Le mode « navigation privée » ne sert à rien

À part si vous aimez les thèmes de couleur sombre.

26 November 2020, 8:44am

Avec son thème sombre et son logo d'espion à l'ancienne, le mode privé de votre navigateur peut vous donner l'impression que vous naviguez en toute sécurité. Il n’en est rien. En réalité, votre activité peut rester visible par les sites web que vous consultez, votre fournisseur d'accès à Internet et autres collecteurs de données. Ce n’est pas un secret : sur Chrome, Safari et Firefox, cette information apparaît même en page d’accueil.

Publicité

Et pourtant, selon une étude réalisée en 2018 par l'université Leibniz de Hanovre et l'université de Chicago, nombreux sont les internautes qui surestiment la protection des données offerte par la navigation privée : 40 % des participants pensaient que leur emplacement ne pouvait pas être localisé, et environ 22 % pensaient que le gouvernement et les fournisseurs d'accès Internet ne pouvaient pas suivre leur activité. 

Seulement voilà : à part supprimer l’historique et les cookies de votre navigateur une fois que vous avez fermé la fenêtre, la navigation privée ne sert absolument à rien. 

L'historique de votre navigateur comprend les sites que vous avez visités et le texte que vous avez tapé dans les formulaires web (par exemple, lorsque vous vous connectez à un site avec votre adresse électronique), tandis que les cookies sont de petits fichiers stockés dans votre ordinateur ou votre navigateur, contenant des informations sur vos habitudes en ligne. Vous pouvez facilement supprimer à la fois votre historique et les cookies dans le mode de navigation normal.

La fenêtre de navigation privée sur Google Chrome. Capture d’écran : Google. Ordinateur : Pixabay/Sara_Torda. Arrière-plan : Adobestock/Gaihong.

Le mode navigation privée n’empêche pas les traqueurs d'identifier les utilisateurs individuels. Et votre fournisseur d'accès Internet peut toujours collecter des données, comme votre adresse IP. Celle-ci peut alors être comparée à ce qu’on appelle l’« empreinte digitale du navigateur », c'est-à-dire les informations que votre ordinateur met à la disposition des sites pour qu'ils puissent s'afficher correctement, en tenant compte de la résolution de votre écran, de votre système d'exploitation, de votre emplacement et de votre langue. Ces paramètres du navigateur peuvent sembler génériques, mais combinés, ils sont en fait assez uniques.

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union européenne ne précise pas pendant combien de temps votre fournisseur peut conserver vos informations personnelles, comme les données relatives au trafic. Il indique seulement qu'elles peuvent être conservées aussi longtemps que nécessaire, avant d'être anonymisées ou supprimées. Il stipule également que les entreprises qui conservent vos données doivent être en mesure de justifier la durée de leur conservation, ce qui permet à des organismes gouvernementaux comme la police de les demander et de les obtenir

Heureusement, il existe des moyens de se protéger. Il y a Tor, un navigateur gratuit qui transmet chaque requête à au moins trois serveurs choisis au hasard. Le cryptage multicouche de Tor permet de dissimuler efficacement votre position et d'empêcher le suivi de votre trafic. Mais même Tor n'est pas sûr à 100 %, donc si vous êtes un maniaque de la protection des données, vous pouvez le combiner avec un VPN payant. 

La méthode la plus sûre consiste à télécharger Tails. Développé avec le soutien financier de Tor, ce système d'exploitation portable peut être installé gratuitement sur une clé USB ordinaire. Tails contourne complètement votre disque dur, de sorte qu'il peut être branché et débranché chaque fois que cela est nécessaire. Lorsqu'il est branché, toutes vos connexions réseau transitent à travers Tor, et la mémoire vive de l'ordinateur est effacée après chaque extinction, ne laissant aucune trace. Lorsqu'il n'est pas branché, vous pouvez utiliser votre système d'exploitation habituel, comme Windows ou MacOS. 

Ce niveau de protection est assez avancé, donc privilégiez Tor pour vos recherches anodines. Et n'oubliez pas : la navigation privée équivaut à un espion avec une fausse moustache et des lunettes en guise de déguisement.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

Internet, safari, Firefox, Chrome, mac, windows, protection des données

Dans
le même genre
La pandémie a permis de vivre sans être perçus et certains aimeraient que ça continue

par Nana Baah; illustrations Derek Abella; traduit par Stephen Sanchez

Les gens qui ont zéro présence en ligne seraient plus sexy que les autres
Pourquoi les hommes aiment-ils tant balancer des pierres dans l'eau ?
Quels tatouages seront ringards dans dix ans ?
Dans le quotidien d'une jeune skateuse parisienne
On a rencontré le mec qui donne des cours de maths sur Pornhub
« La porte est ouverte », le nouveau kink à la mode sur Grindr
Voici quelques-unes des photos les plus marquantes de cette année