Publicité
Life

10 questions que vous avez toujours voulu poser à une personne tatouée au visage

« Je vois les gens me regarder à des kilomètres. »

par Thomas Pedroli; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
16 Avril 2019, 7:16am

Photos : Kas van Vliet

Un tatouage facial est un parti pris. Vous ne pouvez pas le cacher, ni chez votre marchand de journaux, ni lors de votre première rencontre avec les parents de l'amour de votre vie. Il est toujours là, établissant le contact avec la personne avec laquelle vous communiquez, de la même manière que vos yeux et votre bouche.

Bram Zaliger porte un tatouage facial depuis des décennies. Il s’agit d’une flamme, en plein milieu de son front. Bien qu’il soit relativement petit, il est impossible de ne pas le remarquer. J'ai toujours voulu savoir ce qui se passe dans la tête des gens qui se font tatouer le visage, alors j'ai posé quelques questions à Zaliger à ce sujet.

VICE : Pourquoi as-tu décidé de te faire tatouer le front ?
Bram Zaliger : Je l'ai fait en 1982 à Amsterdam. J'avais la trentaine. J'étais un peu rebelle à l'époque. Je faisais partie du mouvement squat de la ville et je voulais avoir un tatouage à un endroit insolite. C'est comme ça qu’il a fini sur mon front.

Qu'a dit ta mère a dit quand elle l'a vu ?
Je n’avais aucun contact avec mes parents à ce moment-là, donc je n’ai jamais vu leur réaction. Mes amis ont mis un peu de temps à s'y habituer. Mais vous devez constamment expliquer ce que vous avez sur le visage, ce que cela signifie et pourquoi vous l'avez. Vous êtes toujours au centre de l'attention. Je m’y suis habitué au fil des années. L'attention ne me dérange plus. C'est juste un peu agaçant quand les gens continuent à me poser des questions à ce sujet.

Désolé. Quelles sont les questions les plus stupides qu’on te pose ?
C'est surtout la façon dont les gens m'abordent qui est vraiment stupide. Je vois les gens me regarder à des kilomètres. Puis ils me tournent autour pendant quelques minutes avant de m’approcher et de dire : « Puis-je vous demander quelque chose ? » Va te faire foutre. Cela peut sembler un peu dramatique, mais j’ai l’impression qu’ils violent ma vie privée. Et parfois, les gens me demandent si je suis pompier.

Pourquoi une flamme ?
Je ne m’en souviens pas vraiment. Je crois que cela avait quelque chose à voir avec le feu de l'esprit. Il était minuscule à la base, mais je l'ai fait agrandir quand les couleurs ont commencé à s'estomper. Cela se produit tous les deux ans, surtout si le tatouage est constamment exposé au soleil. Au bout d'un moment, il ne restait plus qu'un petit griffonnage. Tout le monde pensait que c'était une gouttelette, alors que pas du tout – c'est une flamme. Pour m'assurer que les gens le comprennent, je l'ai refait – en plus grand, cette fois-ci.

Est-ce qu’on te demande parfois si ton tatouage représente une sorte de conviction politique extrême ?
On me demande surtout si je l'ai fait pour des raisons religieuses. Je pense que les gens le confondent parfois avec les points que les Hindous ont sur le front – ceux qui représentent un troisième œil. En tout cas, je ne suis pas vraiment une personne religieuse. Mon tatouage est purement décoratif.

Est-ce plus douloureux d'avoir un tatouage sur le visage ?
J'ai vraiment senti le forage sur mon crâne. Il n'y a pas de graisse entre la peau et les os, et la peau est très fine. Donc ce n'était pas très agréable. Heureusement, j'avais bu un peu pour soulager la douleur, alors ce n'était pas si terrible.

As-tu déjà eu des problèmes sur le plan professionnel à cause de ton tatouage ?
Non. Avant de me faire tatouer, j’avais déjà pris la décision de ne plus jamais travailler dans un endroit où cela poserait problème. Je travaillais dans une ferme forestière à l’époque, et j'avais déjà occupé plusieurs postes de bureau auparavant, mais lorsque j'ai fait mon tatouage, je savais que je ne voulais plus jamais faire une chose pareille. Je travaille actuellement dans le bar d’un studio de répétition pour groupes. Le monde de la musique est bien sûr habitué aux tatouages.

As-tu déjà jeté un œil dans le miroir et pensé « Oh, merde » ?
Oui, parfois, mais ces moments s’en vont aussi vite qu’ils arrivent. Cela m’arrivait surtout au début, quand je devais constamment expliquer à ma famille, à mes amis et à mes connaissances pourquoi je l'avais fait – dans ces moments-là je me maudissais de l'avoir fait. Mais ce sentiment n'a duré qu'un an environ.

Ton tatouage te permet-il de coucher plus souvent ?
Je ne sais pas. J'avais une petite amie qui en était folle. J'ai aussi fréquenté une femme qui avait un tatouage de serpent à l'arrière de sa tête. En général, il était couvert par ses cheveux, mais de temps en temps, elle se rasait la tête pour que le serpent apparaisse.

Envisages-tu de te faire d’autres tatouages sur le visage ?
J'y ai bien réfléchi, mais je l'aime bien tel quel. Je ne veux pas que mon visage soit couvert de tatouages. J’en ai à d'autres endroits : une rose sur mon bras, une tête de taureau et un tatouage de pouf en bas du dos. Le dernier, c’est parce que mon ex avait insisté pour que je le fasse en tant que symbole de notre relation. Je ne sais pas pourquoi, mais je l’ai fait.

Merci !

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.