Publicité
Canada

Attaque de Québec : Les deux suspects identifiés

Les deux hommes arrêtés après une fusillade dans une mosquée de Québec ont été identifiés. Il s’agit d’Alexandre Bissonnette et de Mohamed El Khadir, d’après plusieurs médias locaux.

par Rachel Browne
30 Janvier 2017, 5:15pm

Photo de Mathieu Belanger

Les deux hommes arrêtés après une fusillade dans une mosquée de Québec ont été identifiés. Il s'agit d'Alexandre Bissonnette et de Mohamed El Khadir, d'après plusieurs médias locaux.

Le journal Le Soleil, et d'autres, indiquent que Bissonnette et El Khadir auraient été étudiants à l'université de Laval, près du Centre culturel islamique de Québec, où 6 hommes ont été tués et 19 personnes ont été blessées. Cinq personnes sont toujours dans un état critique. 39 autres personnes avaient réussi à s'enfuir sans être blessées.

À lire : Une mosquée de Québec frappée par une attaque terroriste

La police a refusé de diffuser des détails sur les deux suspects lors d'une conférence de presse tenue ce lundi matin, citant une enquête en cours menée par la Gendarmerie royale du Canada. Les forces de l'ordre ont seulement indiqué que les deux suspects ont environ la trentaine. La police a refusé de répondre aux questions sur les possibles motivations des deux hommes, à part le fait « d'instiller la peur ».

« Il s'agit d'une vaste enquête, » a déclaré le directeur de la Gendarmerie royale du Canada, Martin Plante, lors de la conférence de presse.

« Dans une enquête concernant des faits de terrorisme, il y a des motivations idéologiques, religieuses ou politiques en jeu, » a ajouté Plante. « Il s'agit d'activités poursuivies par des individus qui veulent inquiéter l'opinion par le biais d'un acte violent. »

Les deux suspects devraient être présentés à la justice dans la journée, mais la police a indiqué qu'il était trop tôt pour dire quelles charges seront retenues contre les deux hommes.

Lors de la conférence de presse, la police a fourni un rapide déroulé des faits. Juste avant 20 heures ce dimanche soir, la police a reçu « de nombreux appels » depuis la mosquée, indiquant que des coups de feu étaient tirés.

La police a rapidement compris qu'il y avait « de nombreuses victimes » et qu'un « incident majeur avait eu lieu. »

À 20 heures 10, un suspect a contacté la police en composant le 911. Il a dit aux officiers qu'il était armé et qu'il voulait parler à la police pour « coopérer avec vous. » La police a ensuite été envoyée sur une voie d'accès où le suspect les attendait. Il a été arrêté. Une autre unité a été déployée à la mosquée et un périmètre de sécurité a été établi pour éviter d'autres attaques.

En juin dernier, une tête de cochon avait été déposée devant la porte de la mosquée attaquée ce dimanche. Une note accompagnait la tête de cochon : « Bon appétit ». En 2014, une autre note avait été déposée devant la mosquée : « Que l'islam sorte de mon pays. »

Les comptes Facebook d'Alexandre Bissonnette et de Mohamed Khadir ont été désactivés. On n'y apprenait pas grand-chose non plus.

Des captures d'écran du compte Facebook de Bissonnette, réalisées par VICE News, montrent qu'il étudiait l'anthropologie à l'université de Laval et vivait à Cap-Rouge. Aucun post ne semblait appeler à la violence. Sur sa photo de profil, on le voit conduire vers un camping. Sur des photos récentes, il boit dans un gobelet en plastique rouge avec un ami.

En novembre 2015, pour le Jour du Souvenir, il avait posté une photo des médailles de guerre de son grand-père. « On les a nettoyées et on a changé les rubans, bon boulot, » peut-on lire.

Sur une autre photo, on le voit quand il était petit, habillé en militaire devant les drapeaux canadien et québécois. « Ahh, les souvenirs, » écrivait-il.

— Mise à jour de l'article : 18 heures 45

La police canadienne indique désormais qu'un seul des deux hommes arrêtés est un suspect. Il s'agit d'Alexandre Bissonnette. L'autre homme, Mohamed Khadir, est entendu en tant que témoin.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR