FYI.

This story is over 5 years old.

the vice guide to travel

Le guide VICE des Balkans

Dans cet épisode, on rencontre Paul Polansky, un activiste américain des droits de l'homme que l'ONU a fait venir au Kosovo pour superviser les camps de déplacés internes, et qui s'est retourné contre cette même organisation quand il a compris que sa...
13 janvier 2012, 2:50am

Les gitans d'Europe tirent la courte paille partout où ils vivent, mais au Kosovo cette paille est encore plus courte et toxique. À la fin des années 1990, pendant que Serbes et Albanais s'accusaient mutuellement de nettoyage ethnique dans la région, ils parvenaient à s'accorder sur un point : les gitans devaient gicler. Ils ont fait usage de tactiques éprouvées par le temps comme brûler leurs maisons et assassiner leurs aïeux. Alors que la situation s'embrasait et que les atrocités commises contre les gitans passaient au niveau supérieur, l'ONU a pris conscience de la nécessité d'agir : ils ont construit des camps de réfugiés pour les gitans sur une ancienne décharge industrielle et les y ont laissés jusqu'à ce que tous les enfants souffrent d'empoisonnement au plomb. Dans cet épisode, on rencontre Paul Polansky, un activiste américain des droits de l'homme que l'ONU a fait venir au Kosovo pour superviser les camps de déplacés internes, et qui s'est retourné contre cette même organisation quand il a compris que sa négligence faisait le boulot que les Serbes et les Albanais n'avaient pas pu finir. À savoir, le boulot du génocide.