FYI.

This story is over 5 years old.

The Erik Lavoie Issue

Va Chier

Erik is really good at French.
EA
Κείμενο Erik Anthony Lavoie

Photo by Roe Ethridge.

Tout allait bien. j’était en secondaire une. J’allais à L’Academie Lafontaine de St-Jérome. J’étais un anglais franco Québéquois qui savait toute les jokes de Slap Shot, Elvis Gratton, et des Bleu Poudres comme tout les autres. La seule différence était qu’à la maison je parlais en anglais avec ma famille. Pour moi, parler anglais avait toujours été un avantage. Jusqu’à ma deuxieme année de secondaire. À ce moment là c’est devenu un veritable cauchemar. La fameuse loi 101 était revenue dans le décor politique. Du jour au lendemain, des criss de caves ont commencés à me harceler, à me crisser des volées, à me niaiser, à m’empêcher de m’assoir avec mes amis à la café, en disant “pas de bloke à table,” à écrire sur mon casier genre “tête carrée, retourne en Ontario” ou “101” partout ou ils le pouvaient. J’ai vécu l’enfer pendant trois ans grâce à des ostis d’calisses d’innocents de joueurs de hockey cossum à marde qui étaient supposés être les plus cool de l’école. Après tout ce temps, j’aimerais bien ça aujourd’hui voir ousqui sont rendus ces tabarnacs de sans dessins là, encore à St-Jérome sur le BS sûrement. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenus malgré ma tête carée (Dominic Fortin, Louis-Philippe Bougie, Gregoire Lafortune, Hugo Machicado, Alexandre Desjardins, Charles Boisonneaux, Francis Vachon, Joelle Gagnon… ) ERIK ANTHONY LAVOIE