Mode

Pour 9999$, la cravate que Rob Ford portait en avouant consommer du crack est à vous

« Vous misez sur une pièce unique d’histoire canadienne »
06 juillet 2018, 4:03pm

5 novembre 2013. Une horde de journalistes retient son souffle alors que Rob Ford s’apprête à admettre la vérité en mêlée de presse : « Oui, j’ai fumé du crack. »

Quelques heures plus tard, le maire de Toronto convoque une conférence de presse. Il entre en scène, prend une gorgée d’eau pour faire face à la salve de déclencheurs d’appareils photo qui retentissent comme autant de mitraillettes, et insiste sur la honte profonde qui l’habite, ses remords, ses regrets. Dans son mea culpa, il refuse d’abandonner son poste de maire. Il en profite pour remercier ses collègues et son frère pour leur appui indéfectible.

Il y en a une autre qui ne l’a pas laissé tomber durant tout ce tumulte médiatique, et c’est son horrible cravate aux logos de la NFL, aujourd’hui en vente sur eBay.

Retour sur le marché

La cravate avait été mise en vente une première fois par Rob Ford, en 2015.

« Vous faites une offre pour un authentique vestige de l'ancien maire et conseiller actuel de Toronto Rob Ford », pouvait-on lire dans la description de l’article, selon ce que rapportait La Presse canadienne. « C'est la pièce originale, pas une reproduction – il n'y en a qu'une seule. »

L’accessoire de mode a été vendu pour 1445 $.

Voici que son acheteur veut aujourd’hui passer la cravate au suivant, et semble vouloir réaliser une grande marge de profits en l’offrant au prix d’« achat immédiat » de 9999 $.

Il faut admettre que le pitch de vente est aussi alléchant que le prix de l’article est élevé.

Le vendeur au pseudonyme « yruugly » (qui se lit « Why are you ugly? », « Pourquoi êtes-vous laid? ») vante les qualités d’une « cravate magnifiquement et professionnellement encadrée », accompagnée du certificat d’authenticité signé par la main de feu Ford.

Le certificat d'authenticité. Capture d'écran.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

« Vous misez sur une pièce unique de l’histoire canadienne », lance-t-il d’entrée de jeu.

« Vous afficherez fièrement ce cadre avec porte en verre à charnière latérale, que vous pouvez ouvrir pour toucher, et y joindre vos propres souvenirs à chérir quand elle est ouverte, ajoute-t-il. Mes invités et moi apprécions ce morceau d'histoire élégamment affiché dans ma maison, mais je le laisse partir si la bonne offre se présente. »

D’après l’historique de modification consulté sur eBay, l’article est en vente depuis juin 2016. Yruugly a reçu 25 offres, dont huit depuis hier.

Justine de l'Église est sur Twitter.