Noisey

Que deviennent les punks après 30 ans ?

Crossfitter, Mélenchoniste, brasseur de bière artisanale, fondu de crypto-monnaies ou rageux sur Facebook : rassurez-vous, les options ne manquent pas.

par Dan Ozzi
02 Mars 2018, 5:00pm

Une fois dépassés les 30 ans, les options qui s'offrent aux punks se restreignent. Une nouvelle génération est sur vos talons, et vous commencez à vous sentir de plus en plus dépassé et de moins en moins invincible. Révolue est l'époque où bouillait en vous ce besoin irrépressible de combattre le système, car lorsque vous vous regardez dans le miroir, vous devez vous rendre à l'évidence : vous êtes le système. Alors, pour remplir le vide grandissant de votre vie et lutter contre ce sentiment insidieux qui vous donne l'impression de ne plus être à votre place nulle part, vous commencez à vous mettre en quête de nouveaux hobbies, de nouveaux intérêts. Rassurez-vous, les options ne manquent pas. Voilà les portes de sortie qui se présentent à vous si vous êtes un punk ayant réussi à passer la barre des 30 ans.

Brasseur de Bière Artisanale
Vous avez transformé votre passion pour l'autodestruction alcoolique en une carrière dans une brasserie artisanale et votre bide à bière n'est désormais plus un « problème majeur », comme le déclarait votre médecin, mais un impressionnant C.V. Vous arborez une grosse barbe brune avec toujours un peu de mousse dans la moustache, portez des chemises de bûcheron, dont les manches relevées laissent apparaître vos tatouages Social Distortion et êtes totalement incollable sur la IPA du mois -si toutefois ça intéresse quelqu'un.

Collectionneur de Badges
Les badges ! Vous êtes prêt à en acheter à n'importe quel groupe venu, même si vous n'en êtes pas particulièrement fan. Votre veste en jean est recouverte de vraiment trop de badges, mais c'est un excellent moyen de briser la glace dans les soirées emo, auxquelles vous vous rendez tous les premiers samedis du mois, et qui n'ont ABSOLUMENT RIEN de déprimant. Vous avez même commencé à fabriquer vos propres badges et à les vendre sur Etsy. On retrouve sur chacun d'eux un petit message sur ce ton ironique et nihiliste typique des millenials, très populaire en ce moment. Il y en a un où l'on voit une pierre tombale avec écrit « R.I.P. mes émotions » et un autre avec la Grande Faucheuse qui dit « Désactiver les notifications ». Hyper sympa !

Rageux sur Facebook
Tout le monde est passé à Instagram et Snapchat, mais Dieu merci, vous vous accrochez toujours au seul réseau social qui permet encore d'envoyer des invitations à jouer à Candy Crush Saga : Facebook. Votre utilisation du site correspond aux souhaits de Mark Zuckerberg : des pavés de 500 mots sur tous les thèmes qui vous défrisent. Truffés de fautes de frappe, d'erreurs grammaticales et d'informations erronées que vous tenez de quelqu'un qui a entendu dire que, ces statuts résonnent la plupart du temps dans le vide, dans la mesure où la majorité de vos 287 amis se sont désabonnés de vos publications. Votre manière de rester impliqué dans la scène punk est de partager tous les articles publiés par Hard Times, sans exception, en taggant les personnes qu'ils concernent. Tous les memes que vous postez sont soit une image devenue floue à force d'avoir été partagée un trillion de fois, soit la capture d'écran verticale d'une image horizontale.

Millionnaire en Crypto-monnaie
Vous avez acheté pour 2000$ de Bitcoin en 2014, qui valent maintenant 361 000$ ! Évidemment, vous auriez peut-être pu vous faire plus si vous aviez trouvé un vrai job, mais le travail, c'est pour les ringards. Oh, c'est tombé à 212 000$, merde. Ouaip', dans quelques mois, vous aurez probablement assez pour vous acheter une baraque, arrêter de vivre avec quatre colocs et pouvoir enfin être tranquille chez vous. Woops, 186 000$. Là où vous avez été malin, c'est que vous n'êtes pas passé par Coinbase comme le premier venu, pour éviter de vous taper tous les frais de transactions, pas folle la – oh putain ! 34 200$... 1500$... Il vous ne reste maintenant que 36,54$ et vos yeux pour pleurer.

