10 questions que vous avez toujours voulu poser à un thérapeute pour chiens

Vlad Vancia conseille les humains tout autant que les chiens eux-mêmes.

30 Noiembrie 2021, 8:46am

Si vous avez commencé une thérapie pour la première fois à cause de la pandémie, vous n'êtes certainement pas le seul. Mais les humains ne sont pas les seuls à avoir besoin d'une aide pour leur santé mentale – parfois, nos compagnons à quatre pattes en ont aussi besoin.

Une étude de 2019 portant sur plus de 13 000 chiens a révélé que 70 % d'entre eux présentaient une certaine forme d'anxiété générée, par exemple, par des bruits forts ; et 29 % des participants canins avaient une certaine forme de peur, soit des autres chiens, soit des étrangers, soit des nouveaux environnements. Mais voilà le problème : les chiens, bien entendu, ne peuvent pas parler. C'est pourquoi une grande partie de leur combat contre l'anxiété, l'ennui, le SSPT et d'autres problèmes de santé mentale peut se manifester par un comportement agressif ou destructeur.

Publicité

 Mais les humains ont souvent du mal à comprendre l'origine des problèmes de leur chien, le considérant comme un mauvais chien et l'abandonnant dans un refuge. Heureusement, un peu de formation dispensée par un professionnel agréé peut éviter des scénarios extrêmes et contribuer à améliorer la qualité de vie des chiens et de leurs maîtres.

Vlad Vancia, 37 ans, originaire de la ville roumaine de Cluj-Napoca, est thérapeute (ou comportementaliste) pour chiens depuis neuf ans. Enfant, il a toujours été fasciné par le comportement des animaux et a étudié la biologie à l'université avant de travailler pour un zoo. Encouragé par son employeur, il a décidé de suivre des cours et des ateliers internationaux pour apprendre à diagnostiquer les problèmes de santé mentale chez les chiens en fonction de leur comportement et de leur langage corporel. Je l’ai rencontré pour comprendre en quoi consistait son travail exactement.

Vlad et un autre chien appelé Leia, un berger allemand autrefois anxieux qui apprécie désormais les promenades en ville.

VICE : Bonjour, Vlad. Avant de passer aux dix questions, pouvez-vous nous dire en quoi consiste le travail d’un comportementaliste canin ?
Vlad Vancia :
J'aide les chiens qui ont des problèmes de comportement, comme l'anxiété, l'agressivité, les aboiements excessifs, le manque de confiance, etc. J'essaie de comprendre d'où viennent ces problèmes et quel type d'entraînement peut les résoudre. Je travaille également beaucoup avec les humains, car ils influencent beaucoup le comportement de leur chien. J'essaie d'éviter les termes comme « maître » ou « propriétaire ». Beaucoup de gens en veulent à leur chien de ne pas leur obéir. Ils ont ces attentes parce qu'ils pensent avoir un sentiment de propriété sur le chien. Mais si nous considérons notre chien comme un partenaire, cette attente n'existe plus. 

Pourquoi certains chiens ont-ils besoin d'un comportementaliste ?
Malheureusement, la plupart des chiens ne mènent plus le mode de vie pour lequel ils ont été élevés. Les chiens sont des animaux sociaux, intelligents et émotionnellement complexes, et leurs besoins sont de moins en moins satisfaits. Ils ont besoin d'être stimulés mentalement, et pas seulement physiquement. 

Publicité

J’entends souvent « un bon chien est un chien fatigué », mais j'aime dire « un bon chien est un chien correctement stimulé ». De nombreux problèmes de comportement surviennent chez des chiens qui s'ennuient ou qui ont des problèmes spécifiques à leur race. Par exemple, les bull terriers peuvent courir après leur queue de manière obsessionnelle. Ce problème comportemental peut entraîner une mauvaise qualité de vie pour le chien. Il est temps de vous tourner vers un comportementaliste animalier si vous voulez rendre votre chien heureux ou si vous pensez que cela vous aiderait à mieux le comprendre.

Comment savoir ce qu’un chien pense ou ressent ?
Nous avons la chance que ces animaux puissent communiquer une grande partie de ce qu'ils ressentent. Si vous savez lire leur langage et connaissez des notions de psychologie canine, vous pouvez très bien comprendre ce qui se passe dans leur tête. Si vous voyez votre chien se lécher les babines alors qu'il n'y a ni nourriture ni boisson à proximité, il se pourrait bien qu'il envoie un message indiquant qu'il est inquiet, mal à l'aise ou stressé. Si nous pouvons le reconnaître, nous pouvons l'aider à surmonter le problème sans qu'il ne s'aggrave.

Comment se déroule une séance ?
Tout d'abord, j'essaie d'apprendre à connaître le chien et de comprendre l'origine de ses problèmes. Ensuite, je fais part de mes découvertes à son partenaire humain et nous élaborons ensemble un entraînement personnalisé. La formation se termine lorsque le chien peut rester seul à la maison [en cas d'anxiété de séparation], qu'il n'est plus agressif envers les étrangers ou les autres chiens, qu'il ne craint plus de se promener, etc. 

Publicité

Quel genre de personnes viennent vous voir ?
Les personnes avec lesquelles je travaille sont très ouvertes d'esprit, généralement des personnes âgées de 30 à 50 ans qui veulent le meilleur pour leurs chiens. Elles cherchent des solutions à des problèmes de comportement ou veulent s'assurer que leur chien est stimulé autant que possible.

Quelles sont les erreurs les plus courantes commises par les humains vis-à-vis de leur chien ?
Ne pas connaître suffisamment la biologie et les besoins de leur chien en fonction de sa race. L’autre question importante concerne les punitions. Les humains vivent dans une société basée sur la punition, mais la différence entre nous et ces animaux est que, lorsque nous sommes punis, la plupart du temps, nous comprenons exactement pourquoi nous avons reçu cette punition. Par exemple, lorsque vous recevez une contravention, vous savez que c'est parce que vous avez dépassé la limite de vitesse.

