On m'a suivi pendant des semaines pour voler mon identité et 30 000 euros

J'ai décidé de faire ma propre enquête et j'ai retrouvé le mec qui s'est fait passer pour moi.

18 octobre 2021, 8:58am

C'était un lundi soir, mon père m’appelle et me demande si j'ai perdu ma carte bleue. Je vérifie, elle est bien chez moi, je réponds que non et il me dit qu’il y a des opérations frauduleuses sur mon compte et que je suis à moins 6000€. Forcément, ce n’est pas une petite somme, je panique très vite.

Il est 22h43 et toutes les opérations du week-end commencent à apparaître sur mon compte bancaire. Avec mon colocataire, on fonce au commissariat. À cette heure-là, il n’y a personne qui attend pour porter plainte. On nous reçoit tout de suite. Les policiers sont très calmes, presque trop, et me tendent une fiche de pré-plainte à remplir. Ça ne dure que quelques minutes, je reste à l’accueil à remplir le document. Ils me rassurent et m’expliquent que c'est une technique de phishing assez répandue. Je repars chez moi en me disant que c’est normal et qu’on va me rembourser.

Publicité

Sauf que le lendemain matin, je vois d'autres opérations du week-end. Je commence vraiment à flipper. J'appelle ma banque dès qu'elle ouvre à 9h30. Quand mon banquier va sur le compte, il commence à paniquer et il m'explique que c'est une autre carte bleue qui a réglé ces achats. Je ne comprends pas, lui non plus visiblement vu sa réaction à la vue de toutes ces dépenses. Il ne fait que répéter : « Je ne comprends pas comment c’est possible ». Il fait opposition sur l’autre carte, même si on ne sait pas d’où elle vient. Mon banquier en profite pour me demander si je confirme un achat pour une voiture de 20 000€, qui est un paiement en suspens. Je rigole nerveusement, je n’ai même pas le permis.

On commence à faire le tour de toutes les opérations qui sont tombées, il y en avait pour 400€ dans une cave à vin, 400€ dans une parapharmacie, plus de 3 000€ dans un Apple store et plein d’autres retraits et achats.

On en est à 12 000€ d’achats frauduleux. Je commence à entrer dans une guerre administrative avec ma banque où il faut que je prouve que ce n’est pas moi derrière tout ça. Mon banquier m'appelle et constate qu'il y a eu une commande de carte deux semaines avant les achats.

Le service des fraudes analyse tous les enregistrements audio des appels que j'ai passés à mon nom à la banque et se rend compte qu’un numéro les a appelés pour commander une nouvelle carte en se faisant passer pour moi. Cette personne avait toutes les informations nécessaires : mon numéro de compte, ma date et mon lieu de naissance, mon adresse et mon numéro de téléphone. Et elle a été récupérer la carte dans ma boîte aux lettres tout simplement.

La personne qui a usurpé mon identité a levé tous les plafonds qu'elle pouvait sur la nouvelle carte et autorisé les découverts.

On comprend qu’il y a eu une usurpation d'identité. Je commence à m'embrouiller avec mon conseiller parce qu'il a commandé une carte sans même avis de réception. Je l’insulte et le ton monte entre nous, je sais que je pourrais porter plainte contre lui et la banque si je voulais. La directrice de l’agence me contacte pour rétablir le calme et annonce remplacer mon banquier dans les démarches.

Ça fait déjà 10 jours que je suis dans cette situation. Mon père fait un virement à mon colocataire pour qu’il me retire de l’argent. Et vu que je suis à découvert, il y a des agios qui tombent tout le temps. Et quand c’est -12 000, c’est des agios à coup de 100€ tout le temps.

Publicité

La personne qui a usurpé mon identité a levé tous les plafonds qu'elle pouvait sur la nouvelle carte et autorisé les découverts. Elle s'est permise de faire ça le week-end pour retirer en illimité parce que la banque est fermée. Les deux directeurs de la banque décident de faire leur propre enquête, chose qui est totalement illégale.

Ils rentrent dans ma vie. Ils vont soupçonner mon colocataire de m'avoir volé de l'argent et me poser des questions qui me mettent au plus bas. Du genre : Quels sont vos rapports avec votre colocataire ? Depuis quand vous le connaissez ? C'est quoi son nom et son prénom ? Qu'est-ce qu'il fait dans la vie ? Est-ce que vous avez confiance en lui ? Est-ce que vous avez déjà eu des soupçons sur quelque chose ? Est-ce que c'est vous qui payez les courses ?

Il m'avait déjà emprunté de l'argent, ses deux parents sont décédés, c'est moi qui avançais le loyer de temps en temps donc il avait une situation financière qui faisait de lui le coupable idéal. À un moment, je leur demande d’arrêter parce que c'est trop pour moi. Je ne peux pas soupçonner mon meilleur ami. J’en dormais déjà plus la nuit, je faisais des insomnies.

C’était flippant de se dire que j’avais croisé plusieurs fois le mec.

