Culture

Comment Apollinaire et Picasso furent accusés du vol de La Joconde

En 1911, le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci disparaît de ses cimaises au Louvre. Parmi les suspects : le poète français et le peintre espagnol.
4.4.17

Six jours à l'ombre. Six nuits à contempler le plafond de la Maison d'arrêt de Paris la Santé. Guillaume Apollinaire ne pensait pas finir au trou lorsqu'il accepte en 1907 l'offre de son ami Géry Pieret, un joueur de billard belge qu'il héberge chez lui. Les deux hommes s'étaient rencontrés quelques années auparavant alors qu'ils travaillaient dans le même établissement. À l'époque, Pieret avait été renvoyé pour une sombre affaire de chantage. Même si Apollinaire n'est pas sans ignorer les penchants de son ami pour le jeu et l'escroquerie, ce personnage fantasque le fascine inconditionnellement — il s'en inspire pour écrire le personnage du Baron d'Ormesan dans L'Hérésiarque et Compagnie — et l'engage même comme secrétaire pendant un temps. En 1907, Géry lui propose des statuettes phéniciennes sorties de nulle part pour une bouchée de pain, Apollinaire accepte et décide de les revendre à un ami à lui, un artiste qui est en train d'inventer le cubisme : Pablo Picasso.

Publicité

Quatre ans plus tard, 9h du matin. Le peintre Louis Béroud se rend au Salon Carré du Musée du Louvre en plein mois d'août pour y croquer son modèle favori, la divine florentine Lisa Gherardini, alias Mona Lisa. En 1911, La Joconde n'est pas encore la star incontestée du monde de l'art telle qu'on la connaît aujourd'hui, mais elle commence à jouir d'une certaine notoriété. Quoi qu'il en soit, lorsque Béroud arrive devant l'emplacement habituel de la toile, La Joconde a disparu ! Entre la Sainte Catherine du Corrège et l'allégorie du Titien, il n'y a désormais qu'un trou béant et quatre clous au mur. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, c'est l'affolement. Le musée est évacué et fouillé de fond en comble. Après des heures de recherche, les responsables du musée doivent admettre l'abominable vérité : La Joconde a été volée. Le même jour, près de soixante-dix inspecteurs sont dépêchés pour passer le musée au peigne fin. Dans le petit escalier menant à la cour Visconti, ils ne retrouvent que le cadre et la vitre du tableau. Le scandale éclate et le directeur du Louvre, Théophile Homolle, est contraint de démissionner.

Lire la suite sur Creators