Les pieuvres sont dorénavant protégées par la loi au Royaume-Uni

Une étude indépendante a conclu que les mollusques céphalopodes et les crustacés décapodes sont capables de ressentir de la douleur et de la détresse.

23 November 2021, 1:54pm

Les poulpes, les crabes et les homards sont des êtres sensibles, capables d'éprouver des sentiments, selon le gouvernement britannique. Jusqu'à présent, les crustacés décapodes, une catégorie qui comprend les crabes, les homards, les écrevisses et les crevettes, et les mollusques céphalopodes, c’est-à-dire les calmars, les pieuvres et les seiches, n'étaient pas reconnus dans le cadre du projet de loi sur le bien-être animal

Publicité

Mais le gouvernement prévoit d'élargir le champ d'application de la législation proposée à la suite d'une étude indépendante menée par la London School of Economics (LSE), qui révélé qu’il y avait des « preuves scientifiques solides » que ces animaux étaient sensibles, c'est-à-dire capables de ressentir de la douleur, de la détresse ou de la joie. 

« Après avoir examiné plus de 300 études scientifiques, nous avons conclu que les mollusques céphalopodes et les crustacés décapodes doivent être considérés comme sensibles et doivent donc être inclus dans le champ d'application de la législation sur le bien-être animal », a déclaré le Dr Jonathan Birch, professeur associé au Centre de philosophie des sciences naturelles et sociales de la LSE et chercheur principal du rapport.

« L'amendement contribuera également à supprimer une incohérence majeure : les pieuvres et autres céphalopodes sont protégés par la science depuis des années, mais n'ont reçu aucune protection en dehors de la science jusqu'à présent. C’est une façon pour le Royaume-Uni de montrer la voie en matière de bien-être animal et de protéger ces animaux invertébrés que les humains ont tendance à négliger », a-t-il poursuivi.

L'étude de la LSE déconseille également un certain nombre de pratiques commerciales actuelles, notamment le dégriffage, l'entaillage, l'ablation du pédoncule oculaire, la vente de crustacés décapodes vivants à des personnes non formées et non expertes, et les méthodes d'abattage extrêmes telles que l'ébullition à vif sans étourdissement.

Les langoustines (aussi appelées homards norvégiens) et les crabes figuraient parmi les espèces de crustacés les plus pêchées en 2019 par les travailleurs de la pêche britanniques, selon les chiffres officiels.

« Ce projet de loi fournit une assurance cruciale que le bien-être des animaux est pris en compte à juste titre lors de l'élaboration de nouvelles lois. Il est désormais clair que les décapodes et les céphalopodes peuvent ressentir la douleur et il est donc normal qu'ils soient couverts par ce texte de loi essentiel », a déclaré le ministre britannique de l’Environnement, Lord Zac Goldsmith.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

royaume uni, mollusques, bien-être animal, crustacés, projet de loi

Dans
le même genre
La « Porte de l’Enfer » pourrait fermer après avoir flambé pendant 50 ans
Un embryon de dinosaure remarquablement préservé découvert en Chine
Des photos d’Abu Dhabi avant le boom pétrolier
Comment un scientifique a fondé une secte sur la DMT avant de tout perdre
Ce clavier permet de taper si vite qu’il est exclu des concours de vitesse
Dans la peau d'une éleveuse de Tamagotchi
Je me suis fait un marathon des films « Jackass » et ma vie a enfin un sens
De l’impossibilité d’être gay et témoin de Jéhovah