Publicité
rituel

Une femme laisse son placenta dans un parc pour un « rituel holistique »

Un an après avoir accouché, une habitante de Toronto a voulu « rendre à la nature » son placenta. Pourquoi dans un parc public ? On ne sait pas.

par Mack Lamoureux; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
04 Décembre 2018, 8:14am

Photo via Pixabay

Lundi dernier, un homme promenait son chien dans un parc de la banlieue de Toronto lorsqu’il a découvert une scène qui semblait indiquer qu’un accouchement avait eu lieu à cet endroit. À leur arrivée sur les lieux, les policiers se sont dits « préoccupés » par la situation, selon leurs propres mots, et ont demandé de l'aide aux habitants.

« La police s'est rendue dans le parc et a trouvé du sang, des forceps et d'autres éléments de preuve en rapport avec l'accouchement », peut-on lire dans le communiqué original. « La police régionale de Peel s’inquiète du sort de la mère et de l'enfant. »

La police a envoyé des hommes et des chiens pour fouiller le secteur. Eh bien, nous connaissons maintenant la réponse, et il s’avère qu’il s’agit moins d’un événement macabre que d’une décision de vie étrange.

Après avoir lancé son appel à l'aide, la police a été contactée par une femme de 27 ans. Elle leur a expliqué qu'il y a un an, elle a accouché à son domicile à Brampton avec l’aide d’une sage-femme. Après l’accouchement, elle a rassemblé le sang, les forceps, le cordon ombilical et le placenta et les a congelés.

Un an après la naissance de son bébé, elle a décidé de mener ce que la police appelle un « rituel holistique », au cours duquel elle rendrait tous les éléments congelés « à la nature ». En gros, elle voulait que les sous-produits organiques issus de l’accouchement se décomposent dans la nature. OK, très bien. Mais pourquoi a-t-elle choisi de le faire dans un parc public, sachant que quelqu’un pourrait tomber dessus ? La police a déclaré à la chaîne d’information CP24 que des membres de la famille de la jeune femme ont lu l'histoire et l’ont contactée pour demander des explications.

La femme et son enfant allaient apparemment bien au moment de la découverte – à ceci près qu’elle a sûrement dû l’appeler « Feuille » ou « Buisson » ou quelque chose dans le genre.

Mack Lamoureux est sur Twitter.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.