FYI.

This story is over 5 years old.

guide

Girl News - Ce que boivent les filles

Tout le monde se bourre la gueule pour les mêmes raisons (en fait, elles sont au nombre de deux : 1. boire c’est marrant et 2. la vie est tout le temps chiante), mais la façon de se bourrer la gueule varie selon les genres.
1.7.11

Tout le monde se bourre la gueule pour les mêmes raisons (en fait, elles sont au nombre de deux : 1. boire c’est marrant et 2. la vie est tout le temps chiante), mais la façon de se bourrer la gueule varie selon les genres. Comme pour tout le reste, la relation que les filles entretiennent avec l’alcool dépend de leur classe sociale et de leur bagage culturel, de leur corpulence et de ce à quoi elles aspirent à devenir – que ce soit pour s’amuser comme un mec (ce qui n’est pas vraiment autorisé, en réalité) ou pour devenir une version altérée d’elle-même (ce qui n’est pas plus toléré). Bref, c’est baisé.

Publicité

Même si plein de femmes ne sont pas tout à fait prêtes à faire une place à la nourriture dans leur vie, quasiment toutes s’enfileront 16 mimosas juste pour déconner, et ce, sans aucun problème. De plus, chacune d’entre nous boit à peu près tous les types d’alcool qui existent : on a le droit aux « boissons de filles », mais la bière est tout aussi recommandée. Aussi, les filles gèrent mieux la gueule de bois depuis la découverte des eaux vitaminées. De plus, à cause des implications socio-culturelles engendrées par l'alcool (garçons=c'est cool ; filles=c'est sale), elles ont tendance à mesurer leur consommation.

LE CHAMPAGNE

Le champagne est ma boisson préférée. J’aime tous les champagnes, parce qu’en boire est un remède contre tout ce qui s’annonce comme étant moins merveilleux pour la suite de la soirée. C’est délicieux comme un truc d’adulte, pas comme un bonbon (je m'adresse à vous, le vin blanc) et ouvrir la bouteille revient à faire un effort sexy, comme quand on se sert d’un marteau.

J’ai toujours une bouteille de champagne bon marché (de mousseux en fait) et une autre très chère chez moi pour être prête à impressionner les différents types d’invités que je suis susceptible de recevoir. C’est aussi le seul cadeau que je reçois/offre à d’autres filles parce que c’est le genre de cadeau qui leur/me plaira à tous les coups.

Les filles qui adorent le plus le champagne sont celles qui travaillent dans la mode, les médias et les « agences », parce que quand tu es stagiaire et donc sans le sou, tu vas à des soirées et autres cocktails mondains tous les soirs où tu manges des minis fours et des verrines arrosés de quantités illimitées de Moët. Boire du champagne gratos devient une vraie compétition avec soi-même : « combien de coupes suis-je en mesure de boire, sans risquer de gerber ou de foutre en l’air mes chances d’avoir un jour une vraie carrière ? » Parce que tout le champagne que tu n’as pas bu équivaut à de l’argent que tu as perdu. Je peux dire non à de la vodka gratuite et à de la bière gratuite mais jamais, jamais à du champagne.

Publicité

En plus : s’habiller comme une merde (avec le vieux t-shirt de ton père, un jean découpé et des boots montantes en faisant croire que ton look est volontairement clodo-chic alors qu’en fait, chère lectrice, c’est juste une conséquence de ta gueule de bois), quand tu tiens une coupe de champagne est instantanément pardonné. C’est dommage que les nouvelles bonnasses pétées de thunes comme les sœurs Kardashian définissent les tendances actuelles, parce qu’il n’y a pas si longtemps, le champagne passait pour une importation secrète venant d’une terre lointaine et ancienne faite d’argent, de privilèges et de rappers jiggy. Aujourd’hui c’est aussi banal qu’un sac Vuitton. Chienne de vie.

LES COSMOPOLITAINS

Non, c'est pour déconner en fait.

LE VIN

La plupart des vins blancs – les moins chers en tout cas, je ne connais aucune meuf qui a déjà investi beaucoup d’argent dans une bouteille de blanc - ont le goût des bonbons les plus dégueux (genre ceux qu’on te file gratos dans les magasins ou les restos chinois), liquéfiés puis reconstitués en alcool. Et le pire, c'est que ça marche sur toutes les meufs. Si tu veux savoir ce qu’est « l’apocalypse joyeuse », prends deux filles, cinq bouteilles de vin et met le tout sous une véranda. Je ne sais même pas si je peux parler de ça ? C’est pas censuré ? Aussi,  il faut que le vin blanc soit bien frais. En réalité, si ce n'était pas autant la honte à commander, ce liquide jaune suffirait à mon bonheur pour le reste de ma vie.