CrossFitter
À la suite d'une rupture difficile, vous avez décidé de vous mettre au sport pour rebooster votre confiance en vous. Vous avez hésité entre le CrossFit et l'escalade en salle, mais vous avez le vertige ; vous avez donc été accueilli à bras ouverts par la communauté des CrossFitter locaux. Vous êtes maintenant capable de jongler avec des haltères dans votre t-shirt Jane Doe, vous êtes très fier de votre auto-discipline et tapez dans les mains des gens lorsque vous enchaînez une bonne série de développés-couchés. Il est vrai qu'après des décennies passées à enchaîner les bières en regardant le catch affalé sur votre canapé, l'apparition de muscles a donné à votre corps l'étrange forme d'une pomme de terre difforme, mais, hey, l'important, c'est de se sentir bien dans sa peau ! Vous consignez l'évolution de vos exercices quotidiens dans votre notebook, et postez des vidéos de vos records personnels sur Instagram, avec le hashtag #SquatAndDestroy. Vos pets protéinés puent horriblement.

Défenseur des Droits du Mâle
Votre groupe s'est retrouvé sur la sellette pour cause de textes à la misogynie un peu trop prononcée, et au lieu d'en profiter pour prendre un peu de recul sur vous-même, vous vous êtes mis à écouter Milo Yiannopoulos expliquer pourquoi le féminisme est un cancer dans le podcast de Joe Rogan. Vous êtes maintenant clairement passé de l'autre côté du miroir. Vous arborez « la » coupe de cheveux et le blazer marron clair, et débitez des statistiques démontrant que 50 % des violences domestiques sont perpétrées dans le sens femme-homme, et que « ça, on n'en parle jamais ». Pour garder votre travail, vous postez des memes avec un profil anonyme. La plupart d'entre eux consistent en des blagues tournant en dérision les journalistes féministes qui dénoncent la culture du viol et le body-shaming, et que vous détestez. Un jour, quelqu'un finira par vous démasquer, et il en sera fini de vous, ce que vous mettrez sur le dos de la « persécution à l'encontre de ceux qui n'adhèrent pas à la pensée dominante du troupeau de mouton fascisto-libéral ». Vous êtes actuellement à la tête d'une campagne visant à rétablir le compte d'un éditorialiste antisémite sur Twitter.

Collectionneur de Disques
Vous n'allez plus voir beaucoup de concerts, ces temps-ci, parce qu'il vous est difficile de rester éveillé après 22 heures, mais vous continuez à collectionner les disques, minutieusement classés par ordre alphabétique sur vos étagères Expedit. Vous commandez toutes les sorties de Deathwish dans tous les coloris disponibles. Vous passez votre vie sur votre compte Discogs, où est archivée votre collection complète, et vous avez consacré un compte Instagram aux photos de vos 45-tours les plus rares. Vous êtes constamment à la recherche de vieux test-pressings de chez Level-Plane, et d'un pressage original de How Strange, Innocence de Explosions In The Sky.

Membre d'une Équipe de Bowling
Vous faites partie d'une équipe de bowling qui joue tous les mercredis soir. Comme le veut la tradition, le nom de votre équipe contient un jeu de mot autour du mot « boules ». Ce qui vous donne une idée de la richesse de ce mode de vie.

Chantre de la Culture Barbershop
Rien de tel qu'un bon rafraîchissement de la nuque avant le week-end, si possible chez un barbier dont l'échoppe ressemble à un studio de tatouage. L'endroit s'appelle La Ligue des Gentlemen Barbiers ou Les Maîtres Moustachiers, et devant la vitrine, on peut voir tourner une vieille enseigne vintage rouge et bleue. À l'intérieur, la déco est soit noir et or, soit 100 % bois, et ils vous proposent une bière gratuite quand vous entrez dans le salon. C'est un vieux rockab' qui gère l'accueil et c'est le type qui a fait le logo de votre ancien groupe de hardcore qui a peint la devanture. Vous vous y rendez toutes les deux semaines, sans faute, pour que le barbier puisse vous dire « comme d'habitude ? » – à savoir un dégradé progressif avec une raie fixe sur le côté. Vous avez une chaîne YouTube sur laquelle vous postez des reviews de pommades.

