FYI.

This story is over 5 years old.

Stuff

Des excréments liquides contraignent un avion de la British Airways à rebrousser chemin

Ce week-end, un vol ralliant Heahtrow à Dubai est devenu le théâtre du fait divers le plus stupide de l'année.
18.3.15

Photo via

Cet article a été initialement publié sur VICE UK. Ce week-end, un vol de la British Airways a été contraint de faire demi-tour et d'atterrir parce qu'un type avait pondu des excréments à l'odeur tellement critique que l'avion est devenu inutilisable. Imaginez-vous vivre votre vie en sachant que votre merde s'est avérée suffisamment effroyable pour contraindre un 747-400 d'atterrir. Vos matières fécales ont fait trembler en plein ciel un un avion évalué à 500 millions d'euros. Après ça, imaginez-vous regarder dans les yeux la personne que vous aimez. Imaginez-vous embrasser votre mère. Impossible. Votre sphincter est désormais un terroriste.

Samedi dernier, ce vol de la British Airways ralliant Heathrow à Dubai a été contraint de revenir à son point de départ au bout de 30 minutes – sur un vol qui devait initialement durer sept heures. Tout ça parce que quelqu'un a commis un attentat chimique dans les toilettes.

Abhishek Sachdev, un conseiller du district de Herstmere – qui n'a clairement jamais entendu l'expression « c'est la première poule qui chante qui a pondu l'œuf » – se trouvait dans l'avion. Il a d'ailleurs tweeté (« Dingue ! Notre vol de la BA vers Dubai est retourné à Heathrow parce que quelqu'un a fait un caca odorant dans les toilettes ») mais a également confié au Daily Mail ses impressions sur l'odeur. Encore un fois : imaginez-vous produire une odeur tellement immonde qu'un conseiller anglais se sente obligé d'en parler à un quotidien national.

« Le pilote a fait une annonce pour réquisitionner un membre d'équipage de la cabine, et nous avons compris qu'il se passait un truc bizarre » explique-t-il. « Au bout de dix minutes le commandant a repris la parole : "Vous aurez sans doute remarqué qu'une forte odeur s'échappe actuellement de nos toilettes." […] Le pilote a ensuite expliqué qu'il s'agissait d'excréments liquides. Ce sont les mots qu'il a utilisé. »

À l'heure où j'écris ces lignes, deux mystères restent à élucider : l'apparente connaissance profonde de l'état liquide de la merde en question suggère d'une certaine manière que le pilote serait allé constater lui même l'affaire. Ensuite, on ignore toujours la teneur du repas qui a provoqué cette immondice. Dans tous les cas, le vol a été reporté au lendemain et la British Airways a fait une déclaration comme quoi ils étaient « Vraiment désolés pour la gêne occasionnée » avant d'offrir à tous les passagers – y compris le responsable de toute cette merde – une nuit d'hôtel. Tout est bien qui finit bien.