FYI.

This story is over 5 years old.

Des violences en Chine filmées lors d’une manifestation contre un projet de ligne de train

Des vidéos postées sur les réseaux sociaux semblent montrer la police anti-émeute chinoise violenter des manifestants qui voulaient simplement que la nouvelle ligne de train desserve leur ville.
21.5.15
Screengrab via YouTube/UnTold Media

Selon plusieurs témoignages, qui n'ont pas pu encore être confirmés, quatre personnes auraient été tuées et plus d'une centaine blessées, ce samedi, lors d'une manifestation dans le sud-ouest de la Chine, contre un projet de nouvelle ligne de chemin de fer.

Des images ont émergé au cours du week-end montrant la police anti-émeute violenter les manifestants, alors que les forces de l'ordre essuyaient des jets de pierres, dans la ville de Linshui.

Plusieurs témoignages estiment que des dizaines de milliers de personnes ont défilé pour s'opposer au trajet prévu pour la nouvelle ligne ferroviaire. La raison de la colère des habitants de Linshui s'explique en raison de l'itinéraire choisi. Le projet adopté contourne Linshui malgré son million d'habitants et l'absence d'aéroport.

Le train s'arrêtera en revanche dans la ville voisine de Guangan, qui compte moitié moins d'habitants et qui est déjà desservie par plusieurs lignes de train. Guangan est aussi la ville d'origine de l'ancien leader chinois Deng Xiaoping (numéro un de la République populaire de Chine entre 1978 et 1992).

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des groupes de policiers en train de frapper des manifestants à l'aide de matraques. Des photos de manifestants ensanglantés et de véhicules de police en feu ont aussi circulé.

D'autres vidéos montrent des manifestants qui jettent des pierres sur les forces de police.

Les autorités ont annoncé que plus de 30 policiers et 38 civils ont été blessés, selon l'Associated Press. Plus de 100 personnes ont été arrêtées.

Le South Chine Morning Post rapporte que plusieurs pétitions en ligne et diverses lettres ont été partagées en ligne par des habitants de Linshui, dans lesquelles ils accusent les représentants de Guangan d'utiliser la puissance financière de la ville pour exclure Linshui du trajet ferroviaire.

À lire : La Chine veut reconstruire la route de la soie

Dans une lettre on peut y lire : « Il y a deux lignes de train qui passent par Guangan. Nous sommes le seul comté de la région qui n'a rien […] Les autorités de Guangan profitent de leurs prérogatives [étant la ville natale de Deng Xiaoping] pour monopoliser les ressources.

« Aujourd'hui nous avons seulement une voie rapide, » explique un habitant au Wall Street Journal. « Nous avons vraiment besoin d'une ligne de train pour développer notre économie. »

— leungfaye (@leungfaye)May 16, 2015

La foule chantait : « On veut se développer ! On veut être riches ! Le peuple de Linshui veut le chemin de fer ! » rapporte le Telegraph. Quatre personnes seraient décédées selon des témoignages non confirmés et contradictoires publiés en ligne. Un activiste local a expliqué à la rédaction Chine de la BBC que des milliers d'hommes chargés de la sécurité étaient arrivés sur place dans la journée de dimanche.

À lire : Des chauffeurs de taxis chinois tentent de se suicider collectivement en buvant des pesticides

Le gouvernement local du comté de Linshui a déclaré dans un communiqué que les événements du week-end « avaient fait quelques blessés dans les rangs de la police et des civils, mais [que] personne n'[était] mort. »

Suivez Scott Mitchell sur Twitter : @s_mitchell

Capture d'écran via YouTube/UnTold Media