Anthony Bourdain nous fait voyager une dernière fois avec « World Travel »

Le guide posthume du célèbre animateur de télévision et de son assistante de longue date, Laurie Woolever, est un objet de collection pour ses plus grands fans.

Apr 23 2021, 7:47am

Mort tragiquement en 2018, Anthony Bourdain n'était pas un animateur de télévision comme les autres. Malgré sa notoriété internationale, il jouait son rôle de guide et d'outsider avec un certain sens de l'humilité ; il était prêt à tout essayer au moins une fois avec un enthousiasme hors du commun ; il écoutait avec plaisir les habitants de chaque endroit qu’il visitait parler de leurs habitudes alimentaires et de leur mode de vie. Il aimait manger de la street food et boire une bière fraîche avec des inconnus. Et il était capable de faire ressentir à n'importe qui – même au président Barack Obama, avec qui il a partagé des nouilles au Vietnam en 2016 – la joie de ces expériences.

Publicité

Son livre posthume World Travel, sorti mardi 20 avril, est l'aboutissement écrit de ses aventures, de son regard distinct sur le monde et de son influence sur tous ceux qui ont croisé sa route. Tel un trouble-fête qui a toujours les meilleures anecdotes à raconter, Bourdain avait un tempérament de feu et un langage sans filtre. Avec ce « guide irrévérencieux », il nous fait à nouveau découvrir des destinations étrangères à travers son regard unique. Qui d'autre aurait pu décrire la cuisine sichuanaise, épicée à souhait, comme « l’équivalent gustatif d'un week-end chez Caligula » ?

Photo publiée avec l'aimable autorisation de HarperCollins.

Bien que le nom de Bourdain figure en gros sur la couverture, World Travel – qui est le dernier livre du célèbre chef, animateur et auteur –, a été achevé par son assistante de longue date, Laurie Woolever. Comme elle l'explique dans l'introduction, au printemps 2018, Woolever a enregistré Bourdain qui fumait des cigarettes à la chaîne en évoquant les plats, les lieux et les personnes qui lui étaient chers dans le monde entier. Cette conversation devait servir de point de départ ; Woolever se chargerait de la transcription et déterminerait les éléments à étoffer pendant que Bourdain voyagerait pour Parts Unknown et écrirait des essais sur ses expériences. Bourdain s'est suicidé en France quelques mois plus tard. 

Avant de commencer le projet, Woolever avait hésité : Bourdain était occupé, et il existait déjà bien assez de guides de voyage comme ça. Après sa mort, elle a ressenti des scrupules. « C’est une chose difficile et solitaire que de coécrire un livre sur les voyages lorsque votre partenaire d'écriture ne peut plus voyager dans ce monde, écrit-elle. Et, pour être honnête, dans les jours et les semaines difficiles qui ont suivi sa mort, je me suis demandée si le monde avait besoin de ce livre. »

Publicité

Avant même la pandémie, les guides de voyage comme celui-ci étaient déjà anachroniques, remplacés par des contenus gratuits en ligne et des géotags sur Instagram. En plein Covid-19, les commerces ferment et ouvrent plus vite que les livres ne peuvent suivre, et des influenceurs lifestyle aux animateurs de télévision, il ne manque pas de personnes pour vous dire où vous devriez aller et pourquoi. Avec sa couverture rigide, World Travel n'est pas le genre de guide que l'on peut emporter avec soi partout où l’on va.

World Travel a pourtant de la valeur. Bien que de nouveaux animateurs soient entrés dans le monde de la gastronomie et des voyages ces dernières années, le succès de Bourdain continue de peser sur le genre. Qu'il s'agisse de Down to Earth avec Zac Efron, d'Uncharted avec Gordon Ramsay ou de Searching for Italy avec Stanley Tucci, ces émissions s'inscrivent dans la lignée du travail de Bourdain et des normes qu'il a établies pour la télévision culinaire. À ce jour, personne n'a acquis la même stature, et peut-être que personne ne le fera.

À la fois ode et anthologie du vécu de Bourdain, World Travel est un objet de collection pour ses plus grands fans. En plus de ses notes orales recueillies par Woolever, il y a les témoignages des personnes qui le connaissaient le mieux. Les essais que Bourdain avait initialement l'intention d'écrire pour ce livre n'ont jamais vu le jour, mais les multiples perspectives offertes par World Travel nous donnent une image plus large de l’héritage qu'il nous a laissé. La restauratrice Jen Agg raconte qu’en dépit de ses réticences initiales, sa participation à l'émission The Layover de Bourdain a été une aubaine pour son restaurant The Black Hoof. De son côté, la directrice de production Nari Kye nous explique que sa collaboration avec Bourdain sur No Reservations a « fondamentalement changé » son point de vue en tant que créatrice. 

À l'instar de ses émissions, ce livre est un objet auquel on peut revenir pour une brève dose d’évasion. Au cours de l'année écoulée, nous avons tous fantasmé sur des scénarios différents et des lieux lointains. Grâce à World Travel, nous pouvons continuer à voyager, guidés par la voix de Bourdain. 

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

cuisine, Street Food, anthony bourdain, Laurie Woolever, world travel: an irreverent guide

Dans
le même genre
Comment les réseaux sociaux ont aidé les « talibans 2.0 » à conquérir l’Afghanistan
Paris ne sait plus comment endiguer le problème du crack
De l’enfer d’être gay dans les gangs du Salvador
Dans les coulisses des funérailles de DMX
Sur Instagram, une nouvelle arnaque sur fond de deepfake
Qu’est devenue la petite impératrice de « L’histoire sans fin » ?
Le boom du vinyle fait du tort à l'industrie musicale
Nous ne pouvons rien contre les pollens et c'est entièrement notre faute