fusillade n'avaient déjà pas assez la poisse, l'industrie psychiatrique a également rendu les gamins encore plus cons.

« Les États-Unis sont passés de la neuvième à la vingt-sixième place du classement académique mondial. Dans le même temps, on a constaté que le nombre de médicaments visant à traiter l'hyperactivité s'est multiplié par 118. »

Coïncidence ?

Tout ça n'est qu'un petit florilège de trucs dont les psychologues et les psychiatres sont responsables. Il y a également une pièce dédiée aux viols, à la torture, à la Bosnie, à la lobotomie et au lobby pharmaceutique. Mais tout ça, je vais pas en parler... simplement parce que, voilà.

Mais évidemment, vous n'allez pas tarder à me dire : « Mais qui est prêt à payer un ticket pour un musée où on doit se coltiner toutes les conneries des scientologues ? » Sachez qu'en plus de payer, vous devez, dès votre arrivée au musée, remplir un formulaire avec votre nom et votre profession. Quand j'ai rempli consciencieusement cette petite feuille, je me suis aperçu que la moitié des gens qui l'avaient remplie étaient issus du milieu médical. J'ai également entendu un gamin dire à son pote au téléphone : « Tu savais que la Shoah avait été organisée par des psychiatre qui voulaient faire n’importe quoi avec le cerveau des gens ? On nous l’avait jamais dit, ça. »

Cool !

Ah oui, et le meilleur pour la fin. Quand je suis sorti, un mec qui bossait au musée m'a dit que je devais écouter un rappeur qui s'appelait Chill EB. Il se trouve que ce type est un scientologue et qu'il sort plein de sons qui parlent de quoi ? Allez, devinez !

Des psychiatres !

HAHAHAHAHAHAHAHAHA. Ah. 

Commenter