Publicité

LA TÉQUILA

Pas tant la « tequila » en mode « shots de mauvaise tequila. » Comment ça il y a un côté hyper sexy à voir une meuf qui se lèche le poignet (qui se, hum, lèche le poignet), en jetant sa tête en arrière pour étendre et montrer son cou de cygne, faisant glisser un peu de liquide doré le long de sa gorge (sa gorge) pour finir par sucer la pulpe d’un fruit ? Vraiment ? Mais qui a inventé cette pratique étrange ? (D’ailleurs tout ce qui est cous et intérieurs de poignets à l’air sont des signes de disponibilité sexuelle donc c’est peut-être un complot du gouvernement pour booster la fertilité de la nation ?)

LE WHISKY

L’idée reçue selon laquelle les filles n’aiment pas le whisky est vraiment super conne. Vous n’avez jamais vu cette très mauvaise série avec Ted Danson nommée Damages ? Le whisky est une sorte de médicament, à ceci près qu'il est chaud. Et non, on ne boit pas de Bourbon pour vous impressionner comme quand Demi Moore fumait de gros cigares dans les années 1990s. Par pitié, arrêtez de ne penser qu’à votre gueule.

LA BIÈRE

Est ce que les filles aiment la bière ? Oui. Est-ce qu’on aime la bière de la même façon que les garçons ? Pas vraiment.

Mon pote est « le roi de la bière » ou je sais pas comment on appelle ça (un genre de « roi d'un territoire où la notion de travail n'existe pas »). Alors que moi si tu me fais goûter trois sortes de bières différentes, je les qualifierai toutes de « bière » et puis je me ferai chier parce que les mots qui décrivent la bière sont genre « malt », « boisé », « avec un arrière goût de hêtre », « rot douloureux », et autres termes typiquement masculins. Ceci dit, il existe des filles qui ne reculent pas devant les mots « ambré » ou « houblon », mais la bière (enfin, surtout la pinte) est tellement la « boisson des hommes » par excellence que j’ai du mal à comprendre pourquoi on est censé sortir « boire des bières » tout le temps comme si ça n’était pas un truc sexiste. Soyons clairs : la bière c’est délicieux et ça se marie très bien avec la viande, mais la culture de la bière est strictement réservée aux hommes.

Publicité

Les filles choisissent leurs bières comme elles choisissaient leurs équipes de foot à l’école : en fonction des couleurs. J’aimais bien la forties avant (parce que j'aime bien les clips de rap) ; maintenant j’aime bien la Budweiser parce que le logo est parfait et parce que j’ai lu une interview de Robert Pollard où il disait qu’il aimait la Budweiser. J’aime bien la Löwenbräu parce que la canette est couleur « bleu paon ». Mon pote Derek la déteste parce que la couleur est « tellement belle qu'elle en devient arrogante ».

La bière de fille par excellence c’est définitivement la Bud Light Lime. Vous avez déjà goûté ? Si vous êtes un homme, vraisemblablement jamais. Elles font la taille d’un berlingot de candy'up et elles ont un goût d’eau.

Petit conseil : mettez plusieurs pailles dans un pichet de bière et vous devenez un épisode de Friends humain, mais dans un bar.

LES ALCOOLS FORTS

La vodka et le gin sont des compléments aux régimes féminins. Les boire on the rocks, avec de l’eau gazeuse éventuellement et une rondelle de citron ou—plus fille—se concocter un Bloody mary (jus de tomate, céleri et raifort obligatoires). Il s'agit du choix le plus commun pour les filles dans la tranche horaire 19h-21h, parce qu’il doit être l'origine de ce qu'il se passera après, bien avant que vous soyez toutes bourrées et qu’il soit l’heure de commander des frites.

LES « PRÉMIX »

Historiquement, les alcopops sont considérés comme des boissons de meufs, mais depuis quelque temps, les bouteilles ont été repensées pour plaire aussi aux hommes. Ce truc est ridicule en toute circonstance, et n'est acceptable que si vous ne disposez pas de votre propre appartement ou êtes mineur(e). Il s'agit d'un terrain de consommation réservées aux lycéennes, qui en boivent quatre et les vomissent devant la maison de leur prof d’espagnol et quand leur pote Chris essaye de nettoyer la gerbe avec de l’eau, et que ça gèle parce qu'on est en plein milieu de l’hiver et dans le trou du cul du Canada (au cas où vous auriez zappé).

« SEX ON THE BEACH »/« BLOWJOBS »/« BUTTERY NIPPLES »/TOUTE BOISSON IMPLIQUANT UNE LOURDE CONNOTATION SEXUELLE

Va te faire foutre, creep. On ne boira jamais l'une de ces merdes.