Cet article a été publié il y a plus de 5 ans

Le Guide VICE pour être jeune, pauvre, et amoureux

Il n’y a rien de semblable à être jeune et amoureux. Vous exaspérez à la fois les branleurs célibataires et les pineurs ponctuels…

17 septembre 2013, 10:20am

Il n’y a rien de semblable à être jeune et amoureux. Vous exaspérez à la fois les branleurs célibataires et les pineurs ponctuels, et montrez au monde entier que vous avez remplacé les MST et la MDMA par des démonstrations d'affection et des exemples de conversations « bourrées de sens ». C'est le vrai truc, donc. Mais le cours de l'amour véritable n'a jamais été limpide, et en tant que personne d'une vingtaine d'années luttant dans un climat économique ressemblant à s’y méprendre à la guerre de tous contre tous, vous avez toutes les chances de perdre.

Heureusement, mon aide est à portée de main. J'ai décidé d'exploiter le fait que je sois probablement plus pauvre, plus moche et moins charismatique que vous pour vous filer un guide afin de trouver l'amour, surtout si ne possédez rien d'autre qu'une boîte de petits pois Bonduelle et un matelas trouvé à la sortie Stains du boulevard périphérique.

Publicité

Voici quelques règles pour vous aider, présentées dans un format aussi unisexe que possible.

TRAVAILLEZ VOTRE ÉGO
Comme chaque oligarque, actionnaire en média social ou rappeur vous le dira, le plus gros problème des gens fauchés tient dans cette étrange « estime de soi de merde » avec laquelle nous vivons. Les gens sans argent ont tendance à se sentir impuissants, inutiles et chiants, mais ce n'est jamais uniquement lié à la pénurie. Regardez Morrissey – il est riche, célèbre, il vit à L.A. et il est quand même mal dans sa peau, notamment parce qu'il ne se tape jamais personne. C'est la preuve même que toute cette merde réside dans votre cerveau. Vous n'allez pas prendre votre courage à deux mains et sortir des phrases intéressantes et censées à l'objet de vos désirs si votre moi interne est piétiné par le ressentiment le plus ignoble.

Partons du principe que vous êtes en train de vivre la fin de votre adolescence ou que avez une vingtaine d'années, que vous êtes stagiaire, étudiant, au chômage, « créatif » ou plus raisonnablement, « créatif » mais barman pour le moment. Regardez bien : ce sont toutes des positions d’énergie potentielle – et le meilleur arrive. En effet, vous avez choisi le chemin du diable à un moment ou à un autre, et êtes en conséquence 10 à 30% plus intéressant que n’importe quel sac à merde avec lequel vous êtes allé au lycée. Et puis, il y a de fortes chances pour que vous soyez aussi un peu mignon, à raison d’un jour sur trois. Donc tout va bien, vous avez plein de trucs à offrir, et partant, oui, vous pouvez trouver l'amour. Bon début.

REFUSEZ CES TRUCS HORRIBLES QUE SONT LES SITES DE RENCONTRES
Maintenant qu'on sait que vous n'êtes pas le pire des pires, il faut quand même que vous sortiez et rencontriez des gens. Ça peut poser problème, et vous pouvez répondre à ce problème en vous inscrivant sur un site de rencontres. Malheureusement, vous êtes pauvre et jeune et en conséquence, inadéquat à rencontrer des filles qui ont 30 euros par mois à investir dans ces sites de merde – même s’il y a de fortes chances pour que celles-ci soient laides, elles ne voudront pas de vous, sachez-le.

Il vous reste donc les sites gratuits, type Adopte Un Mec. Les gens sur ADM sont, bah, ils sont comme vous : ils s'emmerdent, sont fauchés, ont envie de piner, aiment la drogue et n'arrivent jamais à l'heure nulle part. C’est bidon, c’est naze comme un drive-by en VTT. Si vous voulez rencontrer des gens et que vous ne pouvez pas payer, faites comme les milliards de gens qui l’ont fait au XXe siècle : allez en soirée.

Publicité

NE SOYEZ PAS CHIANTS
Voici à quoi vous pensez ressembler : personnage tout droit sorti d'une nouvelle de Douglas Coupland, rempli de ce spleen typique de l’esprit du temps et en possession d’une façon désabusée et singulière de regarder le monde. Vous êtes Houellebecq à son plus acide, Nietzsche à son plus nietzschéen, Draper à son plus Don. Vous désespérez de votre situation, vous désespérez de l'humanité, et vous êtes un putain de bon coup.

Voici à présent la manière dont les autres vous voient : un connard impayable, incapable de trouver un emploi et avec lequel les gens refusent de passer ne serait-ce qu’une putain de soirée. Lorsqu’on est fauchés, on n'a pas beaucoup à investir dans ce que les connards appellent – sans même en avoir honte – « une situation de séduction ». Si vous ne payez pas des verres et des traces de coke, vous allez devoir vous reposer sur des trucs d’avant, type « humour » et « être intéressant ». Si vous n'êtes pas sûr à 100% de pouvoir faire passer pour drôle ce que vous nommez votre « manque de chance », oubliez votre vie et parlez des chaussures moches des gens à côté de vous, ça marche plutôt bien.

