Un Britannique condamné à 25 ans de prison à Dubaï pour un peu d'huile de CBD

Les Émirats arabes unis ont l'habitude d'infliger des peines super sévères en matière de drogues.

15 October 2021, 10:49am

Un entraîneur de football britannique de 24 ans a été condamné à 25 ans de prison à Dubaï après que la police a trouvé une petite quantité d'huile de CBD à vapoter dans sa voiture. 

Billy Hood affirme avoir été contraint de signer de faux aveux pour le trafic de cette drogue, dont l’usage est légal au Royaume-Uni et qui est généralement utilisée pour traiter la douleur. 

Bien qu'il ne défonce pas, le CBD, un produit chimique présent dans le cannabis, est illégal aux Émirats arabes unis (EAU) car il contient des traces de THC, le composant psychoactif du cannabis.

Publicité

« Il y a deux crimes en jeu ici, a déclaré George McBride, directeur général de Hanway Associates, un cabinet de conseil sur l'industrie du cannabis basé au Royaume-Uni. Le premier, posséder une drogue inoffensive. Le deuxième, forcer quelqu'un à signer de faux aveux. L'un de ces crimes ruinera la vie du coupable et l'autre restera probablement impuni. La guerre de la drogue transforme la police en gangsters et les patients en criminels. Boycottez les EAU. » 

Hood, un ancien joueur semi-professionnel de l'ouest de Londres, travaillait comme entraîneur de football aux Émirats arabes unis avant son arrestation en janvier. Ce pays est connu pour sa politique de tolérance zéro à l'égard des infractions liées à la drogue. 

En 2017, un autre Britannique, Connor Clements, 24 ans à l'époque, a été condamné à deux ans de prison après avoir déménagé à Dubaï et passé un test de dépistage de drogues qui a montré qu'il avait consommé du cannabis. 

En 2008, Keith Brown, un travailleur social des West Midlands, a été condamné à quatre ans de prison après que les douaniers de Dubaï ont trouvé une boulette de cannabis plus petite qu'un grain de sucre collée à sa chaussure.

Les Émirats arabes unis font partie des nombreux pays qui appliquent la peine de mort pour certaines infractions liées à la drogue, mais la dernière exécution pour un tel crime remonte à 2016.

Publicité

Cette semaine, un tribunal de Singapour, où au moins 27 personnes attendent d'être pendues pour des délits liés à la drogue, a rejeté l'appel d'un homme contre sa condamnation à mort par pendaison pour avoir prétendument passé en contrebande 1 kg d'herbe. En avril, Vice World News a révélé que Singapour et l'Indonésie condamnaient à mort des délinquants toxicomanes via Zoom.

« Les Émirats arabes unis se présentent aux étrangers comme un endroit glamour où faire la fête, avec un marketing conçu pour attirer les investisseurs, la main-d'œuvre qualifiée et les touristes, a déclaré Radha Stirling, directrice générale de Detained in Dubai, qui aide Hood et sa famille. Les célébrités sont payées pour faire la promotion du pays, ce qui revient à masquer la vérité pour de l'argent. Le traitement des affaires de drogue par la police de Dubaï a entraîné de nombreuses détentions injustes de ressortissants étrangers. » 

« J'ai toujours eu une tolérance zéro pour toute drogue ou substance illégale. Le fait d'être accusé de promouvoir et de vendre des drogues dans un pays qui a les mêmes croyances et valeurs que moi est très perturbant et met mon avenir en péril », s’est défendu Hood dans une déclaration à ses avocats.

Sa famille a demandé aux gouvernements du Royaume-Uni et des Émirats arabes unis d'intervenir dans cette affaire. « Je me suis isolée et je n’arrête pas de pleurer quand j'imagine ce que notre gentil garçon est en train de vivre. C'est le pire stress que j'ai jamais vécu et je me sens impuissante », a dit sa mère, Breda.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Cannabis, prison, CBD, dubai, Émirats arabes unis

Dans
le même genre
L'ecstasy le plus puissant au monde a été découvert dans un club anglais
Les Émirats arabes unis font-ils vraiment tomber de la fausse pluie ?
En Allemagne, dans les coulisses de la ruée vers l’or vert
Les images surréalistes de l’Afghanistan après un mois sous le régime taliban
Au Canada, vous pouvez commander de la weed avec UberEats
Au Canada, vous pouvez commander de la weed avec UberEats
À Kaboul, les toxicomanes sont envoyés dans une « cure de désintox »
En France, le harcèlement scolaire sera bientôt passible de 10 ans de prison