Le warcore, la sous-culture qui fait transpirer vos parents (et la police)

« Je me fais souvent contrôler par la police, surtout pour de la drogue ou des armes ».

26 January 2022, 8:21am

Chaque génération est à l’origine d’au moins une “sous-culture” inquiétante qui fait trembler à la fois les parents et le grand public. Les anciens – les punks et les gothiques – font face aux remarques sur leur look extrême depuis les années 70. Mais ces dernières années, les sous-cultures de la jeunesse se sont démultipliées grâce notamment à cette magnifique application appelée TikTok, qui emprunte et transforme différents éléments de style propres aux e-girls et e-boys déjà présents.

Publicité

Ça ne sera donc pas un choc pour personne d’apprendre que la pandémie a accéléré cette évolution et qu’une série entière de styles vestimentaires d’inspiration technique et militaire a débarqué sur les pages « Pour toi », représentés par des rappeurs comme Scarlxrd ou ZillaKami, de City Morgue.

Influencés par les clubs techno, les looks militaires, les jeux vidéo et le street style japonais ; le techcore, le darkcore et le warcore ont pour idée centrale la préparation à l’apocalypse imminente. Comprenez : des pantalons de treillis avec des poches qu’on peut réellement utiliser, des ceintures porte-outils à plusieurs niveaux, des bombers avec des compartiments secrets, des rangers et des masques chirurgicaux. Si la fin du monde survenait sur la route du supermarché, nul doute que ces gamins seraient prêts.

Le techcore représente la partie la plus sérieuse de cette tendance. Il se concentre plus sur le côté geek du fait de porter des tenues adaptées à la fois à la vie nocturne et à la vie quotidienne, tandis que le darkcore amène un petit côté emo. Mais le warcore, précédemment connu sur Internet en tant que terrorcore, est le style le plus susceptible d’alarmer les gens, surtout quand on sait qu’il est né en tant mème sur 4chan. Comme le nom le suggère, ce look ne détonnerait pas en zone de combat et ses partisans pourraient facilement être confondus avec des militaires d’aujourd’hui.

Se balader dans des zones piétonnes en ayant un peu trop l’air d’un soldat – ou du moins d’un membre d’une milice armée – ne semble pas une super idée en cette ère de fusillades dans les écoles et d’attaques terroristes violentes. Sans vouloir faire le millennial fragile dépassée, cette esthétique Gen Z spécifique est-elle mortelle ou plutôt une bonne manière de se faire tuer ? Je suis partie en mission pour tenter de déchiffrer le vrai sens du warcore, faisant appel à des sources pour savoir si cette esthétique a vraiment dépassé les limites.

« Quand j’entre dans des magasins, le magasin devient parfois complètement silencieux, les gens deviennent nerveux, surtout quand je vais à la caisse pour payer. Ou quand je marche à côté d’un gros groupe de personnes, ils commencent toujours à s’éloigner ou à prendre leurs gamins et à les éloigner du groupe »

Tyler, connu sur TikTok en tant que Trxtn.x, a découvert le style pendant la pandémie et explique qu’arborer un style fait de gilets tactiques, de lanières et de chaînes lourdes, l’aide à se sentir mieux dans sa peau – un peu plus futuriste. L’adolescent ne s’est jamais personnellement retrouvé en situation de combat, mais son père est soldat de l’armée américaine et il s’est toujours imaginé occuper un rôle similaire. « Il y a des gens qui ne portent que ces vêtements pour se montrer sur Internet, mais personnellement, je les porte aussi au lycée », me dit Tyler. « Je suis en seconde et tout le monde me regarde tout le temps sur le chemin du lycée ».

Il ajoute : « Quand j’entre dans des magasins, le magasin devient parfois complètement silencieux, les gens deviennent nerveux, surtout quand je vais à la caisse pour payer. Ou quand je marche à côté d’un gros groupe de personnes, ils commencent toujours à s’éloigner ou à prendre leurs gamins et à les éloigner du groupe ».

Tyler sait que les gens peuvent trouver sa présence effrayante, et potentiellement provocatrice. C’est pourquoi il fait l’effort d’avoir l’air le plus sympa possible quand les gens ont l’air de s’inquiéter. Il garde aussi les mains ostensiblement en dehors de ses poches. « Je me fais souvent contrôler par la police, surtout pour de la drogue ou des armes ».

Yijihoon, influenceur et designer techwear, et fondateur du collectif Uniden, a intentionnellement laissé tomber le warcore dans ses tenues quotidiennes, mais il respecte toujours ceux qui adoptent ce style. « C’est un peu différent du punk, parce que ça va beaucoup plus vers le tactique et c’est largement associé aux armes », explique-t-il. « Beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec ça. Je serais légèrement inquiet de voir quelqu’un habillé de la tête aux pieds en warcore au supermarché du coin, mais si je croisais une tenue warfare à une rave, je ne la calculerais même pas ».

