On a demandé aux abstentionnistes de 2017 s’ils le sont toujours

« Un jour, je ferai comme les collègues qui appellent à voter extrême gauche sur les réseaux avec un mode de vie totalement opposé une fois la caméra éteinte. »

Comme d’habitude, le 1er tour de l’élection présidentielle de 2022 a connu un taux d’abstention élevé et tout indique que le 2e tour ne sera pas folichon non plus. Dans le même temps, chacun s’accorde à dire que le contexte n’est plus le même, les politiques, médias et autres célébrités exhortent tout le monde à voter avec une fébrilité qui confine à la panique.

Publicité

Qu’en pensent les intéressés ? On a retrouvé les abstentionnistes qui avaient déjà témoigné ici en 2015 et en 2017 (et deux remplaçants pour ceux qui ont disparu entre-temps) pour voir s’ils avaient évolué sur la question. Parole à ceux qui l’ont rarement.

Genono, 34 ans, Mantes-La-Jolie (78)

Je n'’ai pas voté au 1er tour, je ne voterai pas au second. On te demande de valider un concours de popularité qui pousse à la démagogie, au mensonge. Quelqu’un qui convoite le pouvoir ne devrait jamais y accéder. C’est pas un fin en soi, c’est un moyen de réaliser des actions positives. Voter pour Macron, ça m’arracherait un bras. Le vote en tant que tel n’a pas beaucoup de sens, un vote « contre » en a encore moins. C’est même plus une élection. C’est encore plus une mascarade que 2017. Ça drague les jeunes avec des youtubeurs, twitcheurs, Zemmour a tiré la campagne de tout le monde vers la droite. Pas mal de monde l’a mis en avant. Même des rappeurs. C’est des bouffons qui se réunissent pour faire leur cirque. Ils méritent des cacahuètes, pas des bulletins. Force quand même à Pécresse, on n’est pas du tout ensemble (rires).

Mariama, 31 ans, Montreuil (93)

J’ai failli voter au 1er tour, mais Mélenchon a sa part de responsabilité dans les lycées de métiers qui ont mis des gosses de 15 ans au travail. On s’insurge de Macron pour l’alternance en 5e ? Mélenchon n’aurait même pas démissionné s’il avait été son ministre ; la FI c’est le nouveau PS. Les 22 % c’est du vote par défaut. Les bureaucrates Insoumis sont forts pour 2 trucs : surfer sur le travail des militants sans les inclure et passer à la télé. Dès qu’il y avait une grenade de désencerclement ou un facho à virer, tu les voyais plus

« Un jour je ferai comme les collègues qui appellent à voter extrême gauche sur les réseaux avec un mode de vie totalement opposé une fois la caméra éteinte » – Frédéric

Le Pen est l’héritière d’un parti nazi et même en bluffant la douceur, son programme est dangereux. J’imagine pas ce qu’aurait été ma vie si elle avait déremboursé les « IVG de confort ». Mais l’alternative c’est le responsable de suicides étudiants qui veut la fac payante, la fin du droit du travail, qui a du sang sur les mains pour la pandémie et un agresseur sexuel ministre de l’intérieur ? C’est la violence ultralibérale vs la violence fasciste. Je préfère construire des alternatives. La seule utilité d’une présidentielle, c’est le débat et l’agitation politique qu’elle suscite. Ce serait bien de dépasser les débilités « Mélenchon le goat et son punchlineur roux » ou « je vais voter Le Pen pour foutre la merde ». Faut s’organiser pour un mouvement social d’ampleur, et sous LePen, il y aura plus de difficulté à s’organiser, plus de gardes à vue, plus d’éborgnés, plus de morts. 

Pour les « ouais mais si tout le monde pense comme toi » : si tout le monde pensait comme moi on n’aurait plus de président, déjà. Si Le Pen est au deuxième tour, c’est à cause de ceux qui votent pour elle et ceux qui ont recyclé ses idées. Pas des abstentionnistes.