RSPECTEZ LA RÈGLE DU PREMIER RENDEZ-VOUS : NE VOUS CHIEZ PAS
À partir de maintenant, partons du principe que vous avez rencontré quelqu'un à une fête, vous avez discuté ensemble, il ou elle est sympa, ses fringues sentent bon et vous pouvez vous imaginer acheter un chat ensemble un jour. Ici en France, avant, le « dating » en tant qu'activité n'existait pas. On mélangeait juste nos vies jusqu'à ce qu'on ait chacun oublié qui on est vraiment et qu'on ait peur de laisser notre autre moitié seule. Mais la mondialisation s'appliquant également aux parties génitales – et même si on aimerait tous sauter cette partie consistant, en gros, à mater avec il ou elle des documentaires sur Arte – il faut désormais passer par ce putain d’épisode frustrant qu'est le dating américain – ou flirt.

Voilà notre conseil pour vous, le pauvre, à propos du premier rendez-vous prétendument si crucial : envoyez-la se faire foutre. Vous vous aimez bien, vous êtes content de vous et vous avez raison, vous avez admirablement chié les 23 premières années de votre vie. Balancez 50 euros pour une bonne tonne de bières dans un bar OK – pas « sympa », OK – et pour un grec-frites bourré sur le chemin du retour, soyez plus entreprenant que prévu, marrez-vous avec il ou elle et parlez jusqu'aux aurores. Vous vous réveillerez encore plus fauché, mais ça n'aura plus d'importance parce que vous aurez trouvé un(e) petit(e) camarade avec laquelle vous vous apprêtez à naviguer à travers les eaux agitées de la vie.

Publicité

VOTRE BARAQUE DOIT ÊTRE PROPRE
Vous êtes bien trop « moderne » pour déjà qualifier ceci de relation, mais vous avez clairement un truc avec cette personne. Vous passez beaucoup de temps ensemble et venez de vous rendre compte que vous êtes chez il/elle neuf fois sur dix. C'est normal : vous êtes une merde et votre appart est dégueulasse ; il y a des trucs noirs dans votre salle de bain, votre cuisine sent les All Bran et vous chiottes ressemblent à l’enfer. Ceci n'est pourtant pas de votre faute – si vous vivez dans l’une des principales villes d'Europe, vous vivez de fait comme un animal, à moins de débourser au minimum 650€ par mois.

Donc comment pouvez-vous faire en sorte que votre nouvelle bien-aimée n'ait pas l'impression de devoir enfiler des chaussures pour aller dans vos chiottes ? Eh bien, sachez que tout type de merde se nettoie, et que lorsque la merde en question est votre propre piaule, eh bien, elle se nettoie aussi. Et au cas où tout ce dont vous seriez capable serait de ranger votre chambre, ramasser toutes les merdes du sol devrait rendre la pièce au minimum un peu moins sinistre. Ensuite, achetez de nouvelles ampoules pour sortir des ténèbres et – putain, sérieux, c’est obligatoire – faites votre lit. Tout cela vous aidera, à défaut d’être riche, au moins à être décent.

NE PROFITEZ PAS
Compte tenu du marché capitaliste globalisé, tentaculaire et internationalement déprimant, même si vous et votre amie êtes tous les deux pauvres, l’un de vous sera inévitablement plus pauvre encore que l'autre à un moment. À ce moment-là, il sera tentant d'invoquer l’un des principes de la Russie bolchévique, et de forcer votre compagne à rétablir la balance. C'est une bonne idée, et c'est cool de partager des trucs avec votre mec/meuf, donc allez-y. Mais n'oubliez pas l’un des enseignements de la grande philosophe Ayn Rand, qui nous a appris que les gens qui sont retenus de jouir de leur potentiel financier ont tendance à vouloir virer leur putain de partenaire sangsue hors de l'appart au bout de la première engueulade venue.

NE PASSEZ PAS TOUT VOTRE TEMPS ENSEMBLE
Savez-vous à quel point l'usage continu du groupe nominal « genre–quelque chose » est chiant ? Non ? Eh bien, essayez de passer 16 heures par jour avec vous-même. Les expressions du nouveau millénaire ont rendu la langue française insupportable. De fait, 1. tentez de renouveler votre vocabulaire, et trouvez des trucs intéressants à dire, 2. voyez-vous à intervalles réguliers, pas tout le temps, pas tous les jours, sinon vous vous lasserez et aurez envie d’étrangler votre amoureuse longuement attendue pour des trucs aussi bénins que faire vaisselle ou le goût des poissons panés dans votre assiette.

