The VICE Guide to Travel

Le guide VICE de la Corée du Nord - Partie 2

La vidéo suivante s'affichera dans {s} secondes. Cliquez ici pour rester sur cette page

Entrer en Corée du Nord a été l'une des expériences les plus ardues et bizarres que VICE ait jamais faites. Après avoir fait des salamalecs à leurs diplomates pendant des mois et des mois, ils nous ont finalement annoncé que 16 journalistes seraient autorisés à pénétrer dans le pays à l'occasion du spectacle de mouvements d'ensemble, Arirang, à Pyongyang. Puis, 10 jours avant la date annoncée du départ, ils ont dit : "Ah non finalement, personne ne peut venir." Puis, ensuite, ils ont dit : "OK, vous pouvez venir, mais seulement en tant que touristes." On n'avait aucune idée de ce que ça pouvait bien vouloir dire. Ils savaient déjà que nous étions journalistes, et sur place, si l'on se fait prendre à faire du journalisme alors qu'on est censé faire du tourisme, on peut aller en prison. On n'aime pas la prison. Et on était prêts à parier qu'on détesterait encore plus la prison en Corée du Nord.
La première étape de notre voyage a consisté à nous envoler pour le nord de la Chine. À l'aéroport, le consulat nord-coréen a confisqué nos passeports et tout notre argent, puis nous a amenés au resto. On était assis là avec notre guide et notre groupe quand tous les autres dîneurs se sont soudainement éclipsés et que des femmes ont débarqué pour chanter des hymnes nationalistes à la gloire de la Corée du Nord. On se pensait : "Écoutez les gars, on vient de s'enquiller 20 heures d'avion. On est crevés. On peut pas juste aller au lit ?" Mais un type de notre groupe qui bossait pour le LA Times nous a dit : "Tous les gens qui sont ici font partie de la police politique. Si vous n'avez pas l'air de vous éclater, jamais ils ne vous donneront votre visa." Donc on s'est bourré la gueule, on a grimpé sur scène et on a chanté toutes les chansons pétées qu'ils passaient. Le jour d'après, on obtenait notre sésame. Beaucoup de ceux qui faisaient partie de notre groupe ne l'ont pas décroché, en revanche. Et ça, c'était notre premier aperçu du royaume de l'insanité qu'est la Corée du Nord – Shane Smith, cofondateur de VICE.

 

Commenter