Frédéric, 30 ans, Créteil (94)

J’ai voté Macron au 1er tour et je voterai pareil au 2e. Rien à voir avec ma situation de 2017 : je suis devenu un égoïste de merde avec un statut de merde : de l’argent qui rentre d’un coup mais sans cotisations chômage ni retraite. J’ai voté pour celui qui ne change rien à ma vie. Je serai plus pointu aux législatives, régionales, etc. Pour le barrage au RN, vu la montée fulgurante de l’extrême droite, je reviens sur mes propos d’antan, là il y a une sale ambiance à contrer.

Un jour je ferai comme les collègues qui appellent à voter extrême gauche sur les réseaux avec un mode de vie totalement opposé une fois la caméra éteinte. Ou alors je finirai comme ceux qui se sont découverts une conscience politique quand on leur a dit qu’il fallait un pass vaccinal pour aller à Basic Fit, ils m’ont décomplexé sur ma filsdeputerie par leur bêtise convaincue.

Mathilde, 30 ans, Sevran (93)

Pour la 1ère fois je voulais voter mais je n'ai pas pu pour raisons pratiques. Je voulais Mélenchon. J’ai des désaccords mais il se préoccupait de l’essentiel comme l'éducation ou la pauvreté.

Hors de question de voter Le Pen. Et quand je vois tous ceux qui ont fait barrage il y a 5 ans et qui le regrettent amèrement, ça m’incite à m'abstenir. On ne savait pas trop à quoi s'attendre avec Macron. Actuellement, Blanquer, Schiappa, Darmanin, tous sont très proches du RN et ça va continuer. Le RN reste pire mais une bonne partie de ce que propose LREM va dans le même sens. J'irai plutôt voter aux législatives pour brider ces deux camps.

Victor, 32 ans, Rouen (76)

On s’est fait à l’idée que c’est foutu. Entre le traitement des manifs, la pandémie, la politique de la ville. C’est déjà la merde avec le peu qu’il y a, si tu réduis encore le budget, c’est fini. Je suis dégoûté d’être concerné par ces élections de fils de pute. Y’en a pas un que je peux blairer. Pécresse mauvaise comédienne, Zemmour qui a trop pris la confiance alors que c’est une merde, Macron qui s’est planqué mais bombarde sur la dernière ligne droite et Lepen l’éternelle 2e. Roussel et son « la pompe à essence c’est le seul endroit où quand on tient le pistolet on se fait braquer », il est ghostwrité par un rappeur nul ? Et si t’es insoumis, tu peux pas être politicien. L’insoumission c’est pas ça.

Je suis allé voter une fois, j’ai mis un bout de PQ avec un mot dessus, je me suis dit « ça sert à rien mais quelqu’un va voir que je les insulte ». T’en as qui ont voté Macron parce qu’il est beau gosse quand même. J’ai plus peur de Marion que de sa tante, parce que des cons diront « elle est fraiche ».

« L’extrême droite crie “ferme-la ou on te tue” et la gauche chuchote “on n’a pas le choix, désolé”. Mais le fond reste le même » – Chantal

Tout le monde veut que tu choisisses un camp. Qu’est-ce que vous faites des orphelins idéologiques ? Voter Le Pen, la question se pose pas : vu ma tête, dans le meilleur des cas on me prend pour un Turc. Macron, tu te rappelles sa phrase sur les kwasa-kwasa ? Tu vas donner ta voix à ça ?

« Si tout le monde fait comme toi » je l’entendais déjà à l’école. J’agis à mon échelle. On me dit de voter « contre », mais nique ta mère, tu connais pas ma vie. Mon idéal ce serait qu’ils brûlent tous, et qu’on reparte de 0. Le manque de violence me décourage. La différence entre LePen et Macron, c’est la façon de les exécuter, lui c’est guillotine, elle, torture avec du gros sel de Guérande. Elle fait semblant de s’éloigner du daron mais c’est la même.

Publicité

On dit « barrage à l’extrémisme » ; les 2 sont extrémistes donc qu’ils aillent se faire enculer. On sait sur qui les keufs auront encore plus le droit de se défouler. Le racisme ambiant est fou, c’est de plus en plus un pays de racistes. « Vivre ensemble », mon cul. Ils n'ont jamais pu blairer les renois et les rebeus. Dès le regroupement familial, la réaction c’était « merde ils vont faire des marmots ». Au point que y’avait une prime au retour. « Viens à mon anniversaire, mais dès que t’as filé mon cadeau, tu dégages stp ».

