FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Bannie des JO, la Russe Yelena Isinbayeva a pourtant été élue au CIO

La star du saut à la perche russe a été élue à la commission des athlètes, malgré son bannissement.
19.8.16
Wikimedia Commons

La star russe du saut à la perche Yelena Isinbayeva détient le record du monde actuel de sa discipline. A 34 ans, elle a remporté l'or olympique deux fois, les championnats du monde trois fois et les championnats du monde en salle quatre fois.

Mais Yelena Insinbayeva a aussi été interdite de participer aux Jeux olympiques de Rio, comme toute la sélection d'athlétisme russe. Elle n'a jamais été contrôlée positive à une substance illicite, mais est "victime" du coup de balai sur l'athlétisme russe décidé par l'IAAF, après la découverte d'un système de dopage protégé par l'Etat. Son appel fut rejeté par le Tribunal arbitral du sport.

Publicité

Malgré cette mise au ban, cependant, Isinbayeva a été élue membre du Comité international olympique (CIO) jeudi, parce qu'il n'y a que le CIO pour laisser entrer un athlète banni dans son organisation.

Il y a quelques jours, elle avait pourtant déclaré au média russe TASS qu'elle ne « sera jamais d'accord avec le fait qu'ils m'ont bannie. Je ne le pardonnerais jamais. »

« Qu'est-ce que je peux dire à celle qui sera championne ?, avait-elle ajouté. Elles seront deuxièmes par défaut. » Isinbayeva a remporté l'or à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008. Elle est arrivée troisième à Londres en 2012.

Mais l'élection à la commission des athlètes du CIO est votée par les athlètes aux Jeux, puisque cet organisme les représente. Et Isinbayeva a été autorisée à se présenter malgré son bannissement, et malgré le fait qu'elle avait raté la deadline pour annoncer sa candidature d'un bon mois, selon Inside the Games. Il y avait 23 candidats pour 4 postes, et Isinbayeva, qui a été aperçue de nombreuses fois à travers le village olympique à Rio (malgré son bannissement on rappelle), est l'une des 4 élues. Elle est accompagnée de l'Allemande Britta Heidemann (escrime), de la Sud-Coréenne Ryu Seug-min (tennis de table) et du Hongrois Daniel Gyurta (natation).

Moins de la moitié des 11 245 Olympiens se sont présentés au vote. Isinbayeva a reçu 1365 voix.

Isinbayeva, qui a été très critique envers l'IAAF après sa décision de suspendre la sélection russe, fait donc partie du CIO. Son mandat de huit ans commencera après la cérémonie de clôture et elle pourra voter pour choisir les villes hôtes des prochains Jeux olympiques.

Elle avait déjà annoncé par le passé qu'elle se présenterait aussi à la présidence de la fédération d'athlétisme russe.

Pour rappel, la dernière fois qu'Isinbayeva a fait les gros titres, c'est quand elle a soutenu la loi russe contre la "propagande homosexuelle", alors qu'elle était "maire" du village olympique durant les JO d'hiver 2014 de Sotchi.

[Inside the Games]