Publicité

Yijihoon a accumulé des milliers de followers en publiant des vidéos YouTube et TikTok qui décryptent ces styles, et a vu l’influence du Covid-19 accélérer la tendance – notamment parce qu’elle permet de pleinement intégrer le masque dans son look. « Les confinements ont aussi renforcé la l’impression que nous vivons dans un monde numérique », dit-il. « Alors que nous intégrons de plus en plus nos vies avec la technologie, nous sommes capables de nous exprimer sous forme d’avatar, en quelque sorte ».

Il renvoie aussi vers le designer canadien Errolson Hugh, dont la techwear pionnière a largement influencé les marques aujourd’hui. « Son travail passé, même d’il y a une décennie, influence ces styles aujourd’hui », poursuit Yijihoon.

N’importe qui ayant récemment jeté un œil aux tendances émergentes dans le street style aura remarqué que des éléments issus des vêtements techniques ou militaires s’infiltrent dans les lignes de vêtements du quotidien. Prada intègre des poches zippées et des ceintures porte-outils dans ses récentes pièces en nylon recyclé et Kany West est récemment allé encore beaucoup plus loin en portant un gilet par-balles customisé et un pantalon de treillis à une session d’écoute de Donda – toutefois, si l’on se fie aux participations de DaBaby, récemment cancelled, et de Marilyn Manson, accusé d'agression sexuelle, il s’agissait peut-être plus d’une volonté de choquer qu’autre chose.

Mais la force, le pouvoir et la praticité font partie des thèmes clés du warcore et de jeunes femmes sont de plus en plus attirées par le style. Taylor Rae, connue sur TikTok en tant que imtaylorrae, porte régulièrement des tenues inspirées du warcore dans la vie de tous les jours. Ses savantes vidéos TikTok sur le techwear et ses sous-cultures adjacentes ont cumulé plus de 5 millions de likes, et elle aime aussi voir des gens en ligne partir à fond dans des styles warcore.

« Les personnes blanches, comme moi-même, se trouvent nettement en situation de privilège quand il s’agit de porter du warcore et des styles similaires en public »

« En tant que femme qui vit toute seule à Chicago, le warcore et les styles similaires m’ont apporté un tout nouveau niveau d’assurance », dit-elle à VICE. « J’ai trouvé tellement de force et d’émancipation dans ce style vestimentaire ». Taylor ajoute qu’elle n’a toujours eu que des réactions positives à ses tenues : « Je reçois des commentaires beaucoup plus vulgaires quand je porte une ‘tenue légère’, comme une robe ou un short ».

Elle admet aussi que tout le monde n’est peut-être pas sur un même pied d’égalité. « Je suis une femme blanche de 1,55 mètres qui vit aux États-Unis. Les mouvements Black Lives Matter et Stop Asian Hate ont montré qu’un grand nombre de gens dans le monde ont encore des préjugés injustes envers les gens de couleur », dit-elle. « Les personnes blanches, comme moi-même, se trouvent nettement en situation de privilège quand il s’agit de porter du warcore et des styles similaires en public. Mais ce n’est que le début du warcore en tant que genre, donc je le vois nettement continuer à grandir et à évoluer dans les prochaines années ».

Le warcore n’est peut-être pas une tendance passagère, mais une réaction à un conflit qui est devenu une présence quotidienne à travers le monde. Il semble de plus en plus probable que l’avenir sombre que nous prédit la fiction spéculative depuis des décennies est bel et bien là aujourd’hui. Alors autant enfiler une veste utilitaire, non ?

« Le truc, c’est qu’on en est à deux ans de pandémie mondiale à l’heure actuelle », souligne Taylor. « Dans le monde d’aujourd’hui, avec toute l’incertitude à laquelle on fait face chaque jour, je pense que c’est normal de voir les gens graviter vers un style qui leur donne l’impression d’être disposé et puissant. Parce que soyons honnête, certains jours, choisir ce qu’on va porter est l’une des seules choses sur lesquelles on a encore le contrôle ».

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

style, Streetwear, jeunes, warcore, techwear

Dans
le même genre
Ce que vos fringues techwear disent de vous
Des photos de furries dans leur habitat naturel
Photos et récits du monde secret des strip clubs
30 choses à faire pour entrer sereinement dans la trentaine
Des photos de club kids et d’une scène rave depuis longtemps oubliée
Des climatologues nous disent pourquoi tout n'est pas foutu
La Shigellose, une IST encore trop méconnue dans le milieu gay
Le sexe en festival : conseils pour prendre votre pied