Mais les humains ne peuvent pas communiquer avec les chiens d'une manière aussi complexe, de sorte que les chiens ne comprennent pas pourquoi ils ont été punis. Cela peut les traumatiser et les faire avoir peur de nous. Parfois, la punition peut même les rendre agressifs. Imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez dans un pays dont vous ne connaissez pas la langue et que quelqu'un commençait à se disputer avec vous dans la rue. L'empathie peut nous être d'un grand secours dans nos rapports avec les chiens ou les autres animaux de compagnie.

Publicité

Comment se comporte un chien difficile ? Que faire si votre entraînement ne fonctionne pas ?
Les chiens difficiles sont mes préférés. Ce sont eux qui me mettent le plus au défi et me forcent à être plus créatif, à lire davantage et à poser plus de questions. Un chien peut devenir difficile parce qu'il souffre d'une maladie mentale qu'il a contractée à la naissance ou qu'il a développée au cours de sa vie, ou même à cause d'un problème hormonal. Par exemple, les chiens peuvent être plus agressifs en raison d'une augmentation du taux de testostérone. Cela peut aussi être dû au fait qu'on leur a appris à se comporter de la sorte. Ce que nous considérons comme difficile peut être pour eux un mécanisme d'adaptation qui les a aidés à survivre dans le passé. Nous savons également qu'une chienne enceinte dont la qualité de vie est médiocre peut donner naissance à des chiots qui seront plus anxieux. Si vous achetez un chien, il est important que vous le fassiez auprès d'un bon éleveur qui aime et promeut le bien-être de ses animaux. 

Les chiens qui ont appris à se comporter de cette façon peuvent être dressés pour apprendre que d'autres comportements sont tout aussi efficaces et moins problématiques. Si je ne peux pas modifier le comportement, un vétérinaire peut recommander certains médicaments. Les meilleurs résultats sont obtenus en combinant un traitement médicamenteux avec une thérapie comportementale.

Que peuvent faire les gens pour avoir une meilleure relation avec leur chien ?
Une relation saine avec un chien repose avant tout sur la confiance. Cela signifie à la fois faire confiance aux décisions de votre chien, mais aussi que votre chien vous fasse confiance. Pour développer ce type de relation, il est important d'être cohérent dans votre comportement et de faire des activités quotidiennes ensemble, y compris des exercices d'entraînement modernes basés sur des récompenses positives, des sports et des activités comme des parcours d'agilité ou des exercices d'odorat, etc. Il est important de jouer correctement avec eux.

Publicité

Pourquoi un chien peut-il être déprimé ?
Les chiens peuvent devenir dépressifs si leurs besoins ne sont pas satisfaits pendant une longue période. Leur besoin de sécurité, d'interaction sociale, de liberté ou de stimulation mentale sont parmi les plus importants. Pour entamer le processus de guérison, nous devons commencer à répondre à ces besoins. La curiosité fait partie d'un système émotionnel qui aide à combattre la dépression, même chez les humains. Nous pouvons développer la curiosité d'un chien grâce à diverses stratégies d'enrichissement comportemental, notamment en utilisant une variété de gamelles interactives, dont le principe est d’obliger l’animal à fournir un effort pour accéder à sa nourriture.

Certains disent qu’un chien vous écoutera si vous vous comportez comme un alpha. Mythe ou réalité ?
Mythe ! Toutes les informations sur lesquelles je me base dans cette profession proviennent de la science (biologie, éthologie, psychologie, médecine, anthropozoologie, etc.), et jusqu'à présent, personne n'a pu prouver scientifiquement ce concept d’« alpha ». Au contraire, plusieurs études ont que cela peut nuire à la qualité de vie du chien. Il est beaucoup plus efficace d'avoir une relation basée sur la coopération et la confiance.

En revanche, l'idée que s'occuper d'un chien, c'est comme s'occuper d'un enfant, est vraie, mais jusqu'à un certain point. Vous pouvez expliquer certaines choses aux enfants et vous pouvez vous faire comprendre assez facilement lorsqu'ils grandissent. Un chien vit une dizaine d’années et vous ne pourrez jamais avoir de conversation avec lui. Mais ses besoins sont également très fondamentaux : sécurité, interaction sociale, stimulation mentale, bonne nourriture, environnement propre, etc.

Pourquoi pensez-vous que la relation entre les humains et les chiens est si spéciale ?
Une étude récente a montré que si nous regardons notre chien dans les yeux, l'hormone ocytocine est libérée dans notre cerveau, ce qui se produit également lorsqu'une mère regarde son enfant. C'est la première espèce animale que nous avons réussi à domestiquer, il y a plus de 15 000 ans. Pendant tout ce temps, nous avons joué les dieux avec cette espèce, en sélectionnant les qualités pour que chaque race ait ses propres caractéristiques. Outre l'apparence physique, les humains ont sélectionné et élevé les chiens les plus dociles et affectueux, ceux qui étaient intéressés par une interaction avec nous.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook

Tagged:

Therapie, chiens, 10 Questions, santé mentale, comportementaliste

Dans
le même genre
Comment j'ai tenté de domestiquer « l'esprit singe » grâce à la méditation
La maternité, dans l’angle mort du féminisme
La pandémie a aggravé les cas de psoriasis
Un chatbot pour venir en aide aux streameurs que personne ne regarde
Y’a des tatouages qu’on ne pourrait recouvrir pour rien au monde
Les chiens captent quand on parle une autre langue
Se percer ses boutons jusqu'au sang à cause des réseaux sociaux
6 questions pour revoir notre perception du bide à bière