Je suis traiteur de mariage : voilà les pires trucs auxquels j'ai assisté

« Le marié a pris deux ecstas devant tous les convives avant son discours. Ça a mis un coup de fouet à la soirée. »
DM
propos rapportés par Daisy Meager
Photo via Flickr user yemster82

_Bienvenue dans Cuisine Confessions, une rubrique qui infiltre le monde tumultueux de la restauration. Ici, on donne la parole à ceux qui ont des secrets à révéler ou qui veulent simplement nous dire la vérité, rien que la vérité sur ce qu'il se passe réellement dans les cuisines et les arrière-salles des restaurants. Cet épisode vous est raconté par un traiteur qui assure la bouffe de mariage dans tout le Royaume-Uni _.__

Publicité

Tout le monde kiffe les mariages, que ce soit celui d'un cousin ou d'une belle-sœur. Lorsqu'on se rend à ce genre d'évènement, on cherche simplement à prendre son pied. Je pense que cette atmosphère découle de trois facteurs ; le fait d'être entouré de sa famille et donc de ne pas avoir de retenue, d'avoir à sa disposition tout l'alcool qu'il faut pour se mettre bien et de ne pas avoir assez de bouffe pour l'éponger.

J'ai bossé pour des hôtels 5 étoiles, des restaurants primés au Michelin et des endroits beaucoup plus roots. Je peux dire que j'ai vu les deux extrêmes. On croit souvent que ça dégénère plus du côté des cérémonies à petit budget, mais en vrai, ça peut arriver à n'importe où.

LIRE AUSSI : Les couples qui prennent des cuites ensemble durent plus longtemps

Une fois, on bossait dans une gigantesque maison à la campagne. C'était le mariage d'un photographe de mode et d'une top model. La meuf a fait sa diva du début à la fin mais à part ça, ça allait. Le dîner avait lieu sous une tente dans le jardin. Il y avait des it-girls et des stars un peu partout.

J'ai déjà vu un marié se faire une ligne de coke aux toilettes. Il s'est mis à saigner du nez en marchant vers l'autel.

Tout s'est déroulé normalement jusqu'au repas. Quand on a lancé le service, certains étaient déjà un peu bruyants. Le marié a pris deux ecstas devant toute l'assemblée avant de faire son discours. Ça a mis un coup de fouet à la soirée. Des célébrités débarquaient dans la cuisine et offraient de la coke au commis. Il y avait de la kétamine partout. Après la bouffe, on a enchaîné au bar jusqu'à trois heures du matin.

Publicité

À un moment, alors que The Chain de Fleetwood Mac sortait de la sono, j'ai même eu l'impression que le temps ralentissait. Je regardais autour de moi et je ne voyais que des gens connus et des trucs chelous. Vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, ça c'est probablement passé comme ça.

Le lendemain matin, on est revenu pour tout nettoyer. Il restait encore quelques personnes complètement défoncées. Le barman est allé dans une salle à l'arrière et il a retrouvé une nana inconsciente allongée sur le sol. Elle s'est réveillée et s'est mise immédiatement en quête de kéta'.

On n'était pas spécialement prêt pour ce genre de chose. On s'est dit qu'ils avaient au moins eu la décence de se lâcher après avoir mangé la bouffe qu'on leur avait préparée.

J'ai déjà vu un marié se faire une ligne de coke aux toilettes. Il s'est mis à saigner du nez en marchant vers l'autel. Ça arrive souvent. Il y a de la drogue partout.

Une fille a entièrement retoqué le menu qu'on lui proposait et envoyé une liste concise de ce qu'elle voulait manger : des nuggets et des frites

Lors d'un autre mariage, je me rappelle que les gens débarquaient à la cérémonie en bus déjà tous défoncés à la C. Il y avait environ cent personnes. On a envoyé trois services. Ils sont revenus tels quels en cuisine. Une fois, on avait préparé un banquet vegan et gluten-free. Tout le monde a fini par filer discrétos chercher des trucs à grailler ailleurs. Le couple de ce mariage se détestait tellement qu'ils ont commencé à se disputer dans la rue comme des chiffonniers dès la fin de la cérémonie. Le témoin a ensuite tenté de peloter la mère de la mariée. Le discours du marié était tout pourri et quand il a demandé à sa femme une danse, elle a refusé. On est sûr à 99 % qu'ils sont divorcés à l'heure qu'il est.

Publicité

On demande toujours une liste de requêtes alimentaires particulières aux convives – histoire de respecter les régimes des uns et des autres. Elle se transforme souvent en cahier de doléances farfelues. Une fille a par exemple entièrement retoqué le menu qu'on lui proposait et envoyé une liste concise de ce qu'elle voulait manger : des nuggets et des frites. Une autre fois, le marié a commandé uniquement des bâtonnets de poisson, des chips et des haricots. Ce qu'on lui a servi en guise de plat principal. Il y a aussi cette mariée qui n'a mangé que du fromage sur des crackers sur les trois services qu'on avait prévus.

On voit de tout dans les mariages. J'ai observé des mariées tellement déchirées qu'elles ne pouvaient même pas se lever pour la première danse. J'en ai vu une se mettre à faire des roues sur la piste de danse alors qu'elle n'avait pas de culotte. Ou alors, cette belle-mère qui avait débarqué avec une robe ultra-moulante. Quand elle s'est assise, la robe s'est déchirée en deux et on s'est aperçu qu'elle n'avait rien en dessous. Elle a fini la soirée avec la veste de son mari et un sarong découpé dans le tissu d'une des chaises.

On chope bien sûr toujours des gens en train de niquer. Les serveurs, les demoiselles d'honneur, les parents, les cousins – toujours en train de niquer.

Une autre fois, ils avaient décidé de relâcher des colombes pendant la cérémonie. Alors qu'elles s'envolaient dans le ciel, un faucon a fondu dans le tas. Il y avait des plumes partout. C'était assez horrible mais aussi super drôle.

Publicité

On chope bien sûr toujours des gens en train de niquer. Les serveurs, les demoiselles d'honneur, les mères, les pères, les cousins – toujours en train de niquer.

Une fois, une mamie a apporté un cadeau. Elle le gardait à côté d'elle à table. Je lui ai demandé si elle voulait que j'aille le ranger avec les autres. Elle a refusé. Quand j'ai regardé le paquet d'un peu plus près, je me suis aperçu qu'elle avait emballé dans du papier cadeau un cubi de vin qu'elle utilisait pour remplir son verre.

LIRE AUSSI : Je suis ce serveur de « buffet à volonté » témoin de la folie des hommes

Quand on est là à observer les gens, on se demande souvent si tout le monde a l'air aussi teubé quand il est défoncé. Et la réponse est oui. Mais à un mariage, ça passe, et tout le monde s'amuse. Je préfère encore ça à un mariage où personne ne boit et où tout le monde s'emmerde. Ça arrive à tout le monde d'avoir un coup dans le nez. Peut-être pas au point de se casser la cheville sur le dancefloor ou de faire la roue sans culotte, mais quand même.

C'est ça qui est bien avec les mariages : ils sont tous uniques. Chaque couple est différent et on ne revoit jamais la même chose. C'est un job bizarre mais on rencontre toujours tout un tas de monde. Les gens savent s'amuser et on est là pour les aider.