Hey les cinéphiles, on vous fait gagner des places pour aller mater du requin

Le Paris Shark Fest se tient dès vendredi 17 et réunit la crème des docus et des films de squales.

14 septembre 2021, 7:49am

Il n’y a pas grand-chose de plus cool qu’un requin. C’est un superprédateur qui, comme Jean-Pierre Chevènement, a connu le monde avant, pendant et après les dinosaures. Indispensable à l’écosystème, il peut entendre des sons jusqu’à deux kilomètres de distance et possède un odorat si développé qu’il arrive à détecter la merde des autres poissons. Si le squale a une très mauvaise réputation, c’est plus à cause des Dents de la mer que des quelques rencontres avec l’homme recensées chaque année qui se soldent par la mort de ce dernier.

Publicité

Pour les fans, il y a une double frustration ; la description usurpée de machine à tuer et le manque de représentation positive. Les seules images de requins que l’on peut se mettre sous la dent sont les mêmes qui tournent en boucle sur le web ; ici un grand blanc qui sort de l’eau pour boulotter un phoque, là un autre qui tente de passer sa grosse tête dans une cage en fer.

Bonne nouvelle, pour remédier à ce désert et redorer le blason de la bête, il y a le Paris Shark Fest. La 2e édition du festival dédié aux films de requins se tiendra du 17 au 19 septembre prochain au Club de l’Etoile et permettra de se réconcilier avec l’espèce. La programmation est aux petits oignons avec une série de documentaires tournés en eaux profondes militant pour une meilleure connaissance de l’espèce (Sharkwave) ou sa sauvegarde de l’extinction (Save this Shark). À ne pas manquer, Envoy Shark Cull qui fait la peau de la politique du gouvernement australien à l’égard des populations locales de requins. 

Il y aura bien entendu quelques classiques de la sharksploitation dont ces deux nanars ; Noah’s Shark (par le réalisateur de Sharkenstein, Shark Encounters of the Third Kind, Jurassic Shark 2 : Aquapocalips ou Sharkula) qui met en scène un requin préhistorique et l’épave de l’Arche de Noé, ainsi que l’alléchant Sharks of the Corn, où des grands requins blancs investissent des champs de céréales du Kentucky. Dans les reprises, on notera aussi la présence d’un Jaws 5 (1995) chargé en hémoglobine et le savoureux Great White Death, documentaire racoleur à l’extrême qui fête ses 40 ans.

Comme on est encore au sommet de la chaîne alimentaire, on vous propose de gagner des places pour la séance de votre choix. Allez checker la programmation et envoyez à concours@vice.com vos meilleures histoires de requins et la séance de votre choix. Si vous passez samedi 18, vous pouvez même repartir avec l’affiche du festival dédicacée par les génies de Førtifem.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Festival, animaux, requins, fonds marins

Dans
le même genre
Hey les mélomanes, on vous fait gagner des places pour le festival Marsatac
Le Japon va ouvrir sa première salle de sport dédiée aux jeux vidéo
Hey les gourmets, on vous file des places pour le festival Omnivore
Hey les esthètes, on vous file des places pour les Rencontres d'Arles
On a demandé à des fans de foot ce qu'ils pensent de la Super League
« Il n’y a qu’une seule vérité, ce sont les LAN » : l'esport retrouve les stades, ou presque
Le guide VICE de l'Euro 2021
Une balade dans Barbès pendant le ramadan