Publicité

KICK ASS TORRENT
On a tous de grands projets sur la manière dont passer du temps avec son mec/sa meuf au début de chaque relation, mais, après quatre mois et une ballade en train jusqu’à Deauville en Carte 12/25, sachez que 80% de votre vie ensemble consistera à mater des séries télé.

En revanche, si vous êtes pauvre préparez-vous à tout mater en streaming depuis votre vieux PowerBook auquel il manque la touche « Échap » – celui sur lequel j’écris ceci possède également ce défaut. Si vous êtes fainéants (et vous l’êtes, sinon vous ne serez pas en train de lire ceci) je suis sûr que vous résistez aux torrents « parce que c’est chiant et long » mais combien de fois allez-vous chasser toutes ces insupportables fenêtres pop-up porno des streamings minables que vous chargez avant de réaliser qu’attendre une heure et demie pour un film, c’est genre, réglo. Pensez au nombre de minutes passées à lever les yeux vers votre plafond, à gueuler et à passer pour un minable face à votre partenaire tandis que vous vous battez avec votre ordi pourri, minutes que vous pourriez économiser pour, je sais pas, parler tous les deux et vous faire des bisous.

NE VOUS DROGUEZ JAMAIS ENSEMBLE
Cela devrait s'appliquer à tous les couples, au RSA ou non, mais évidemment celui-ci est amplifié lorsque les deux partis sont fauchés. Prendre des drogues est le truc le plus drôle au monde, c'est vrai, mais vous avez déjà maté un épisode de Behind the Music sur VH1 ? De manière générale, la drogue mène à des conflits qui apparaissent après consommation (dans un premier temps) puis tout le temps (par la suite). Par exemple : « T'as tapé toute la dope ! » « – Non, c'est pas vrai, c'est toi ! » « – Mais pas du tout ! », etc, ou alors « Arrête de te défoncer ; il faut qu'on parle de nos problèmes » « – Non je préfère me droguer, pour être franc », etc.

Lorsque cette situation est aggravée par la pauvreté, les drogues deviennent plus précieuses, les disputes encore plus déplaisantes et les descentes encore plus sévères. Préparez-vous à vivre des jours horribles, puis à vous séparer en pleurant – et ce n’est même pas sûr que vous ralentissiez votre consommation, en plus de ça.

Publicité

LA « SOIRÉE RENCARD » EST LA PIRE DES MAUVAISES IDÉES
Kick Ass Torrent a beau être la colonne vertébrale de toute relation aujourd’hui, parfois il vous faut faire des trucs sympa tous les deux, notamment parce que c'est « sympa de faire des trucs sympa tous les deux ». En revanche, réserver un jour par semaine pour passer du temps ensemble est une idée atroce, et pour cause : le temps prévu et forcé au cours duquel il faut s'amuser n'est jamais aussi marrant que le véritable amusement. Qui par définition, est spontané. Quand vous avez tous les deux des jobs de merde, ou pas de job du tout, la dernière chose dont vous avez envie est de devoir vous traîner dans un restaurant merdique pour déprimer en choisissant quel plat médiocre vous pourrez vous offrir, et regarder dans le vide en attendant que ce plat arrive parce que vous stressez pour l'argent du loyer. Et tout ça parce que vous avez décrété que le jeudi soir, c’était soirée rencard.

Ça ne sert à rien de vous en tenir aux règles qui rendent votre vie misérable – vous n’êtes pas des mennonites, jeunes gens. Les plans, les structures, les devoirs sont des concepts OK pour les alcooliques en sevrage seulement, du coup essayez simplement de vous amuser quand vous le pouvez, parce que quand vous aurez un travail décent et que vous irez naviguer en Normandie tous les week-ends avec votre femme, vous repenserez à ces relations de la même manière qu'Henry Rollins repense à ses tournées avec Black Flag : des putains d’expériences qui vous ont préparé à la vie adulte, vous ont appris à être autonome et vous ont aidé à développer vos instincts d’entraide pour enfin, être un mec/meuf bien.

Publicité

Les illustrations de cet article ont été faites par Sam Taylor. Suivez-le sur Twitter @sptsam ou allez sur son site http://samtaylorillustrator.com/.

Plus de conseils pour vous les enfants :

LE GUIDE VICE DES BIÈRES DE CLOCHARD

LE GUIDE VICE DU SEXE ORAL, 1ÈRE PARTIE : LES FILLES

LE GUIDE VICE POUR PÉCHO DES MEUFS

Tagged:

Vice Blog

Dans
le même genre
Pourquoi je déteste fêter mon anniversaire ?
Où se situe votre boss sur l’échelle de la baltringuerie ?
Comment annoncer à votre partenaire que vous avez chopé la chlamydia
Hey les mélomanes, on vous fait gagner des places pour le FiftyLab 2021
La vie après avoir commis l'adultère
10 questions que vous avez toujours voulu poser à un thérapeute pour chiens
Comment rendre la masturbation masculine extraordinaire
Ce qui vous attend si vous espérez un jour devenir propriétaire