Mexique

Le juge chargé de l’affaire El Chapo abattu pendant son jogging

Bermúdez Zacarías est le premier juge fédéral tué dans l’État de Mexico depuis 10 ans. Il travaillait notamment sur le dossier de l’extradition d’El Chapo.
20.10.16

L'assassinat d'un juge fédéral en plein dans l'État de Mexico montre à quel point les juges sont vulnérables dans le contexte d'une guerre des autorités contre les cartels de la drogue. Jusque-là, ils avaient été plutôt épargnés.

Des images d'une caméra de sécurité montrent le juge Vicente Bermúdez Zacarias en train de faire son jogging tranquillement ce lundi matin, dans la ville cossue de Metepec, non loin de Mexico. Un homme habillé en noir se met à courir derrière lui, avant de lui tirer dans la tête et de prendre la fuite. Le juge tombe à terre. Il a été emmené à l'hôpital où il est mort peu de temps après.

Publicité

Bermúdez Zacarías est le premier juge fédéral tué dans l'État de Mexico depuis 10 ans. Il travaillait notamment sur le dossier de l'extradition d'El Chapo.

Attention : les images de la vidéo peuvent choquer.

Cet homme de 37 ans n'avait apparemment pas de protection particulière, même s'il travaillait sur de nombreuses affaires sensibles. L'une d'elles concerne donc le célèbre baron de la drogue Joaquín "El Chapo" Guzmán, du cartel de Sinaloa.

À relire : tous nos articles sur El Chapo

Durant sa courte carrière, le juge Bermúdez Zacarías a été en charge de nombreux dossiers sur lesquels on retrouvait les noms de membres haut placés des cartels les plus puissants de Mexico, comme le Jalisco New Generation Cartel.

Des médias mexicains annoncent que Bermúdez Zacarías a également travaillé sur le cas d'un ancien chef des Zeta, Miguel Angel Treviño Morale, connu sous le nom de Z-40. Le juge a aussi participé aux procédures judiciaires dans l'affaire des 43 étudiants disparus, et il a joué un rôle dans la bataille légale tortueuse autour de l'extradition d'El Chapo aux USA.

Une première en 10 ans

La dernière fois qu'un juge a été tué de cette manière, c'était en août 2006. René Hilario Nieto Contreras avait été attaqué dans la ville de Toluca, limitrophe de Metepec. Il travaillait auprès de la cour d'une prison de haute sécurité, entre autres sur des affaires impliquant des cartels du Golfe ou de Tijuana.

Publicité

Ces dix dernières années, malgré deux attaques sans décès, les juges étaient moins visés par ce type d'agressions que les commissaires, les maires, les prêtres ou les journalistes.

D'après Alejandro Hope, un expert en sécurité, le Conseil judiciaire fédéral (CJF) suit un protocole de sécurité selon lequel les juges qui se sentent menacés peuvent demander une protection.

Hope a écrit un éditorial dans le journal El Universal où il explique qu'en 2012, 21 juges avaient des gardes du corps et 78 utilisaient des véhicules blindés, citant le Conseil. Le CJF nous a expliqué ne pas pouvoir nous détailler les mesures de sécurités attachées à Bermúdez Zacarías. On ne sait pas s'il bénéficiait d'une protection.

Le meurtre de Bermúdez Zacarías a motivé des prises de parole fermes ce lundi, dans le monde de la justice et de la politique mexicaine.

Le président Enrique Peña Nieto a ainsi fait part de son désarroi et a demandé au procureur général de se charger de l'enquête.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR