On a demandé à nos illustrateurs préférés de résumer 2021

Globalement, ce n'est pas très positif.

24 décembre 2021, 9:48am

Comme à chaque fin d’année, on regarde en arrière pour contempler tout ce que nous avons traversé et se poser la vraie question : était-ce encore une année de merde ? La réponse est de toute évidence, oui. Le COVID-19, la montée des prix de l’électricité, les Talibans en Afghanistan, les violeurs en série toujours pas inquiétés, les incendies de forêts et j’en passe. Mais résumer une année avec des mots et des phrases prendrait bien trop de temps, et parait-il, « Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours ». On a donc demandé à quelque-uns de nos illustrateurs préférés de résumer 2021.

Publicité

(Les autres, on vous aime aussi.)


Lila Tretout

Penser 2021 ? Le Covid encore et encore, le Covid d’accord d’accord…

Penser 2021, c’est la femme qui s’affirme, qui ne se contraint plus : poils aux pattes ou pas, libre dans sa féminité telle qu’elle l’estime et qui ose dire et re-dire “Non!”. Non au masculin déviant et dominant qui la considère comme objet. La femme de 2021 c’est la femme libre !

Penser 2021 c’est aussi "je suis homme ? je suis femme ? je suis masculin ? je suis féminin ? Je ne suis ni l’un ni l’autre ou je suis les deux, je suis HUMAIN et j’ai le droit de choisir." Penser 2021. Je suis un mouton et je suis le troupeau : gare aux réseaux sociaux ! Chacun y va de son "Bêêêêê" : untel a dit que… Il paraît que… Moi je pense que… Moi je sais que… De toute façon j’ai raison… Non c’est moi. Je suis un mouton addict et je suis tombé dans la marmite.

Penser 2021 c’est enfin le drame des migrants et ce qu’on en fait : des bouées jetées à la mer. « Tous les cris les SOS partent dans les airs, dans l’eau laisse une trace. » Une trace inacceptable. 2021, un monde à feu et à sang but the show must fucking go on !

Publicité

Lila est sur Instagram.

Samy Auzet

J’ai la sensation que depuis 2017, on vit dans un film pré-apocalyptique. 2021 confirme cette tendance en commençant gentiment par la prise du Capitole. Le président Trump ne valide pas sa défaite et demande tout simplement à la population de renverser ou sauver la démocratie (selon le point de vue). Q Shaman, l’homme aux cornes de bisons, avec le drapeau américain peint sur la gueule (personnage de film) et ses copains partent donc au congrès afin d’empêcher la certification des résultats du vote de l’élection présidentielle américaine de 2020.

De l’autre côté de l’Atlantique, quand je pense à 2021, je pense d’abord aux manifestations anti-pass sanitaire, aux manifestations anti-vax, anti-masques à travers l’Europe. Je vois des images de gens qui manifestent et qui se font bomber la gueule parfois ou souvent (selon le point de vue). Je vois un monde qui s’embrase, un crépuscule, une colère générale qui grandit se traduisant par une montée incroyable de l’extrême droite un peu partout dans le monde. Je ne savais pas comment représenter la théorie du grand remplacement, alors j’ai dessiné Eric Zemmour. Ces derniers mois grâce aux médias, j’en sais plus sur cet homme que sur les membres de ma famille, sa présence sur la toile rappelle celle qu’avait Trump aux présidentielles de 2016.

Publicité

Mais cette année une autre tendance s’est confirmée, le mouvement #metoo et maintenant #metooincest qui continue de faire tomber des têtes et pas n’importe lesquelles, celles de gens puissants. Aujourd’hui, il y a encore des gens qui ont le courage de s’attaquer aux puissants.

2021 c’est aussi notre bon vieux COVID, qui va, qui vient, qui est la, qui est plus là, puis qui est là, qui mute, qui varie, puis qui variera, varie, variera pas que sera sera ... c’est la 5ème vague de Covid, la 3ème dose de vaccins, va-ton être confiné? Va-t-on rendre le vaccin obligatoire ? Va-t'on avoir une 4ème dose de vaccins, puis une 5eme ? Va-t-on être confiné, avec 6 doses de vaccins dans le corps, avec un masque, des gants, un tuba, un pass sanitaire et Eric Zemmour président de la république?... ça c’est 2022 qui va nous le dire.

Samy est sur Instagram.

Frédéric Fleury

"Stay home and die alone in your own shit" 

Ce dessin fait suite à un premier jet que j'ai publié sur mon Instagram lors du premier confinement où un personnage s'étouffait, immobile dans sa propre merde. Je voyais ça comme une forme d'autoportrait, en plus mignon.  

J'étais solo, enfermé dans mon petit appartement social merdique face à la mer du nord à dessiner toute la journée en faisant des pompes ou en regardant des films d'horreurs, ma chérie ne voulait plus me parler et les gosses de ma voisine me cassait les couilles toute la journée. 

Publicité

En 2021, la situation a évolué, j’ai pu sortir mes membres inférieurs à l’air libre, dont mes parties génitales, me faire injecter des vaccins colorés délicieux et retrouver une certaine liberté de mouvements mais rien n’enlève la douce moiteur de l’odeur fécale qui nous englobe.

Frédéric est sur Instagram.

Pierre Thyss

J'ai mis les trucs qui m'ont marqué cette année. Donc en vrac : les catastrophes naturelles, Kanye West, le meme de Bernie Sanders (et donc les élections US même si techniquement, c'était 2020), la condamnation de Sarko, la détresse de l'hôpital public, Dune, les anti-vax, Jeff Bezos et sa fusée bite, le concert de Travis Scott et les conspirations satanistes autour de ça, et la mort de Yung Dolph parce que c'était un rappeur que j'aimais bien.

Pierre est sur Instagram.

Retrouvez le meilleur de la rédaction de VICE France en 2021 ici.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Trump, Illustrations, année de merde, 2021, confinement, COVID-19

Dans
le même genre
On a demandé à des experts ce qui pourrait arriver (de pire) en 2022
13 des photos les plus surréalistes de 2021
13 des photos les plus surréalistes de 2021
Ce que vos fringues techwear disent de vous
Mon père a attaqué des flics lors de l’assaut du Capitole. Je l’ai balancé au FBI
Pourquoi les jeunes veulent-ils encore s’engager dans l’armée ?
Échapper à la guerre : le récit d’une course pour fuir l’Ukraine
Pourquoi les armes nucléaires ne sont-elles pas (vraiment) interdites ?