Les adultes qui continuent de boire du lait : est-ce que tout va bien ?

À moins d’être un nourrisson affamé, la consommation lactée pour le plaisir est un comportement qui fout a minima les jetons.

J’étais au festival Glastonbury le mois dernier et j’attendais Diana Ross, quand j’ai soudainement aperçu un adulte de sexe masculin faire la queue pour atteindre le comptoir d’un endroit appelé The Milk Stand. Une fois son tour venu, il a appuyé négligemment son coude contre le bar, a frotté sa barbichette et a dit, « juste une brique de lait pour moi, chef ».

Il faisait 28 degrés. Juste au moment où les premiers accords de I'm Coming Out se sont fait entendre, j’ai pu l’observer du coin de l’œil ingurgiter son lait, de petits ruisseaux de liquide blanc dévalant en cascade sur son menton poilu. Dans ma tête résonnait cette question : « Mais mec, tout va bien dans ta vie ? »

Je ne suis pas la seule à être troublée par la vue d’adultes buvant du lait avec délectation. Tapez « adulte » et « lait » dans Twitter et vous verrez surgir des tweets comme « je ne peux pas faire confiance aux adultes qui boivent du lait », ou encore « les adultes qui boivent du lait directement dans un verre me mettent mal à l’aise ».

Parce que oui, cette vision a quelque chose de profondément dérangeant. C’est un peu comme voir un type se balader en t-shirt sans pantalon, style Winnie l’ourson, ou regarder quelqu’un embrasser son chien sur la bouche pendant des plombes. Ou, s’il vous faut un exemple supplémentaire, comme lorsque vous entendez une personne de plus de 16 ans utiliser le mot « môman » dans un contexte qui n’a rien de sexuel.

Je ne dis pas que tous ceux qui boivent du lait sont des psychopathes meurtriers, mais il s’agit quand même d’un comportement de déséquilibré.

Et ce n’est pas une revendication sortie de « l’ère végane ». Au cinéma, la consommation de lait par des adultes a longtemps été utilisée afin de nous foutre les boules. Dans le film Orange mécanique de Stanley Kubrick (1971), il y a le bar à lait de Korova dans lequel Alex et ses potes s’envoient du lait dopé à la drogue en prévision d’une nuit de baston. Il y a aussi la célèbre scène du lait dans Inglourious Basterds (2009), dans laquelle on peut voir le colonel nazi Hans Landa boire du lait avant d’assassiner une famille entière.

Dans la série Westworld, les androïdes qui commencent à remettre en question leur rôle dans le parc (aimant à balles pour riches clients) boivent des bouteilles de lait, même s’ils n’ont en principe pas besoin de se nourrir - le lait est donc utilisé comme un symbole pour montrer que quelque chose ne tourne pas rond chez eux. Je ne dis pas que tous ceux qui boivent du lait sont des psychopathes meurtriers, mais il s’agit quand même d’un comportement de déséquilibré.

An error occurred while retrieving the Tweet. It might have been deleted.

« J’essaie de ne pas juger ce que les gens mangent et tout mais cet adulte qui descend une brique de lait dans le métro ça me TUE. »

Afin de comprendre pourquoi, examinons de plus près ce qu’est réellement le lait : essentiellement une émulsion de graisse, de protéines, de sucre et d’eau produite par les glandes mammaires des mammifères. Chez l’être humain, le lait se forme dans les alvéoles — des grappes de cellules ressemblant à des grains de raisin et qui se trouvent dans les seins — et est ensuite excrété par le mamelon. Le lait est donc un liquide qui provient de l’intérieur du corps, spécifiquement créé pour les nourrissons avant qu’ils puissent manger des aliments solides.

Compte tenu de ce qui précède, pourquoi buvez-vous, en tant qu’adulte, un liquide blanchâtre qui a été fabriqué à l’intérieur d’un corps ? Et, pire encore, pourquoi buvez-vous le liquide corporel des vaches en particulier ? Savez-vous quels autres liquides entrent dans cette catégorie ? Le sperme et les pertes vaginales.

