« À pleines mains », ode à l’onanisme

La dernière BD dessinée par Pierre Thyss contient des scènes de masturbation assez intense et une excellente raison d’investir dans la sextech.

On le répète en boucle depuis presque une décennie mais Pierre Thyss peut dessiner à peu près n’importe quoi – Slim Thug période Still Tippin’, des pangolins en train de fonder leur propre colonie sur Mars façon Space X ou des traducteurs afghans de l’armée française pris dans une embuscade de talibans à Uzbin. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que la dernière BD dessinée par Pierre contient une féerique partouze entre des membres des 2Be3 et des Spice Girls.

Publicité

À pleines mains n’est pas qu’une affaire de bite. C’est aussi une réflexion sympathique sur la sexualité, le désir et la pignole à travers les pérégrinations de Pablo, puceau trentenaire qui tient un sex-shop sans conviction ni le dire à ses vieux. Déprimé par ses rares clients – des mecs qui viennent chercher des capotes ou des gamins qui connaissent mieux le nom des stars de xHamster que lui – il s’apprête à mettre la clé sous la porte. Côté vie sentimentale, ce n’est pas la panacée non plus ; Pablo galère à bander et ne trouve qu’un réconfort fugace entre les cuisses de Gudrun, chasseuse de trolls rousse à l’accent germanique sortie de Skyrim ou de L’Anneau du Nibelung, qu’il a lui-même inventée.

Ce fantasme ou cette « hallucination provoquée par l’inconscient », pour reprendre l’expression d’un célèbre psychanalyste autrichien, est pourtant la solution à tous ses problèmes. C’est même le début d’une « aventure entrepreneuriale qui va changer son rapport au plaisir solitaire » et c’est à peu près tout ce que je peux dire sans trop spoiler le scénario signé Thomas Cadène et Joseph Safieddine.

Dites-vous juste que c’est assez touchant pour réveiller des vieilles obsessions (genre Kristin Kreuk dans Smallville), que deux, trois détails raviront les fans de La quête de l’oiseau du temps et que c’est une comédie romantique qui parle de cul sans être lourdingue ou trop creepy. Pour le reste, vous pouvez vous faire une idée avec les premières planches ci-dessous :

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

© Dargaud

À pleines mains, de Pierre Thyss (dessin, couleurs), Joseph Safieddine (scénario) et Thomas Cadène (scénario), 160 pages, 19,99€

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

MASTURBATION, sexualité, bande-dessinée, fantasme

Dans
le même genre
Vits et légendes : les contes immoraux de Nazario
S’aimer au-delà des barreaux : dans l’intimité des « visites hors surveillances »
Robots sexuels et porno en VR : le sexe du futur s’annonce sauvage
Ma vie de responsable marketing dans le porno
La Shigellose, une IST encore trop méconnue dans le milieu gay
Je n’ai presque plus de rapports sexuels avec ma copine. C’est grave ?
Le pire truc qu'on vous ait dit au pieu
Le sexe en festival : conseils pour prendre votre pied