Société

Le Canada a accueilli secrètement des réfugiés homosexuels tchétchènes

Plus d’une trentaine de personnes LGBTQ tchétchènes ont trouvé secrètement refuge au Canada à l’aide d’un programme clandestin.
06 septembre 2017, 3:29pm

Une enquête du Globe and Mail a révélé vendredi comment le Canada a accueilli depuis trois mois des homosexuels tchétchènes qui ont transité par la Russie. Ces opérations ont été effectuées dans le secret afin de protéger les personnes persécutées dans leur pays. Au risque d'attiser les tensions existantes entre le Canada et la Russie, le gouvernement fédéral a accepté la mise sur pied de ce programme avec l'aide de Human Rights Watch et Rainbow Railroad, un organisme canadien qui vient en aide aux personnes LGBT.

Selon le Globe and Mail, c'est la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, qui aurait d'abord acquiescé à cette action secrète.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de Rainbow Railroad, le directeur général de l'organisme, Kimahli Powell, a déclaré avoir réussi à obtenir l'asile au Canada pour 31 Tchétchènes LGBTQ.

En avril dernier, le gouvernement canadien avait ouvertement condamné la violente campagne de répressions envers les homosexuels lancée par les autorités tchétchènes. Néanmoins, à cette époque, le gouvernement canadien disait ne pas pouvoir traiter les cas tchétchènes différemment des autres cas de persécutions dans le monde. Mais, comme l'explique l'enquête du Globe and Mail, les efforts canadiens pour sauver les victimes de la purge tchétchène étaient déjà en train de prendre forme secrètement. En effet, Human Rights Watch aurait approché la ministre Freeland lors du Sedona Forum, un congrès politique qui se tenait en Arizona le 21 avril dernier.

Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, a toujours nié que les exactions envers les homosexuels en répondant simplement qu'il n'y avait pas d'homosexuels en Tchétchénie.

« Nous n'avons pas ce genre de personnes ici. Nous n'avons pas de gais et, s'il y en a, emmenez-les au Canada », a-t-il déclaré en entrevue à la chaîne HBO.