Les scientifiques n'arrivent pas à se mettre d'accord sur l'odeur de l'espace

Un mélange de steak brûlé et de poudre à canon pour les uns, une odeur de rhum et de framboise pour les autres.

27 avril 2021, 8:04am

Pluton photographiée par la sonde New Horizons. Version optimisée et améliorée à partir d'une image originale de la NASA. Crédit : NASA​

Plus besoin d’être Thomas Pesquet pour avoir un aperçu de ce que ça fait d’être dans l’espace ou du moins en ce qui concerne l’olfactif. Depuis plusieurs années, de nombreux scientifiques sont obsédés à l’idée de reproduire l’odeur que l’on peut sentir en orbite.

Publicité

Début 2000, le chimiste britannique Steve Pearce s’est intéressé de près au parfum de l’espace. Ce dernier avait commencé par recréer l’odeur à bord de la station spatiale Mir. Mais il s’agissait là plus de la puanteur d’êtres humains enfermés dans un espace clos sans air frais que de l’odeur de l’espace qui reste bien mystérieuse. À l’intérieur du véhicule spatial, Steve Pearce raconte y sentir une « odeur de transpiration des pieds, un corps qui dégage un parfum rance, le tout avec du dissolvant et de l'essence ». Rien qui ne donne bien envie.

Suite à ses premiers travaux, le scientifique est approché par la Nasa qui le met au défi de reproduire l’odeur de l’espace. Le but n’est pas d’assouvir la curiosité des fans d’astronomie mais d’utiliser cette fragrance durant l’entraînement des astronautes sur Terre afin qu’ils s’habituent à l’odeur du vide spatial que beaucoup décrivent par une odeur de grillée bien caractéristique. Parfum qu’il parviendra à reproduire en 2008.

Dernièrement, une campagne de financement participatif a proposé de retrouver cette odeur, vérifiée par des astronautes, et de la mettre en bouteille pour la vendre au grand public sous le nom de "Smell of Space”. Le projet a eu un succès retentissant. 614 376 dollars ont été récoltés pour un objectif initial de 1 969$. Dans une interview donnée à CNN, Matt Richmond, à l’origine du crowdfunding parle d’un « mélange de poudre à canon, de steak grillé, de framboise et de rhum ».

Publicité

Mais comment peut-on être sûr que l’espace a vraiment une odeur ? Au premier abord, difficile d’imaginer sentir quoi que ce soit dans l’espace lorsque l’on est équipé de sa combinaison spatiale. Les cosmonautes sont pourtant formels. Après une sortie dans l’espace, lorsqu’ils retournent dans le vaisseau, que la trappe se referme et qu’ils retirent leurs équipements, ils affirment sentir une odeur bien particulière, des effluves qu’ils pensent venir de l’espace. C’est à partir de ce ressenti que la fragrance a été concocté.

Pourtant, rien ne prouve qu’il ne s’agit pas en fait d’une réaction entre la combinaison, l’oxygène et l’espace qui formeraient cette odeur si singulière. Aujourd’hui, il est impossible de dire, avec certitude, que l’espace a une odeur. En 2020, Bernardo Patti, responsable du programme ISS à l'Agence spatiale européenne, racontait au Figaro, qu’il ne suffisait pas de prendre l’avion pour connaître l’odeur du ciel.

Pourtant, d’autres scientifiques affirment qu’un nuage évoluant dans notre galaxie aurait une odeur similaire à celle du rhum et de la framboise du fait de la présence d’un acide aminé : le formiate d’éthyle. Des parfums qui donnent cette fois plus envie que celles du steak brûlé et de la poudre à canon. En attendant de savoir si le vide a une odeur, l’entreprise derrière la fragrance a trouvé le bon filon et compte lancer prochainement une reproduction de l’odeur de la lune. Plus facile à prouver grâce aux roches lunaires étudiées par les scientifiques.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook

Tagged:

nasa, crowdfunding, orbit, lune, Astronaute, cosmonaute, spationautes, odeur

Dans
le même genre
La sonde Voyager 1 a capté un nouveau signal inattendu
Avec ces Français qui se sont enfermés dans une grotte pendant 40 jours
Le rap de la jeunesse irakienne ne fait pas dans la demi-mesure
La NASA a échoué à dévier un hypothétique astéroïde lors d'une simulation
Comment le débat autour du vaccin pourrit nos relations
Google Maps propose des randonnées « potentiellement mortelles »
Dans les salons de massage qui exploitent des travailleuses du sexe
La vraie histoire de Cindy Cendrillon 2002, la pire comédie musicale française