Publicité

Pour vérifier que je ne suis pas une excentrique, j’ai sondé les gens autour de moi. Beaucoup des avis qui m’ont été rapportés ont fait écho au mien. « C’est très effrayant, surtout quand ils ont cette espèce de moustache de lait sur la lèvre supérieure », me dit Hayley Neary, 26 ans. « J’avais une amie qui avait l’habitude d’emporter sa bouteille de lait à l’école. Elle enroulait ses lèvres autour du goulot et je devais la regarder déglutir ce lait tous les jours. »

« L’idée que des adultes boivent un liquide destiné aux bébés, un truc qui les aide à grandir, ça me dégoûte. Pour moi, c’est presque comme boire un verre de sperme avec son sandwich »

« Une grande partie du problème, c’est l’haleine de lait, et les dépôts sur la langue », confie Courtney Meyer. « Après avoir bu du lait, il va vous rester longtemps dans la bouche. Ça me donne la chair de poule rien que d’y penser. »

« Il y a quelque chose de sexuel et de primitif dans le lait », ajoute Giorgia Elizabeth, 31 ans. « L’idée que des adultes boivent un liquide destiné aux bébés, un truc qui les aide à grandir, ça me dégoûte. Je l’associe aux mères, à la succion, aux seins et aux bébés. Pour moi, c’est presque comme boire un verre de sperme avec son sandwich ».

D’autres commentaires récoltés peuvent se résumer comme suit : « les adultes qui boivent du lait me répugnent », « même le mot “lait” me donne envie de vomir » et « ce n’est franchement pas naturel ». Qui aurait cru qu’il existait des centaines — voire des milliers — de personnes qui, comme moi, sont secrètement dégoûtées par la vision d’une bouche adulte tétant assidûment une brique de lait ?

Afin de rester plus ou moins objective, j’ai quand même réussi à mettre la main sur un buveur de lait confirmé. Will Dickson, 29 ans, ne comprend pas pourquoi on en fait tout un plat. Pour lui, le lait est la boisson parfaite. « C’est une source riche et naturelle d’électrolytes — sodium, potassium, calcium et magnésium — ce qui le rend optimal pour l’hydratation », explique-t-il. « C’est aussi une excellente source de protéines complètes, particulièrement conseillé après un entraînement. C’est savoureux, pas cher et on peut en trouver presque partout. Comment ne pas aimer ça ? »

Parfois, je me demande si je ne pourrais pas essayer d’apprécier les adultes qui boivent du lait. Boire du lait directement à la bouteille en plein soleil ne peut être décrit que comme un comportement chaotique et rebelle. Le buveur de lait ne se soucie pas de ce que les autres pensent. Il ne se soucie que de ses propres besoins. Et c’est sûrement louable.

Mais ensuite, je pense à l’odeur bizarre et un peu aigre du liquide blanc quand il se renverse et j’ai à nouveau envie de gerber. Non, franchement, arrêtez ça tout de suite.

Daisy Jones est sur Twitter

VICE France est sur TikTok, Twitter, Insta, Facebook et Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Life, adulte, consommation, lait, produits laitiers

Dans
le même genre
Comment gérer sa descente en festival
S’injecter du yaourt dans le vagin n’est (toujours) pas l’idée du siècle
On a voulu manger comme Louis XIV au château de Vaux-le-Vicomte
Réveil brutal : je suis soudainement devenue allergique à l’alcool
Des baguettes pour rendre la bouffe plus savoureuse sans ajouter de sel
Manger des pâtes ou du riz quand on est malade n’est pas aussi sain que prévu
Votre relation se portera mieux si un seul d’entre vous est « connecté »

par Daisy Jones; illustrations Kim Cowie

Un cornet de glace à 70 balles, ça vous tente ?