Tu vois les Corses ? Faudrait ça, des zones autonomes où on vit à notre façon, vu que leur république ne marche pas.

Chantal, 68 ans, Clichy (92)

Abstention aux 2 tours. Je n’attends rien des institutions. Même le découpage électoral est pensé pour que tout reste sous contrôle. Macron remet en cause tous les acquis sociaux, Le Pen est une raciste qui divise les gens. Le chantage du barrage ça suffit. Faut faire barrage aux deux ! Y’a pas de vote utile quand on donne le pouvoir à un seul homme. Ils disent qu’il est « jupitérien »… il est rien du tout. Il correspond à la Ve République sans en avoir la stature, donc l’autoritarisme et le mépris se voient, le 49 ter pour passer des lois en force… En quoi Macron est un barrage ? Il a reproduit 2017 en ajoutant son pote Zemmour. Génial. 

Côté économie, Le Pen égale Macron : ça reste libéral, pas de Frexit, de progrès social, retraites amputées. Sa présomption de légitime défense des flics, Darmanin est pour. Les bavures, la BRAV, le traitement des migrants de Calais, c’est déjà du fascisme.

Les décideurs n'ont pas choisi Le Pen. Dans les ultra-riches, seul Bolloré a fait le choix de l’extrême droite, il ne se cache pas d’être facho et raciste. Les autres milliardaires qui tiennent ce pays veulent Macron. Sans leur appui MLP est bridée. Il y a plusieurs choix pour que le système se maintienne : la droite, l’extrême droite et la gauche. PS, PC, Mélenchon, ils ont fait le sale boulot à chaque fois. L’extrême droite crie « ferme-la ou on te tue », la droite dit « c’est comme ça » et la gauche chuchote « on n’a pas le choix, désolé ». Mais le fond reste le même.

Aurélien, 35 ans, Asnières (92)

Pas voté au 1er tour et je voterai pas au 2e. Je ne pense pas que la fermière va passer, mais elle monte à chaque fois. J’espère rien, ils agissent dans leur intérêt, moi dans le mien.« Il faut voter » non il « faut » pas, si tu me dis ce que j’ai à faire c’est déjà plus la démocratie.

« Je voterai blanc au 2e tour. Impossible d’aller avec la néo-nazi ou le bourreau à moumoute » – Mohammed

Ce qui me fait chier c’est que MLP avec tout ce que ça implique (ses potes skins, le papa qui a torturé en Algérie, sympa) représente tant de gens. Ça fait beaucoup de cons à mépriser. La France a une histoire raciste. Si on met la grosse au pouvoir, ça confirme que la mixité est temporaire et que les gens dans leur majorité n'en veulent pas. C’est « moi, ma campagne, mon camembert ». Je ne vote pas mais c’est possible que je me casse du pays, parce que ça me dérange de partager ma nationalité avec autant de connards. Comme disait mon père : « si Le Pen arrive au pouvoir, alors ce pays ne me mérite pas » (rires).

Valérie, 34 ans, Paris 18e

J’ai voté Mélenchon pas par choix, pour que la gauche soit au 2e tour. Le Pen j’en parle même pas, c’est pas une option. Mais un bulletin Macron, ce serait schizo. Je suis prof en zone d’éducation prioritaire, c’est un contresens absolu de voter pour lui. Tout le monde a abandonné l’Education Nationale. On sait exactement ce qu’il va faire : achever la casse du service public. On me demande de lui tendre l’arme qui va nous tuer. Si on vote contre nos intérêts, il reste quoi ?

