Un agriculteur a accidentellement cultivé la mangue la plus chère au monde

Il a maintenant engagé trois hommes et neuf chiens pour protéger ses fruits.

06 July 2021, 7:20am

Il y a quatre ans, Sankalp Singh Parihar s'est rendu dans la ville de Chennai, dans le sud de l'Inde, à la recherche de graines de cocotier hybrides. Pendant le trajet en train, il a discuté avec l’homme assis en face de lui. Lorsque ce dernier a découvert que Parihar était agriculteur, il lui a proposé de lui vendre un jeune plant de mangue pour 2 500 roupies (environ 28 euros).  Par curiosité, il a décidé de tenter sa chance et de l'acheter. 

Publicité

« Je ne savais pas de quelle variété de mangue il s'agissait, mais je l'ai appelée Damini en l'honneur de ma mère et je l'ai plantée, raconte Parihar, qui vit dans la ville de Jabalpur, dans le centre de l'Inde. Je l’ai fait pousser comme une mangue ordinaire, mais quelques mois plus tard, j'ai constaté qu'elle avait pris une belle teinte rouge. »

Lorsque la nouvelle de la présence d’une variété de mangue rouge dans le verger de Parihar s’est répandue, l’agriculteur a été approché par des hommes d'affaires de Surat et de Bombay. « Quand ils m'ont proposé plus de 21 000 roupies (237 euros), j'ai su que c'était vraiment précieux. »

La mangue spéciale sur laquelle l'agriculteur est tombé par hasard est un spécimen de la mangue japonaise Miyazaki, qui est considérée comme la variété de mangue la plus chère au monde.

Également connue sous le nom d'« œuf du soleil », la mangue Miyazaki fait souvent l'objet de ventes aux enchères spéciales au Japon. Selon une enquête locale, une cagette contenant deux mangues Miyazaki s'est vendue pour un demi-million de yens (environ 3 800 euros) en 2019. En moyenne, une seule Miyazaki coûte environ 40 euros et est considérée comme un produit de luxe.

Ce fruit a une peau d'un rouge profond, une texture qui fond dans la bouche et un goût incroyablement sucré. « La chair est comme de la gelée, la couleur est magnifique et vous pouvez même manger la peau », dit Parihar.

La mangue est originaire de la préfecture de Miyazaki, sur l'île japonaise de Kyushu. Elle est cultivée dans des conditions très particulières, avec un contrôle de qualité permanent, pour garantir une teneur en sucre de 15 % et un poids minimum de 350 grammes par fruit. Le processus est intense. Ceux qui la cultivent au Japon suspendent généralement un petit filet à la hauteur du fruit dans une serre à température contrôlée. Ainsi, la mangue reçoit suffisamment de lumière pour développer sa couleur rouge caractéristique et tombe naturellement dans le filet lorsqu'elle est mûre et sucrée.

Mais selon Parihar, les mangues peuvent pousser naturellement dans le climat humide de l'Inde, sans nécessiter d'attention particulière. « Comme je ne savais pas de quelle variété de mangue il s'agissait, je l'ai cultivée comme n'importe quelle autre variété indienne », dit-il.

Publicité

Aujourd'hui, Parihar veut rendre la culture de la mangue la plus chère du monde plus abordable pour les agriculteurs indiens. « Je veux que chaque foyer indien puisse s'offrir cette mangue, dit-il. Au Japon, elle est chère car elle est cultivée dans un environnement coûteux. En Inde, nous pouvons la cultiver naturellement et réduire les dépenses. »

Actuellement, Parihar a réussi à faire pousser environ 52 mangues dans son verger. Malgré le prix exorbitant, sa femme Rani et lui ont décidé de ne pas vendre le fruit, du moins pour le moment.

« Ce sont nos bébés et notre objectif est maintenant de continuer à les nourrir et d'utiliser les graines des fruits pour en planter de nouveaux », explique-t-il. 

Le couple a pour objectif de cultiver cette mangue spéciale jusqu'à ce que le verger entier en soit rempli. Mais malgré leur choix de conserver les fruits, l'attention qu'ils ont soudainement reçue les inquiète et ils craignent d'être volés. Ils ont donc engagé une petite armée de neuf chiens de garde et de trois hommes pour protéger les mangues 24 heures sur 24.

« Après qu'une chaîne de télévision locale a diffusé un reportage sur nous, un voleur est entré par effraction et a volé 14 fruits, dit-il. Alors maintenant, nous avons engagé une équipe de gardes et nous les payons 8 000 roupies (90 euros) par mois. Je préfère payer la sécurité que de perdre ces mangues, qui valent bien plus que de l'argent. »

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Miyazaki, mangue

Dans
le même genre
J'ai été le chef de la reine Elizabeth et de l'ancien président George H. W. Bush
Avec le mec qui aime tellement les hobbits qu'il en est devenu un
Il y aurait des signes avant-coureurs d'une potentielle extinction de masse
Ce que ça fait d’être nounou pour les gosses de riches
Hallucinations terrifiantes et cidre toxique : la belle histoire du datura
Grandir sur une ZAD pendant ses années collège

par Lia; propos rapportés par Elsa Gambin

Je suis community manager de stars de la télé-réalité sur OnlyFans
Je gagne ma vie en piégeant les copines infidèles sur TikTok