FYI.

This story is over 5 years old.

Élections 2017

Pourquoi les élus polynésiens soutiennent-ils massivement Marine Le Pen ?

La candidate frontiste a recueilli son plus grand total de parrainages dans l’archipel, devant le Nord-Pas-de-Calais et l'Aisne.

« Si on m'avait dit, il y a quelques années, que Marine Le Pen recueillerait 35 parrainages ici… » Éric Minardi, 31 ans de vie en Polynésie française, dont 15 à représenter le Front national au niveau local, n'en revient toujours pas. Pourtant, ce n'est ni dans le Nord-Pas-de-Calais (28 parrainages), ni dans l'Aisne (24) que la candidate frontiste a recueilli le plus de parrainages, mais bien dans cette collectivité d'outre-mer, à près de 16 000 kilomètres de la métropole. Vingt-huit de ces parrainages proviennent de membres du Tahoeera, le parti orange de Gaston Flosse, monstre sacré de la scène politique locale depuis près de cinquante ans.

Publicité

En Polynésie plus qu'ailleurs, la politique est une affaire de soutiens. Les élections nationales (présidentielles, territoriales et européennes) n'ont qu'un seul but : asseoir le pouvoir des politiciens locaux. « En Polynésie française, le clivage gauche-droite n'existe pas », commence par poser Sémir Al Wardi, maître de conférences en science politique à l'université de Papeete. « Tout s'articule autour de la question de l'indépendance, entre autonomistes et indépendantistes. » Les citoyens ne regardent la vie politique qu'à travers le prisme de la Polynésie, indépendamment des campagnes en métropole.

Pour les présidentielles de 2017, Édouard Fritch, le président sortant de la Polynésie française, issu du parti indépendantiste Tapura, a décidé de soutenir François Fillon. En Polynésie, voter Fillon reviendra donc à voter Fritch. Dans l'opposition, Gaston Flosse, autonomiste, avait sollicité Fillon et Macron pour leur demander s'il pouvait leur apporter son soutien. Fillon a accepté le soutien de Fritch, et Macron a refusé le soutien de Flosse. Restait donc Marine Le Pen. Un choix étonnant pour ce gaulliste convaincu, fondateur historique du RPR. Il sera pourtant validé à l'unanimité par le parti Tahoeeralors d'un grand conseil tenu le 22 mars dernier.

Lire la suite VICE News