J’en étais à moins 16 000€ parce que tous les jours il y avait des achats qui passaient alors qu’on avait fait opposition sur la carte. Au bout d'une semaine, on se rend compte qu’il y a des achats qui tombent avec un chéquier sauf que je n’utilisais pas mon chéquier. Le problème c’est que lorsqu’on a fait opposition sur tous mes comptes, j’ai reçu automatiquement un nouveau chéquier dans ma boîte aux lettres. Le mec était allé dans ma boîte aux lettres dans la semaine après que j’ai capté qu’on ait usurpé mon identité pour récupérer le nouveau chéquier et s’en servir. Je suis dans un quartier calme, il a dû en profiter.

Et là, il refait des achats pour des milliers d’euros avec ce chéquier et je passe à moins de 25 000€. Je pète un câble et la banque m'annonce que je ne vais être remboursé qu’à hauteur de 7 000€ parce que c'est le montant maximum de l’assurance. Je commence vraiment à avoir très peur, je dors et mange très peu, je suis dans un état de stress pas possible.

Publicité

Je commence à faire des recherches de ouf sur internet pour savoir comment être remboursé d'un tel montant à la banque. Je trouve des conseils sur les démarches à suivre et les formulations de mail à utiliser. J’applique tout et au bout de trois jours de négociations, la banque m’annonce que je vais être totalement remboursé. Je respire enfin.

On bloque tous mes comptes, je ne dois pas me connecter à mon ordi ou mon portable parce que la personne qui usurpe mon identité y a peut-être accès, ça se trouve elle est même rentrée dans mon appartement. C’était flippant de se dire que j’avais croisé plusieurs fois le mec.

Après enquête, la police se rend compte que ce mec me suivait depuis environ 3 semaines pour récolter le maximum d'info sur moi. Mais vu que je sentais que la police n’avait pas le temps pour comprendre qui était derrière tout ça, j’ai décidé de mener ma propre enquête. En vérifiant tous mes relevés bancaires, je capte qu’il a dépensé 4000€ d’achats dans une cave à vin de ma rue.

J’appelle tout de suite la boutique et le patron se souvient d’un gars suspect, qui avait acheté des bouteilles d’exception, pile le bon jour. Il me le décrit physiquement, il a même une caméra de surveillance où on peut le voir. Mais le problème, c’est que légalement, ce n’est pas possible de me montrer les bandes. Il n’y a que la police qui peut y avoir accès et les images ne peuvent être conservées qu’un mois. Il faut faire vite.

Le gars s’est pris un café avec ma carte ! Il était posé, tranquille à dépenser mon argent.

Je fonce au commissariat, je suis super excité, en me disant qu’on a le mec et que c'est très facile de le choper. Sauf que le policier me regarde d’un air condescendant de haut en bas alors que je viens d’arriver. « Ça ne va pas être possible » me dit-il. Il me pointe du doigt un tas de dossier avec toutes les affaires en cours. « Avant vos histoires d’usurpation d'identité, il y a des affaires de viol » . Là, bien sûr que je ne peux rien répondre, je sais que c‘est beaucoup plus important que moi. Je rentre chez moi en essayait de tirer un trait sur cette histoire.

La police ne m'a jamais tenu au courant et dernièrement dans un autre commissariat, on m’a expliqué ce genre d’usurpation d'identité. En gros, pendant plusieurs semaines, on te suit, on accède à ta boîte aux lettres et on se connecte à tous tes comptes internet possibles pour avoir toutes tes informations. Ce qui m’a fait peur c’est que le mec me suivait physiquement. Il a même été dans ma rue pour retirer de l’argent et en dépenser avec ma carte bleue dans une boutique.

Quelques semaines après que ce soit fini, j’ai déménagé parce que je voulais passer à autre chose. J’y pensais beaucoup. Ce que je trouve dingue, c’est que le gars s’en foutait. Il a même acheté un café à 80 centimes en banlieue. Le gars s’est pris un café avec ma carte ! Il était posé, tranquille à dépenser mon argent.

En tout, j’ai passé deux mois sans carte bleue, j'avais de l'argent en liquide mais tu ne peux pas faire ce que tu veux et t’es toujours dans la crainte de cette personne te suive encore. Je suis même rentré dans une phase un peu de parano où j'allais tous les jours sur mon compte en banque. Et vu que je savais à quoi ressemblait à peu près celui qui a usurpé mon identité dès que je voyais quelqu’un qui correspondait, je le fixais et je le regardais très mal. J'entrais dans une rage contre cette personne alors que ce n’était probablement pas elle. Et puis petit à petit, je me suis calmé et j’ai même déjà reperdu ma carte, c’est que je ne dois plus être vraiment traumatisé.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

enquete, vol, arnaque, cartes bancaires, usurpation d'identité

Dans
le même genre
Dans les salons de massage qui exploitent des travailleuses du sexe
Faire un métier détesté des Français
Quand la France arme les pays qui bafouent les droits de l'homme
Wish menacé d'exclusion par le gouvernement français
Le robot pizzaïolo rêve-t-il de pâtons électriques ?
Aux origines du t-shirt Hard Rock Café
Au Canada, vous pouvez commander de la weed avec UberEats
Au Canada, vous pouvez commander de la weed avec UberEats