techno

Un grand latte contre votre numéro de téléphone

Ce café ne veut pas de votre argent, seulement vos renseignements personnels.
02 octobre 2018, 1:54pm

Depuis toujours, les étudiants universitaires n’ont pas la réputation d’être particulièrement riches ou dépensiers. Des industries entières existent pour leur faire économiser de l’argent. Il y a même des crèmeries sur des campus qui leur offrent une glace s'ils ont échoué à un examen.

Mais ça, c’est de l’histoire ancienne : Shiru, une chaîne japonaise de cafés, est tellement dans le futur (un peu dystopique) qu’elle ne veut pas de votre argent, elle en fait déjà assez avec ses commanditaires et ses annonceurs. Le café y est donc gratuit pour les étudiants. La seule attrape, c’est que tout ce que vous y consommez vous coûtera en renseignements personnels.

Pour avoir droit à leurs cafés gratuits et à l’internet haute vitesse, les étudiants n’ont qu’à divulguer à la chaîne leurs nom, numéro, date de naissance, adresse courriel et domaine d’études. Ces renseignements sont par la suite utilisés pour permettre à différents commanditaires de cibler les clients avec de la pub, autant sur les écrans présents dans le café que sur les appareils mobiles des utilisateurs. Selon le site internet de Shiru, même les employés sont formés « pour transmettre de l’information additionnelle sur les commanditaires aux étudiants pendant qu’ils savourent leur café ». La raison d’être de Shiru? Offrir à leurs clients « de l’information que le commanditaire aimerait donner exclusivement aux étudiants universitaires pour leur faire connaître la diversité des choix qui s’offrent à eux dans leur future carrière ».

Et ça fonctionne, car, selon le Brown Daily Herald, 40 % des nouveaux employés de JP Morgan au Japon étaient des clients de Shiru. Et d’après NPR, les étudiants ne semblent pas être gênés de divulguer à une horde affamée de commanditaires leurs renseignements personnels, certains expliquant que beaucoup de ces données sont déjà publiques et facilement accessibles sur des réseaux sociaux comme Twitter et LinkedIn.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Comme l’ont noté certains experts, si exiger autant de renseignements en échange d'un simple café gratuit peut paraître envahissant, la plupart des chaînes peuvent avoir assez facilement accès à tous ces renseignements sur vous si vous vous connectez à leurs réseaux wi-fi gratuits. Shiru assure par ailleurs que vos renseignements ne sont pas vendus à des tierces parties et sont seulement utilisés pour cerner les meilleurs commanditaires dans les diverses succursales.

En Amérique du Nord, seule l’Université Brown, dans le Rhode Island, compte un Shiru, mais d’autres succursales ouvriront dans les prochains mois.

Billy Eff est sur internet ici et .