Publicité
Tech by VICE

Twitter vous encourage à espionner votre petite amie sans son consentement

« Que vous cache-t-elle ? Découvrez-le avec mSpy ! » peut-on lire sur une publicité publiée sur le réseau social.

par Joseph Cox; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
08 Juillet 2019, 7:39am

Image : AJ_Watt 

Cette semaine, Twitter a fait la promotion d'un logiciel conçu pour espionner son conjoint à son insu. Cela montre comment les entreprises qui commercialisent ces logiciels espions grand public – parfois connus sous le nom de stalkware ou spouseware en fonction de qui l’utilise contre qui – exploitent les plateformes pour essayer d'attirer plus de clients.

« Que vous cache-t-elle ? Découvrez-le [sic] avec mSpy ! peut-on lire sur une capture d'écran de l’annonce pour « mSpy Lite Phone Tracker App » publiée sur Twitter. L'annonce nous donne un aperçu des notifications auxquelles un client pourrait s'attendre s'il utilisait le produit : « Helen vient d’entrer dans la boîte de nuit » ou « Helen vient de partir du bureau ».

Ce type de malware est souvent utilisé dans les relations abusives pour traquer, harceler et intimider. Il est lié à des cas de violence sexuelle et physique. Des centaines de milliers de personnes ont des comptes auprès de divers services de logiciels espions grand public, selon des ensembles de données provenant de diverses sociétés de logiciels espions piratés que nous avons pu obtenir.

Dans un communiqué, un porte-parole de Twitter a déclaré que l'annonce violait les conditions de service du site. « L’application viole nos Politiques relatives aux contenus interdits et ne sera plus autorisée à faire sa publicité sur notre plate-forme », écrit-il. Ces politiques stipulent qu'un logiciel téléchargé via Twitter doit « disposer du consentement exprès des utilisateurs en ce qui concerne les suites logicielles » et « se comporter de manière transparente et conforme aux attentes de l’utilisateur ». Un logiciel conçu pour surveiller une personne à son insu ne répond donc à aucune de ces conditions. Le compte Twitter à l’origine de l'annonce est toujours en ligne.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.