Sports

A 70 ans, un kayakiste polonais boucle sa troisième traversée de l'Atlantique

Aleksander Doba, le papy du kayak.
05 septembre 2017, 8:15am

Dimanche, il a débarqué sur les côtes françaises comme s'il venait de boucler une simple balade de quelques kilomètres. Aleksander Doba, kayakiste polonais de 70 ans, était pourtant parti 111 jours plus tôt du New Jersey aux Etats-Unis, et venait tout simplement de traverser l'Atlantique sur sa coquille de noix. Le tout pour la troisième fois de sa vie, en détente, presque comme si ces 6 680 kilomètres avaient été une promenade de santé.

Précisons tout de même que notre papy du kayak n'a pas vraiment les mêmes notions de l'aventure que le commun des mortels. Sur le parcours, il a tout de même dû affronter une mer démontée et quatre grosses tempêtes, ce qui n'a pas eu trop l'air de l'inquiéter malgré les avaries subies au niveau du gouvernail. Il s'est ensuite offert un petit kiff en caressant un requin qui le suivait.

Cet ingénieur à la retraite avait déjà réalisé un exploit similaire par deux fois, en 2010/2011 puis en 2013/2014. Malgré l'habitude et l'entraînement, "Olek", comme on le surnomme dans le milieu, a tout de même perdu 10 kilos au cours de son périple. En même temps, il a dû dépenser un peu d'énergie en route, sans compter qu'il se nourrissait uniquement de nourriture lyophilisée. Lauréat du prix de l'aventurier de l'année 2015 décerné par le National Geographic, Aleksander Doba prouve que, contrairement à ce que disait le général De Gaulle, la vieillesse n'est pas forcément un naufrage.