Vue sur New York depuis les résidences des ultra-riches

Andi Schmied s'est faite passer pour une milliardaire hongroise afin de visiter les biens immobiliers les plus exclusifs de Manhattan.

Apr 21 2021, 7:34am

One Madison, 432 Park Avenue, 277 Fifth, 520 West 28th Street, 56 Leonard. Ces adresses ne vous disent probablement rien. Certains en ont peut-être déjà entendu parler. Quelques privilégiés y vivent. Ce sont les résidences de Manhattan qui offrent une vue imprenable sur New York que la plupart des gens ordinaires ne pourront jamais admirer.

En 2016, Andi Schmied, artiste visuelle et architecte basée à Budapest, a voulu trouver un moyen de visiter ces biens. Elle ne pouvait pas simplement y entrer comme ça, appareil photo à la main – il lui fallait une raison d'être là. Elle a donc inventé Gabriella, une milliardaire hongroise. Sous ce pseudonyme, Schmied a contacté les agences immobilières les plus luxueuses de la ville et a demandé à visiter leurs propriétés les plus exclusives. Étonnamment, il n'a pas été très difficile d'y avoir accès. Schmied nous a parlé du livre de photos qui en a résulté : Private Views : A High-Rise Panorama of Manhattan

Vue depuis la salle de bains d'un appartement conçu par l’architecte Rafael Viñoly au 432 Park Avenue.

VICE : Comment avez-vous inventé le personnage de Gabriella ? Vous êtes-vous inspirée de quelqu'un ?
Andi Schmied :
Son personnage a évolué de manière très organique. Je cherchais un nom qui ne mènerait pas jusqu’à moi lorsque quelqu’un le chercherait sur Google. Finalement, j’ai gardé mon deuxième prénom et mon nom de famille, ce qui a parfaitement fonctionné chaque fois que mon passeport a été contrôlé. Comme je demandais à voir de grands penthouses, je me suis inventé un fils et j’ai montré la photo de mon neveu. Le reste s'est développé au fur et à mesure. Les agents m'ont posé toutes sortes de questions : combien nous étions dans la famille, ce que nous faisions dans la vie, si j'aimais cuisiner ou encore quel genre de vêtements je portais. Et l'urgence avec laquelle il fallait répondre à ces questions exigeait de la spontanéité. Un agent m'a demandé si nous avions une nounou, et j'ai rapidement répondu « bien sûr », donc, à partir de ce moment-là, Gabriella a eu une nounou. Il m'a également demandé qui dessinait mes vêtements, et faute de mieux, j'ai répondu que c'était un créateur hongrois. J’ai voulu rester aussi directe et honnête que possible, c’est pourquoi Gabriella est architecte, par exemple. Son personnage est donc basé sur une certaine réalité. J'ai inventé une version très riche de moi-même, en quelque sorte. Je n'ai pas le talent de comédienne nécessaire pour créer un personnage à partir de rien.

Vue sur Central Park depuis l’une des chambres du 432 Park Avenue.

Vue depuis l’une des chambres du 432 Park Avenue.

Vue sur Central Park depuis le 100e étage de la Central Park Tower, qui a été conçue par Adrian Smith + Gordon Gill Architecture et qui, une fois achevée, sera la plus haute tour résidentielle de la planète.

A-t-il été facile d'avoir accès à ces lieux ? Comment s'est déroulé le processus ?
En fait, je n'avais aucun doute sur ma capacité à entrer. J'ai eu un peu peur lorsque des amis new-yorkais (dont un agent immobilier) m'ont dit que les agences risquaient de vérifier mes antécédents financiers. Mais il s'avère qu'ils ne le font que pour les propriétés les moins chères, car les ultra-riches ne divulguent jamais leurs coordonnées bancaires avant que les choses ne deviennent sérieuses. 

Y a-t-il un endroit qui vous a paru plus ridicule que les autres ?
Je trouve que tous les immeubles de l'architecte Robert A.M. Stern sont particulièrement affreux. Ils se vendent tous en un instant et sont soi-disant « inspirées par les résidences historiques de New York », avec leurs façades revêtues de pierre calcaire et des détails dorés partout. On dirait un vieux club de gentlemen.

Vue sur la Met Life Tower depuis un appartement de la Madison Square Park Tower conçu par Kohn Pedersen Fox Associates.

Vue sur l'Empire State Building depuis un appartement de la One Madison, un gratte-ciel résidentiel construit par l’architecte Cetra Ruddy.

Vue depuis une salle de bains du Time Warner Center, conçu par Skidmore, Owings & Merrill.

Avez-vous vu des choses insensées que seuls les riches peuvent s'offrir ?
Le simulateur de golf est devenu un standard absolu. Il y a aussi de la concurrence entre les restaurants privés de ces bâtiments résidentiels. Il y a trois ans, au 432 Park Avenue, ils m'ont fièrement dit que le restaurant était supervisé par un chef étoilé au Michelin, Shaun Hergatt. L'année dernière, dans la Central Park Tower, on m’a dit que ça tournait : tous les deux mois, il y avait un nouveau chef, étoilé au Michelin. Il y a aussi des salles de dégustation de cigares et de vins, des salles de bal et toute sorte de choses ridicules pour impressionner vos invités.

Depuis que votre projet est sorti et a fait l'objet d'une couverture médiatique, certains des agents immobiliers vous ont-ils contactée ?
C'est très étrange parce que beaucoup d'agents immobiliers m'ont contactée, mais aucun de ceux avec qui j'ai fait des visites. Ceux qui m'ont contactée l'ont fait pour me dire qu'ils avaient vraiment aimé le projet. Ça m’a fait plaisir. Certains agents se considèrent comme privilégiés de pouvoir voir ces endroits sympas, mais d'autres sont frustrés par le secteur dans lequel ils travaillent. À ce niveau, ils gagnent des millions de dollars avec une seule vente, et ont donc un style de vie similaire à celui de leurs clients. Il y a aussi une culture de la célébrité autour de certains agents, et même des émissions de télévision sur eux. Mais beaucoup m’ont dit qu'ils aimeraient davantage exposer les manigances qui se passent dans cette sphère.

Vue depuis le plus grand penthouse du 520 West 28th Street, conçu par Zaha Hadid.

Vue sur le fleuve Hudson depuis un appartement de la tour One Madison de Cetra Ruddy.

Vue sur Central Park depuis un appartement de la Central Park Tower d’Adrian Smith + Gordon Gill, toujours en construction.

Private Views : A High-Rise Panorama of Manhattan est disponible sur le site d’Andi Schmied.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

New York, manhattan, Central Park, riches, Andi Schmied, immobilier

Dans
le même genre
Barres de pole dance et piscines privées : dans les somptueux love hotels mexicains
Poser nues pour un couple de photographes à la retraite
Une femme écope d'une amende record de 60 000 dollars pour avoir nourri des ours
À Raqqa, la vie rêvée des frères Clain
Avec le mec qui aime tellement les hobbits qu'il en est devenu un
En Sicile sur les traces d’une algue rare (et apparemment illégale)
C’est quoi le minimalisme en cuisine ?
Le robot pizzaïolo rêve-t-il de pâtons électriques ?