Le jour de boire est arrivé : avec ceux qui picolaient en terrasse

« On va passer toutes nos prochaines soirées là. Comme ça, si on nous reconfine, on aura fait des réserves de bonheur. »

20 mai 2021, 11:31am

Pour beaucoup de Français, l’apéro a commencé un peu plus tôt que d’habitude ce 19 mai, date de réouverture des terrasses et autres lieux de vies. Les bars, fermés depuis presque 7 mois, ont été pris d’assaut et les consommateurs ont savouré leur première terrasse de l’année. On est allé faire un tour dans le quartier de Strasbourg-Saint-Denis à Paris pour les interroger et trinquer avec eux.

Olivier et Raoul

Olivier et Raoul

Ces deux amis de longue date n’ont pas eu la chance de beaucoup se voir ces derniers mois. Alors qu’Olivier buvait sa toute première bière en terrasse, il a croisé Raoul et l’a, bien évidemment, invité à se joindre à lui pour rattraper le temps perdu. « J’avais l’habitude de venir dans ce bar, je suis venu pour soutenir les bistrotiers, pour qu’ils tiennent le coup. Ça fait plaisir de pouvoir enfin sortir et se socialiser », déclare Olivier. S’ils ne sont pas sûrs de rester jusqu’à la fermeture parce que « dis donc, on est plus tout jeunes », son ami Raoul espère bien en profiter : « On respire un air de liberté, on espère que ça dure. On fait attention quand même, on met le masque entre les gorgées de bière. Ça faisait presque un an qu’on ne s’était pas vu à cause du Covid. »

Rebecca et Chiara

Rebecca et Chiara

Installées à cette terrasse depuis 15 h, les deux jeunes femmes ont bu plusieurs cocktails et finalement craquées pour une bouteille de vin. « Je ne travaille pas le mercredi donc c’était parfait. Je suis aussi venue pour donner de la force au bar », raconte Rebecca. Pour son amie, Chiara, c’est le moment de revivre enfin « normalement » selon ses mots. « On a fait la fête en appart entre potes comme tout le monde mais là ça fait du bien de pouvoir sortir et boire un verre dehors. »

Barbara, Esteban et leurs collègues

Barbara, Esteban et leurs collègues

Réservation plusieurs jours à l’avance de leur table, travail terminé plus tôt pour l’occasion… On peut dire qu’ils étaient prêts. Ce groupe de douze (divisé en deux pour respecter les règles sanitaires) a choisi de fêter la réouverture des terrasses entre collègues. Le nom de leur bar : L’amour Vache. « On est dans le milieu de la culture et ça peut souvent être l’amour vache entre nous, c’est pour ça qu’on a choisi ce bar. » Tous sont surexcités et comptent bien profiter des pintes qui coulent à flots ce soir. « On s’est habitué à boire en bouteille mais la pression fait du bien. Moi depuis hier je suis excitée, je n’ai pas beaucoup travaillé aujourd’hui. Là j’ai hyper soif », raconte Barbara.

Ludovic et Alex

Ludovic et Alex

Ces amis et collègues avaient prévu de passer la journée en terrasse. « On a fait le combo petit déj dans un café, resto le midi et bar le soir. On a voulu en profiter. Surtout qu’il y a des belles terrasses à Paris, ça donne encore plus envie de profiter. On va passer toutes nos prochaines soirées en terrasse. Comme ça, si on nous reconfine, on aura fait des réserves de bonheur », sourit Ludovic, une pinte à la main. Son acolyte, Alex, est un peu soucieux : « C’est ça le problème, on a encore ce doute du reconfinement. Maintenant, tout le monde vit au jour le jour. Ça va nous pousser à profiter encore plus. »

Madir

Madir

Pas question de louper une seule minute de cette réouverture qui a quelque chose d’histoire pour lui : « Il y a une ambiance de Coupe du monde aujourd’hui, tout le monde est souriant et heureux. » Le jeune homme est en terrasse depuis 13 h et espère bien pouvoir continuer après le couvre-feu. « J’en suis à ma cinquième pinte et je compte bien trouver un petit bar qui acceptera de fermer la grille et nous laisser à l’intérieur. »

Diego

Nouvel arrivant à Paris, il n’avait encore jamais pu profiter des terrasses de la capitale. Particulièrement impatient, il est allé boire un verre dès la sortie de ses cours. Pour cette réouverture, Diego profite de plusieurs verres de bière mais il compte surtout inviter quelqu’un de cher à ses yeux. « Je suis super content de passer à autre chose et voir Paris autrement. Mais je n’ai pas si mal vécu que ça le confinement parce que je suis tombé amoureux. Vu que je n’ai jamais encore pu l’inviter, je vais en profiter pour l’amener au restaurant. »

Seule ombre au tableau de ce premier jour de retour à la normale : le couvre-feu de 21 h. À Paris, Rennes ou encore Marseille, la police a évacué de nombreuses personnes refusant de le respecter. Il faudra attendre son arrêt total, le 30 juin prochain, pour profiter pleinement et passer la nuit dehors, avec quelques grammes dans le sang, sans se soucier d’une quelconque attestation de déplacement.

Justine est sur Twitter.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Paris, alcool, Bière, Coronavirus, confinement, Terrasse, COVID-19, déconfinement, Strasbourg-Saint-Denis

Dans
le même genre
Comment le débat autour du vaccin pourrit nos relations
Parcoursup est-il profondément injuste ?
Tous ces trucs qui pourraient nous manquer quand on sera déconfinés
Selon un chercheur français, l’obésité des politiciens est liée à leur niveau de corruption
Enfin, des chiens pour nous dépister du Covid
Des glaces retirées des magasins pour cause d'agent cancérigène
On a (vraiment) lu le rapport de la CIA sur l'état du monde en 2040
Des photojournalistes racontent l’horreur du Covid en Inde