Pourquoi les hommes aiment-ils tant balancer des pierres dans l'eau ?

Il suffit parfois d’un gros plouf pour être heureux.

29 November 2021, 9:17am

Les humains ont toujours eu tendance à jeter plus ou moins tout ce qui leur tombe sous la main. Des disques d’argile de la Grèce antique aux simples cailloux de rivière, il n'y a pas un homme qui n'ait pas essayé de lancer une pierre aussi loin que possible. Et maintenant, grâce à l'avènement des réseaux sociaux et de la vidéo, nombre d’entre eux peuvent enfin montrer leur « talent » à des millions de personnes.

Publicité

Il suffit d'aller sur YouTube pour trouver quelques hommes excités à l'idée de lancer une voiture ou un distributeur automatique d'une hauteur de quelques dizaines de mètres, juste pour rire. Sur TikTok, pendant ce temps, plusieurs centaines de types s'amusent à lancer des pierres depuis un pont, et le hashtag #ThrowingRocks a accumulé plus de 4 millions de vues.

La plupart de ces vidéos sont identiques : on voit un mec crispé qui vacille sous le poids d'un rocher et tente de le jeter dans l’eau depuis le haut d’un pont. Les commentaires sont pleins d'éloges de la part d'autres hommes qui partagent leurs observations sur la performance – « le meilleur truc que j’ai vu de la journée », « c’est mieux que la drogue », « refais-le ».

Dans l'une des vidéos les plus populaires sur TikTok, @jayteeemm lance une dalle d’environ 69 kilos dans une rivière verdâtre. La vidéo a été vue par plus de 48 millions de personnes et les réactions – les fameux duos – semblent provenir essentiellement de la gent masculine.

Quand Phoenix, une jeune femme de 25 ans, a publié une vidéo d'elle en train de lancer une pierre, elle a remarqué une augmentation du nombre d’hommes parmi ses abonnés. « Mes posts et mon contenu étaient plutôt adaptés aux femmes et à la communauté queer, mais je tenais à faire une vidéo positive et authentique pour remercier les mecs qui me suivaient », explique-t-elle. Mais elle était loin d’imaginer que son impressionnant lancer de caillou allait faire le buzz.

« J'ai gagné 60 000 followers au cours des trois premiers jours, dit-elle. Et j’ai dû en accumuler environ 100 000 de plus rien que pour les vidéos où je jette des pierres. » Après ce regain d'attention, Phoenix a vérifié les données démographiques de ses abonnés Instagram et a constaté que la proportion d’hommes était passée de 20 à 60 %. Désormais, elle lance une pierre tous les lundis, « rien que pour les garçons ». 

Mais qu'est-ce qui relie les humains, les pierres et l'eau ? Selon Reid Ferring, archéologue et géologue, il est probable que ce comportement soit ancré chez l’homme depuis des centaines de milliers d'années. Déjà au temps des Néandertaliens, le lancer de pierre était une activité communautaire, également liée à la survie de base – comment sinon empêcher un tigre à dents de sabre d'approcher de votre nourriture ?

« Une seule pierre équivaut à une seule chance. C'est comme si vous n'aviez qu'une seule balle dans votre pistolet », explique Ferring. Mais en unissant vos forces avec vos pairs, vous pouvez repousser l’ennemi. L'histoire de notre espèce peut donc expliquer pourquoi cette pratique a encore tendance à nous fasciner aujourd'hui. Dans le fond, c’est surtout une question de partage d'expériences et de création de liens. En fait, la plupart des vidéos montrent plusieurs hommes qui coopèrent pour soulever des rochers trop lourds pour un seul individu. 

C’est aussi une question de rapports de pouvoir. « Quand on était petits, mes copains et moi, on s’amusait constamment à jeter des pierres. On adorait particulièrement briser des fenêtres avec et prendre la fuite, raconte le Dr Ferring. On voulait toujours voir qui pouvait en lancer une le plus loin possible. C’est tout simplement un excellent moyen de montrer qui est l'homme le plus fort du groupe. »

Enfin, il y a aussi un aspect esthétique. Pensez à ces petites vagues qui ondulent quand vous balancez une pierre dans l’eau. « En ce qui me concerne, ça me permet d'évacuer le stress », dit Vincenzo Carbone, « lanceur de pierres » autoproclamé de 22 ans. Sa vidéo la plus populaire a été vue par 11 millions de personnes sur TikTok et il affirme être motivé par un mélange de compétition et de catharsis. « Quand je vois l'éclaboussure, j'essaie toujours d'en créer une plus grande et plus impressionnante au prochain lancer. Si je suis avec quelqu'un, le but est de lancer plus loin que mon adversaire. Parfois, c'est pour me sentir mieux, et d’autres fois, c'est pour la compétition. »

Pour Carbone, les hommes sont en réalité des créatures très basiques. « On voit une pierre ? On la lance. On voit une branche ? On coupe les hautes herbes avec. Je ne pense pas qu'il y ait une raison particulière. C’est juste qu’on apprécie les petites choses. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook

Tagged:

YouTube, competition, survie, eau, pierres, TikTok, néandertalien

Dans
le même genre
Avec les femmes qui gagnent des millions grâce aux cryptomonnaies
Ce que ça fait d’être la seule femme trans dans le sport automobile
Combien d’argent peut-on vraiment gagner grâce aux cryptomonnaies ?
Des dealeurs nous racontent leurs pires regrets
Avec les femmes qui gagnent des millions grâce aux cryptomonnaies
Avec la scène skate de Dubaï
Ça rime à quoi d’être interdit de stade pour avoir craqué un fumigène ?
Le « sport qui rassemble » est un mythe