Publicité
sexe

Ma quête pour faire profiter mon vagin des bienfaits du cannabis

Karley Sciortino cherche à combiner le sexe et le cannabis sans avoir à être défoncée, et, en chemin, en apprend beaucoup sur la culture « cannasexuelle ».

par Karley Sciortino; propos rapportés par Sarah Burke
14 Novembre 2018, 8:51am

Karley Sciortino dans l’épisode « Stoned Pussies » de Slutever.

Toute ma vie, j’ai entendu dire que le cannabis rend le sexe meilleur. On dit qu’il décuple les sensations, qu’il vous fait jouir plus fort, qu’il vous détend. L’idée de combiner le cannabis et le sexe existe depuis toujours.

Mais je n’ai jamais été une grande fumeuse de cannabis, parce qu'à chaque fois, je deviens paranoïaque, en plus d’avoir l’impression d’avoir pissé dans ma culotte. Donc je n’ai jamais vraiment cherché à savoir si, en effet, le cannabis rendait le sexe meilleur. Mais j’ai toujours envié les gens qui aiment baiser défoncés, parce que, comme chacun le sait, l’alcool a l’effet contraire. (L’alcool me débarrasse de mes inhibitions, mais il réduit ma capacité à jouir.)

Mais j’aime l’idée d’avoir un vice récréatif qui accroît réellement le plaisir. Je souhaitais donc pouvoir aimer le cannabis simplement pour le sexe, et j’ai récemment découvert que l’industrie du cannabis dispose d’une foule de produits innovants à cette fin. Il y a de la weed aphrodisiaque, du lubrifiant à la weed, des boules de bain à la weed, des sucettes à la weed et ainsi de suite. Je voulais retenter de voir si l’idée du sexe sous l’influence du cannabis est aussi fait pour moi.

Je me posais la question suivante : si je n’aime pas être défoncée, y a-t-il un moyen de défoncer uniquement mon vagin ? Une question profonde, je sais.

Pour le découvrir, je suis allée à San Francisco, qui est en quelque sorte l’épicentre de la culture du cannabis, pour entreprendre un voyage dans le monde de la weed sexuelle. J’y ai rencontré une femme, Ashley Manta, qui se dit « cannasexuelle », un terme qui désigne toute personne qui combine sciemment et volontairement le sexe et le cannabis. Elle m’a aidé à découvrir différents produits susceptibles de provoquer un trip sexuel sans que je ne me sente hyper défoncée. En fin de compte, grâce à des produits comme le lubrifiant au cannabis, ma chatte peut être défoncée sans même que je le sois.

J’ai aussi assisté à un atelier d’Ashley sur le sexe et le cannabis, où j’ai appris que je devrais essayer différentes variétés pour voir comment chacune m’affecte. Apparemment, certaines personnes baisent pendant des heures sous l’influence du cannabis, car il leur donne de l’énergie — ce qui, honnêtement, me semble exténuant.

Après ça, je suis partie à la recherche de mon lubrifiant. J’ai trouvé une petite société appelée Quim Rock, dirigée par deux fantastiques jeunes femmes, Cyo Ray Nystrom et Rachel Washtein. Elles fabriquent à la main du lubrifiant au cannabis qui, selon elles, aide à mouiller davantage, crée un flux sanguin vers le vagin et agit comme un supplément pour la santé vaginale. Apparemment, il prévient aussi les infections urinaires et les vaginites candidosiques en diminuant la sécheresse vaginale, ce que je trouve vraiment bien parce que j’ai parfois l’impression que ma vie n’est qu’une longue infection urinaire. Elles m’ont appris beaucoup de choses.

Étape suivante, j’ai voulu savoir comment on se procure ces produits. J’ai essayé un service de livraison de cannabis pour femmes appelé Lady Chatterley’s Lover. L’industrie du cannabis est encore très masculine, alors les filles ne se sentent pas à l’aise d’entrer dans une boutique et demander : « Qu’est-ce qui serait bon pour mon vagin, parce que j’ai un plan à trois ce soir ? » Cette entreprise de livraison spécialisée dans les produits au cannabis qui améliorent la vie sexuelle et la santé vaginale n’emploie que des femmes. Et toutes les femmes qui font les livraisons sont aussi des spécialistes des produits, alors elles viennent chez vous et vous parlent des différents usages et des différents effets. Bref, vous recevez à la maison une experte en cannabis qui vous dit : « Vous pourriez essayer ce lubrifiant-ci » ou « Cette variété de cannabis-là », etc.

J’ai fait la route avec une de ces « consultantes en produits », Kaylene Bishop, alors qu’elle conduisait sa mini fourgonnette en direction de la maison d’une cliente pour livrer un gros sac rempli de produits. La cliente m’a raconté que la première fois qu’elle avait utilisé le lubrifiant au cannabis, elle avait plusieurs orgasmes. Ç’a été plutôt convaincant.

J’avais l’impression de comprendre pourquoi physiquement les femmes aiment combiner le sexe et le cannabis, et je voulais maintenant en savoir plus sur les connexions physiologiques. Pourquoi est-ce que certaines personnes trouvent les stoners aussi sexy ?

J’ai visité une entreprise de production de films pornographiques appelée Emerald Triangle, qui se spécialise dans le porno de lesbiennes stoneuses. Ils étaient en train de tourner une scène dans laquelle une fille livrait du cannabis à deux autres filles, et les trois faisaient ensuite un plan à trois tout en fumant des joints. Les actrices m’ont expliqué qu’il y a des gens qui fétichisent le cannabis et qui sont réellement excités en voyant de la fumée. C’est un marché de niche, mais qui devrait connaître une explosion quand le cannabis sera plus grand public.

Finalement, le clou de mon voyage a été une orgie de fumeurs de cannabis. Honnêtement, ç’a été une expérience troublante pour moi parce que, même après toute cette enquête, je n’avais pas compris qu’autant de gens fumaient autant de cannabis. C’était fou. Il y avait des cocktails au THC et des gens qui se soufflaient de la fumée de cannabis dans la bouche. C’était terrifiant.

Mais, tout compte fait, je me suis rendu compte que combiner le sexe et le cannabis est différent pour chaque personne. Pour moi, moins, c’est mieux, mais je suis maintenant disposée à intégrer le cannabis dans ma vie sexuelle. C'est une option un peu plus saine que deux martinis.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.