Publicité
Culture

Un adolescent a utilisé l'IA pour créer des nus bizarres et surréalistes

Question : ces images sont-elles SFW ou NSFW ?

par Peter Slattery; traduit par Nazanine Sadeghi
09 Avril 2018, 10:02am

Image publiée avec l'aimable autorisation de l'artiste. 

D’après Robbie Barrat, la beauté réside dans l'Intelligence Artificielle (IA) du spectateur. Bon, la beauté, c’est un peu tiré par les cheveux, mais ces nus de réseau de neurones artificiels sont étrangement fascinants.

Robbie Barrat, tout juste diplômé du lycée en Virginie de l'Ouest, a réalisé ces images en alimentant un réseau antagoniste génératif (GAN) de milliers de peintures nues classiques trouvées sur WikiArt. Le GAN utilise un système constitué de deux réseaux de neurones appelés « générateur » et « discriminatoire » afin de créer des versions convaincantes des œuvres en utilisant des données provenant des peintures et de l'apprentissage automatique.

Barrat a déjà testé cette technique avec des peintures à l'huile de paysage (d'ailleurs vous vous souvenez peut-être de son projet vidéo de réseau neuronal sur Kanye West devenu viral), et le GAN avait été capable de produire des compositions assez convaincantes avec des accents surréalistes. Dans ces essais avec les nus, cependant, le réseau neuronal a refusé de dépasser sa période Dalí.

« Le GAN n'a pas réussi à apprendre à faire des nus réalistes », me raconte le jeune homme de 18 ans, par mail. « La partie discriminante du GAN n'est pas capable de faire la différence entre les taches de chair et les humains, et une fois que le générateur s'est rendu compte qu'il pouvait continuer à alimenter le réseau discriminatoire de bout de chair plutôt que de visages, les deux réseaux ont cessé d'apprendre à peindre de façon réaliste. »

Bien que les gens puissent trouver ces bestioles repoussantes, Barrat espère qu'ils verront le potentiel de l'art fait à l'aide de l'IA. « Je crois que l'un des prochains grands mouvements artistiques sera l'art créé par l'IA. Tout comme quand l'appareil photo a été introduit, l'art est passé d'un réalisme et d'une représentation précise des événements à une approche plus abstraite et impressionniste des choses. »

Robbie Barrat vit à San Francisco et travaille sur des projets sur l'IA avec la société de technologie Nvidia depuis qu'il est diplômé de l'école secondaire. Il va bientôt travailler pour un laboratoire de recherche à l'université de Stanford, mais espère aussi pouvoir un jour intégrer une école d'art.

Pour en savoir plus sur le projet de nus générés par IA de Robbie Barrat, rendez-vous sur son profil Github, et suivez-le sur Twitter.

Suivez Peter Slattery sur Twitter.