FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Wes Morgan n'était pas titulaire avec la Jamaïque dimanche « parce qu'il avait trop fait la fête »

Tu sais que t'es au sommet quand tu te présentes à une compétition internationale avec une gueule de bois d'une semaine et que ton coach est quand même content de t'avoir.
6.6.16

Que Dieu bénisse Wes Morgan et tout ce qu'il représente. Le capitaine de Leicester, et international jamaïcain, est officiellement devenu une légende ce week-end : samedi, le Sunday Gleaner a annoncé que Morgan avait trop fait la fête après le titre de Leicester en Premier League. Le défenseur des Foxes s'est mis tellement dégueu qu'il n'a pas pu être aligné dans le onze de départ lors du premier match de Copa America de son équipe contre le Venezuela dimanche soir. On rappelle que le championnat anglais s'est terminé il y a bientôt un mois maintenant.

Publicité

Mais le héros dans cette histoire est évidemment le sélectionneur de la Jamaïque Winfried Schäfer, qui, bizarrement, comprend tout à fait la situation :

« Notre équipe est au complet. Wes Morgan est arrivé mais il est fatigué, c'est clair. Il ne s'est pas entraîné de la semaine. Il a fait la fête à Londres et en Thaïlande, mais je suis très heureux qu'il soit là et peut-être qu'il pourra nous aider pour le deuxième match, mais pas pour le premier, ce sera trop difficile pour lui », a-t-il expliqué au Sunday Gleaner.

Voilà une photo de Morgan visitant le Temple du Bouddha d'Emeraude à Bangkok, avec des lunettes de soleil pour dissimuler sa gueule de bois :

Finalement, ironie de l'histoire, Morgan a bien participé au premier match de la Jamaïque lors de cette Copa America dimanche soir. Le défenseur n'était pas titulaire mais a dû remplacer Kemar Lawrence, blessé, à la 40e minute. Et il n'a pas fait mauvaise figure, car selon les compte-rendus du match, il a redonné une solidité défensive qui manquait à son équipe après avoir encaissé un but à la 15e minute. La Jamaïque s'est finalement inclinée 1-0.

Wes Morgan, lui, a dû transpirer les derniers grammes d'alcool qui lui restaient dans le sang.