Mélenchoniste Pratiquant
Vous ne vous étiez jamais intéressé à la politique avant les élections de 2017 et l'éviction scandaleuse de Jean-Luc Mélenchon, qui vous a transformé en expert en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. Maintenant, vous n'arrivez même plus à parler de la météo sans mettre le nom d'Ugo Bernalicis sur le tapis. Votre passe-temps favori consiste à tirer à boulets rouges sur Jean-Jacques Bourdin ou François de Rugy. Vous émettez des jugements sur Anne Hidalgo qu'on pourrait qualifier de sexistes s'ils sortaient de la bouche d'un type de droite, mais ça passe, vous êtes Insoumis ! Vous faites un don mensuel de 100$ à une plate-forme de développement de podcasts de gauche, parce qu'il est temps de s'organiser en vue des municipales !

Âme en Peine sur Tinder
Mais oui, c'est vous, le mec qu'on croise en permanence sur Tinder. Sur la plupart de vos photos, vous êtes accompagné d'un chien, pour montrer que vous êtes un mec sensible, et que ça n'est vraiment pas votre genre d'envoyer 31 messages non-lus à une meuf avant de finir par l'insulter. Vos photos laissent aussi apparaître nonchalamment vos tatouages sur les doigts, et vous n'avez pas moins de trois groupes de Philadelphie sur votre profil Spotify.

Podcasteur

Hey, salut tout le monde, vous êtes podcasteur ! Vous avez découvert ce dont le monde manquait cruellement : des émissions de mecs blancs qui donnent leur opinion. Vous faites un podcast dans lequel vous comparez différents types de biscuits apéritifs et un autre dans lequel vous interviewez des gens « intéressants ». Ça roule pour vous !

Papa En Banlieue
Vous et votre partenaire avez déménagé en banlieue à la naissance de votre enfant, car votre 60m2 situé dans le quartier branché de la ville était trop petit pour vous trois. Vous avez donné à votre rejeton un nom très punk, genre Wattie ou Jello, et vous lui avez acheté une grenouillère Misfits différente pour chaque jour de la semaine. Vous allez promener Wattie ou Jello et le chien au parc, et nouez des liens d'amitiés avec les autres papas avec des tatouages sur les mains. Vous avez beaucoup de temps pour vous, depuis que vous avez du quitter votre boulot dans le marketing cool pour devenir père-au-foyer pendant que votre femme va au travail, mais vous remplissez quand même quelques missions de consulting pour lesquelles vous retournez en ville une fois par mois. Vos cinq minutes préférées de la semaine, vous les passez tout seul, lorsque vous attendez le train de banlieue qui vous ramènera chez vous en mangeant un donut à la cannelle. Vous ne parlez de ça à personne.

Féministe Un Peu Trop Actif Pour Être Honnête
Votre présence sur internet est un hommage à la performativité votre conscience. Vous adorez réécrire les titres d'articles qui vous posent problème et l'envoyer aux auteurs en leur conseillant de « faire mieux que ça ». On trouve beaucoup de hashtags en lien avec des engagements divers dans votre bio. Vos formules favorites, quand vous commentez le statut d'une femme, sont « Je suis désolé qu'il te soit arrivé une chose pareille », « Tu es tellement courageuse <3 », et « Ça te dérange si je partage ton post ? ». Cela ne surprendra donc personne lorsqu'on apprendra que vous vous comportez comme un psychopathe avec les nanas en MP et qu'un type payé 300$ la consultation vous a interdit d'utiliser les réseaux sociaux.

Fan de MMA
Vous êtes devenu fan de punk à l'époque où le genre est devenu mainstream, à la fin des années 90, et maintenant que vous vous êtes débarrassé des derniers résidus de Warped Tour et de circle pit présents dans votre organisme, vous pouvez redevenir un gros beauf branché sport. Vous invitez les copains à venir mater les combats d'Ultimate Fighting sur le câble et enfilez des shorts Tapout pour dormir. Vous passez votre temps à essayer de boxer avec les gens, ce qui les met très mal à l'aise.

Employé Chez VICE
La carrière d'artiste que vous aviez envisagée ne s'est pas déroulée comme prévu et vous avez du prendre un job de bureau. Mais, attendez deux secondes, au moins c'est un job de bureau « cool ». Vous êtes autorisé à ne pas vous raser et à porter un t-shirt DROPDEAD sous votre cardigan au boulot. OK, vous auriez pu aller plus loin dans votre accomplissement personnel et créer votre propre plate-forme média si vous vous étiez vraiment donné du mal, et vous éviter par la même occasion toutes les blagues éculées sur le fait que VICE est « subversif », mais bon franchement, avoir une mutuelle, c'est quand même pas mal, on ne va pas se mentir.


Dan Ozzi est sur Twitter.