Maintenant, Lepen au pouvoir, c’est pas moi qui en pâtirait en 1er. Macron est peut-être « moins pire » pour le quotidien de plein de gens. Y’a 5 ans on avait le bénéfice du doute, on disait que c’était un libéral de merde mais sans plus. Là, plein de gens l’ont subi. Et il a gagné un million de voix par rapport à 2017 ! Les très riches ok, mais il a apporté quoi aux autres à part dérouler le tapis rouge pour l’extrême droite ? On te fait bouffer de la merde et tu demandes du rab. Je me suis sérieusement demandé « si les deux meurent, ça annule l’élection ? » pour te dire où j’en suis.

Mohammed, 36 ans, Garges (95)

J’ai voté pour Poutou parce qu’il se présente pas pour être élu mais pour initier une lutte qui continuera dans la rue. La lutte c’est quotidien, pas une fois tous les 5 ans. Je bosse dans le social en m’impliquant tous les jours. Les gens qu’on n’entend jamais qui te traitent de traître parce que t’as pas voté Mélenchon, ça ira. Au max leur militantisme dure 15 jours... aucune conscience politique. Leur idole a ignoré les banlieues sauf au dernier moment, où on l’a boosté. Si c’est pas possible dès le départ d’avoir un vrai projet... De toute façon il vient du PS, les pires traîtres, donc c’est mort. T'ajoute ses déclarations sur les Tchétchènes, Quatennens qui bande sur l’armée et tape sur les musulmans en retenant ses coups par calcul, ça fait pas envie. 

Quant à Macron, c’est un candidat d’extrême droite objectivement. Il nous a bien maltraités. Le RN sera atroce pour les non-blancs, mais je refuse de dire que nos vies seront meilleures sous Macron. Je vote pour mes idées, pas autre chose. Donc je voterai blanc au 2e tour. Impossible d’aller avec la néo-nazi ou le bourreau à moumoute. La violence sera pernicieuse avec Macron et frontale avec Le Pen. Ce sera terrible dans les deux cas.

Thibaud, 36 ans, Le Pré-Saint-Gervais (93)

1er tour, Poutou. Il bouscule ces rats et leur monde acrylique où tu peux souhaiter la mort d’une population tant qu'il n'y a pas de gros mot. Il leur rappelle qu'ils n'ont aucune leçon à donner.

2e tour, que dalle. Le truc qui peut me décider à voter contre MLP, c'est la peur pour certaines proches qui sont voilées. Mais si l'autre tâche revient, il va plus se sentir pisser et pas qu'à cause de sa 09. Facs et hostos payants ? Barre-toi aux US. Il a sorti à une meuf "vous êtes pas dans la vraie vie". Il fait des blessés de guerre en manif. Le dernier rempart contre l'extrémisme, il est fait d’extrémistes. C'est SNK : tu te protèges des Titans en te cachant derrière un rempart fait d'autres Titans. Et l'autre étron qui cite sa mère femme de ménage, aucune décence. Schiappa va encore écrire 28 livres de cul qui se vendront à 22 exemplaires (au total, pas chacun) dans son bureau de ministre. Qu'ils crèvent. On a eu le demi-chauve 5 ans. Une de ses premières mesures était de limiter les CAE. J'en avais chié pour avoir un contrat ; 2 semaines avant de débuter, plus de CAE. Ce chien a tout niqué. Chacun a sa raison de détester ce trou du cul.

Mais en face, Big Mamma c'est sûrement pire. Comme si le vomi pouvait vomir. Le RN, c’est toujours le FN. Marine Le Pen qui parle de Justice... Mais rends-toi ma grande. On te regarde. 2022, j'ai un vrai taf, je suis « intégré »... Et pourtant je les hais tous, plus que jamais.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, abstention, Extrême droite, extrême gauche, élection présidentielle, abstentionnistes

Dans
le même genre
Une journée en compagnie d’un militant de Marine Le Pen
Ces Français désespérés par l’absence de l’écologie dans l'élection
Mais pourquoi tout le monde déteste les journalistes ?
Une journée en compagnie d’un militant d’Eric Zemmour
Une journée en compagnie d’un militant d’Emmanuel Macron
Une journée en compagnie d’une militante d’Anasse Kazib
Photos et récits du monde secret des strip clubs
La parade du 9 mai ou le grand lavage de cerveau des jeunes russes